Prix Turenne (L) : Algiers en costaud

Courses / 23.09.2020

Prix Turenne (L) : Algiers en costaud

Saint-Cloud, mercredi

Algiers (Shamardal) venait d’ouvrir son palmarès de bout en bout sur les 2.100m de Saint-Cloud… Et c’est de la même manière que le représentant de Godolphin a remporté le Prix Turenne (L). Vite en tête, il a commencé à accélérer à 400m, a changé de jambe et a placé une grosse accélération à 300m pour se détacher de ses adversaires, non sans faire un petit écart à environ 200m du poteau. Il s’impose sans trembler par une longueur trois quarts devant Zeyrek ** (Sea the Stars), monté off à l’arrière-garde et auteur d’une bonne ligne droite. Dick Whittington (War Command), vu derrière les animateurs, est troisième à une longueur un quart.

Il arrive à maturité. Algiers a franchi un cap durant le second semestre 2020. Il a mis du temps à ouvrir son palmarès : après deux sorties à 2ans dont une deuxième place dans le Prix Nino (Classe 2), il n’a été revu qu’au mois de juillet de ses 3ans, enchaînant à nouveau deux deuxièmes places avant d’ouvrir son palmarès le 31 août dernier. Lisa-Jane Graffard, représentante en France de Godolphin, nous a dit sur le pensionnaire d’André Fabre : « Il était très estimé à 2ans mais il commence vraiment à montrer ce que nous espérions de lui auparavant. Il a certainement encore une petite marge de progression et a une grosse accélération. Algiers n’a pas d’objectifs définis : il pourrait courir encore cette année, il doit avoir des courses, et nous verrons s’il reste à l’entraînement l’an prochain. Monsieur Fabre décidera de la suite du programme. »

Zeyrek doit encore apprendre. Zeyrek, récent deuxième du Prix Michel Houyvet (L) de Measure of Time ** (Gleneagles), revenait sur plus court dans le Prix Turenne. Il a eu une course école : monté dernier pour venir finir ensuite. Le représentant de Son Altesse l’Aga Khan avait trop de chemin à refaire sur Algiers mais court proprement. Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a dit : « Il a eu un très beau passage. Pour le moment, il se contracte encore ; c'est pour ça que nous l'avons fait partir "off", mais ça ne change rien... Nous allons finir par trouver la solution. Il court bien malgré cela, mais il est spécial. Nous allons voir ce que nous allons faire. En attendant, nous allons continuer à l'éduquer. »

Un fils d’Antara. Algier est un fils du regretté Shamardal (Giant’s Causeway) et de l’excellente Antara (Platini). Invaincue à 2ans en deux sorties sur le mile outre-Rhin, Antara a gagné l’année suivante le Preis der Deutschen Einheit (Gr3), sur 2.000m. À 4ans, elle a remporté les Princess Elizabeth Stakes (Gr3) sur les 1.700m d’Epsom avant de conclure troisième des Nassau Stakes (Gr1), puis deuxième du Prix Jean Romanet (Gr1) et du Premio Lydia Tesio (Gr1, à l’époque). À 5ans, Antara a conservé son titre dans les Princess Elizabeth Stakes (Gr3). C’est une sœur d’Andolini (Kallisto), vainqueur à 3ans du Grosser Sparkassenpreis Düsseldorf (Gr3) sur 2.100m. Le propre frère d’Algiers âgé de 2ans, Pinax, est lui aussi à l’entraînement chez André Fabre.

 

 

 

Storm Cat

 

 

Giant’s Causeway

 

 

 

 

Mariah’s Storm

 

Shamardal

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Helsinki

 

 

 

 

Helen Street

ALGIERS (M3)

 

 

 

 

 

 

Surumu

 

 

Platini

 

 

 

 

Prairie Darling

 

Antara

 

 

 

 

 

General Assembly

 

 

Auenpracht

 

 

 

 

Auenqueen


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’32’’41

De 1.000m à 600m : 28’’31

De 600m à 400m : 12’’08

De 400m à 200m : 11’’02

De 200m à l’arrivée : 11’’59

Temps total : 2’35’’41