Darley Dewhurst Stakes (Gr1) : St Mark’s Basilica, un autre "FR" au sommet

International / 10.10.2020

Darley Dewhurst Stakes (Gr1) : St Mark’s Basilica, un autre "FR" au sommet

Newmarket (GB), samedi

Cette fois, l’équipe d’Aidan O’Brien ne s’est pas trompée en sellant ses deux partants comme cela s’était produit 24 heures plus tôt à l’occasion du Fillies’ Mile (Gr1)… Le maître de Ballydoyle, en revanche, n’a peut-être pas vu juste en déclarant le premier jockey, Ryan Moore, sur Wembley (Galileo) dans les Darley Dewhurst Stakes (Gr1). Mais lui et le gagnant, St Mark’s Basilica (Siyouni), ont terminé relativement proches l’un de l’autre. Lanfranco Dettori s’est retrouvé en selle sur le demi-frère du lauréat des 2.000 Guinées Magna Grecia (Invincible Spirit) un peu par hasard, car le poulain aurait dû participer au Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Il a monté une grande course pour remporter un nouveau Gr1 pour Aidan O’Brien quinze ans après le St Leger de Scorpion (Montjeu).

Le tiercé du Curragh dans le désordre. Les attentistes ont eu gain de cause dans une course qui a roulé très vite sous l’impulsion de Devilwala (Kodiac), encore bon quatrième. St Mark’s Basilica, déjà très sollicité à 400m du poteau, a prononcé son effort en pleine piste et a pris l’avantage sur le favori, Thunder Moon (Zoffany), avant le poteau des derniers 200m, lorsque Wembley, après avoir attendu, a placé sa pointe de vitesse. C’est par trois quarts de longueur que St Mark’s Basilica est devenu gagnant de Gr1. On retrouve à l’arrivée le même trio que dans les Vincent O’Brien National Stakes (Gr1), mais dans un ordre différent. Le terrain a peut-être un peu gêné Thunder Moon, qui est passé de la première à la troisième place. Wembley est deuxième, comme au Curragh, et St Mark’s Basilica a progressé. Chindit (Wootton Bassett) a connu quelques problèmes de trafic, mais il était déjà battu avant même le poteau des 400m. Cadillac (Lope de Vega), lui, n’a pas aimé le lourd et s’est classé cinquième.

Un bon candidat aux 2.000 Guinées. La cote de St Mark’s Basilica dans les 2.000 Guinées est passée de 33 à 8/1. Lanfranco Dettori a déclaré : « C’est comme ça chez Aidan, même le deuxième de l’écurie peut gagner. Il a très bien couru, il n’a pas connu le moindre problème dans la descente, le passage le plus difficile à Newmarket. » Aidan O’Brien, qui compte désormais sept succès dans les Dewhurst, a expliqué : « En principe nous voulions courir St Mark’s Basilica à ParisLongchamp et Wembley ici, mais nous avons dû modifier le programme. Tous deux sont des très bons poulains et la ligne est très solide. La Breeders’ Cup est une possibilité pour St Mark’s Basilica, mais nous avons déjà Battleground (War Front). Nous verrons d’ici quelques jours, mais, en principe, le candidat est Battleground. »

Au travail, les handicapeurs… Les ratings de la course seront publiés mardi par la British Horseracing Authority. En prenant comme base le 116 de Thunder Moon, nous aurions St Mark’s Basilica à 121, une valeur plutôt généreuse. Avec Cadillac (114), nous arrivons même un peu plus haut. Ce qui est sûr et certain, c’est que les deux poulains de Ballydoyle ont affiché une belle progression par rapport au 112 qu’ils avaient décroché au Curragh. Rappelons que Sealiway (Galiway), l’impressionnant lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère, est quant à lui à 116.

Deux Siyouni en six jours pour Coolmore ! St Mark’s Basilica doit son suffixe FR au fait d’être né au haras de Bonneval, où sa mère, Cabaret (Galileo), était restée pour rencontrer à nouveau Siyouni (Pivotal). Le yearling issu du croisement a été racheté 650.000 Gns (750.000 €) par son éleveur, l’Australien Robert Scarborough, ex-président de l’hippodrome de Moonee Valley. Coolmore, qui cherchait à tout prix un Siyouni pour son parc d’étalons, en a trouvé deux en moins d’une semaine : Sottsass et St Mark’s Basilica, tous deux issus d’une fille de Galileo. Le gagnant du Prix de l’Arc de Triomphe commencera son nouveau métier en 2021, alors que St Mark’s Basilica a encore tout l’avenir devant lui. C’est un pari gagné de 1,3 million de guinées (1,51 M€), soit le prix d’achat du poulain à Tattersalls en octobre. Il a été conçu quand son père faisait la monte à 45.000 €…

Le bon achat d’un Australien. Robert Scarborough a acheté Cabaret pour 600.000 Gns (693.000 €) chez Tattersalls en décembre en 2011, pleine de Danehill Dancer. Quatre de ses huit produits ont trouvé preneur sur le ring de Newmarket pour un chiffre d’affaires de 2,37 millions (2,73 M€). Le meilleur est Magna Grecia (Invincible Spirit), acheté foal en décembre pour 340.000 Gns (393.000 €) et qui a gagné le Futurity Trophy (Gr1) à 2ans puis les 2.000 Guinées. Cabaret a gagné les Silver Flash Stakes (Gr3) à 2ans et est une demi-sœur de Drumfire (Danehill Dancer), qui a remporté les Solario Stakes (Gr3), et de celui qui a brillé à Hongkong Ho Choi (Pivotal). La pouliche de 3ans Koala (Kodiac), non placée lors de sa seule sortie et demi-sœur de St Mark’s Basilica, a été achetée 105.000 € par MAB Agency à la vente d’élevage Arqana de décembre 2019.