Découvrez les deux premiers épisodes virtuels de la Conférence internationale des autorités hippiques

International / 06.10.2020

Découvrez les deux premiers épisodes virtuels de la Conférence internationale des autorités hippiques

Covid-19 oblige, la Conférence internationale des autorités hippiques n’a pas pu se tenir à France Galop le lendemain du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Elle a donc lieu virtuellement, sur le site de la Fédération Internationale des autorités hippiques (ifhaonline.org) ou sur la chaîne Youtube de la Fédération.

Session 1 : les courses en temps de Covid. La première session, qui dure environ une heure, est composée du traditionnel discours d’ouverture de Louis Romanet. Rishi Persad anime ensuite une discussion entre plusieurs figures institutionnelles des courses : Olivier Delloye pour France Galop, Shannon Bishop Arvin pour Keeneland, William Derby (hippodrome d'York), Andrew Harding pour le Hong Kong Jockey Club ainsi que Stephen Cook, directeur d’IMG (International Management Group), l’une des entreprises leaders dans la promotion et la distribution d’événements sportifs.

Chacun aborde tour à tour les différents défis posés par le Covid-19 : pour Hongkong, par exemple, les mouvements à l’international des chevaux puisque Hongkong n’élève pas et doit importer, ainsi que les transports avec la Chine. Pour Keeneland, le défi de pouvoir maintenir les ventes de yearlings de septembre par exemple. Pour France Galop, la difficulté de devoir, au pire moment, repenser tout le programme classique ou les craintes autour de la saison de monte… Chacun analyse la situation dans son pays, les quelques éléments d’inspiration qu’ont pu révéler cette crise, et les défis à venir, en terme de betting, de propriétariat, de sécurité sur le plan sanitaire.

Cette session est visible ici. (lien https://youtu.be/xbCiKaSeDGw )

Les analyses de Deloitte. La deuxième vidéo dévoilée par la Fédération internationale des autorités hippiques est une discussion d’une vingtaine de minutes entre Pete Giorgio et Alan Switzer, responsable des sports US au cabinet de conseil Deloitte, et Alan Switzer, directeur du Sport Business Group de Deloitte. Le thème est : comment les sports peuvent se développer maintenant et sur le long terme. Comment, dans une crise nouvelle et le "nouveau normal", les grands secteurs du sport peuvent trouver des opportunités en temps de défi pour mieux rebondir et si possible pour le long terme. Les deux membres de Deloitte soulignent par ailleurs la gestion et la réactivité des courses hippiques face au Covid : la majorité des grandes courses ont eu lieu, les chevaux ont pu voyager et les spectateurs ont pu en partie revenir grâce à la réactivité dans la mise en place des protocoles sanitaires.

Les principales idées sont de savoir comprendre et saisir toutes les opportunités offertes par la technologie : comment savoir partager des histoires et des données pour impliquer les fans ? Comment dépasser le modèle traditionnel de la diffusion du sport, en sachant utiliser tous les canaux de distribution à disposition ? Profiter de la coopération internationale mise en place par les différentes institutions hippiques pour s’entraider car, comme l’indique Alan Switzer, les courses hippiques ont été l’un des rares sports à ne pas être totalement à l’arrêt : certains pays ont réussi à continuer la compétition. Les sports ont montré au fil des années leur capacité d’adaptation : ils doivent pouvoir profiter de cette crise pour mettre en œuvre des projets, notamment digitaux, qui n’ont pas pu être développés dans le passé.

Cette session est visible ici. (lien https://youtu.be/99CYBA5k5mA )