Aujourd’hui aux courses - ParisLongchamp - Qatar Prix de Royallieu

Courses / 02.10.2020

Aujourd’hui aux courses - ParisLongchamp - Qatar Prix de Royallieu

15 H 15 • PARISLONGCHAMP • QATAR PRIX DE ROYALLIEU

Gr1 - 3ans et plus - Femelles - 2.800m

Ebaiyra, comme maman ?

En 2013, Ebiyza (Rock of Gibraltar) s’imposait dans le Qatar Prix de Royallieu : la course était différente à l’époque, labellisée Gr2 et sur 2.500m. En 2020, sa fille Ebaiyra (Distorted Humor) va tenter de lui succéder dans le Royallieu labélisé Gr1 et sur 2.800m. La pensionnaire d’Alain de Royer Dupré n’a jamais couru sur aussi long mais elle a de la tenue. Un terrain aussi lourd est une inconnue. Cependant, elle a très bien gagné le Darley Prix de Pomone (Gr2) à Deauville, sur une piste bien souple et, surtout, abîmée. Elle retrouvera Spirit of Appin (Champs Élysées), deuxième sans vraiment l’inquiéter, Mashael (Dubawi), quatrième et adepte des pistes lourdes mais pour laquelle la distance est une interrogation, et Palomba (Lope de Vega), dernière avec des excuses. Sur sa meilleure valeur, elle a son mot à dire pour une place.

Wonderful Tonight, et que tombe la pluie ! Cinquième du Qatar Prix Vermeille (Gr1), Wonderful Tonight (Le Havre) ne trouvera pas les mêmes conditions samedi à ParisLongchamp. Et tant mieux pour elle : c’est une vraie nageuse. La pensionnaire de David Menuisier l’a encore prouvé en remportant le Prix Minerve (Gr3) en barbotant, du côté de Deauville. Comme pour d’autres, les 2.800m sont un point d’interrogation.

La distance ne sera pas un problème pour Paix (Muhaarar), laquelle vient de remporter le Prix de Lutèce (Gr3) avec autorité. Il y a moins de certitude autour du terrain : elle a gagné le Prix Frédéric de Lagrange (L) à Vichy en terrain souple mais, en terrain plus pénible, elle a été battue dans le Minerve de Wonderful Tonight, tout en venant sur la mauvaise portion de terrain. Elle peut prendre sa revanche si elle se sort d’une piste extrême comme devrait l’être celle de ParisLongchamp samedi.

John Gosden aligne Miss Yoda (Sea the Stars), pas revue depuis sa victoire dans le Preis der Diana (Gr1). Elle a de la qualité mais il n’y a aucune certitude sur sa capacité à faire les 2.800m, sur un terrain lourd qu’elle ne connaît pas. Manuela de Vega (Lope de Vega) est quant à elle tout terrain et a déjà bien fait sur 2.800m. Elle a son mot à dire, tout comme Pista (American Pharoah). La pensionnaire de Joseph O’Brien arrive sur cette épreuve après trois victoires consécutives, de 2.400m à 2.700m, et elle a déjà bien fait en terrain souple.

Le palmarès (Année/Lauréate/Entraîneur). 2019 : Anapurna (J. Gosden). 2018 : Princess Yaiza (G. Cromwell). 2017 : The Juliet Rose (N. Clément). 2016 : The Juliet Rose (N. Clément). 2015 : Candarliya (A. de Royer Dupré).