Emmanuel Viaud : « Les annonces de France Galop tombent au bon moment »

Institution / Ventes / 16.10.2020

Emmanuel Viaud : « Les annonces de France Galop tombent au bon moment »

Pour la première fois, les yearlings sélectionnés pour La Teste vont passer sur le ring de Deauville. Emmanuel Viaud, directeur général d’Osarus, nous a livré ses impressions à quelques jours du lancement de la vacation.

Jour de Galop. – Quel est votre état d’esprit à la veille de cette édition si particulière ?

Emmanuel Viaud. – Comme l’ensemble des personnes impliquées dans l’organisation de cette vente, je suis dans un état d’esprit positif. La semaine prochaine à Deauville, les yearlings vont passer sous le feu des enchères dans un contexte économique et sanitaire particulier. Certes. Mais nous avons regardé les résultats de Newmarket avec grande attention. Et le book 2 de Tattersalls a plutôt bien fonctionné. Tout comme les premiers jours du book 3. Si la vente d’octobre s’inscrit dans cette tendance, alors la mission sera accomplie. Il y a trente ans, je débutais à la tribune de Deauville. C’est donc en quelque sorte un retour aux sources. Dans quelques jours, j’y officierai à nouveau, du lundi au vendredi, aussi bien pour des yearlings retenus par Arqana que pour ceux sélectionnés par Osarus.

Le catalogue accueille près de 800 lots…

Les équipes Arqana et Osarus ont fait de leur mieux pour que la plupart des vendeurs puissent avoir la possibilité de commercialiser leurs chevaux. Malheureusement, nous n’avons pas pu répondre aux attentes de tout le monde. Il y a près de 780 lots dans ce catalogue et en ajouter 100 de plus n’aurait pas été judicieux dans un marché sélectif.

Comment interprétez-vous les récentes annonces de l’institution ?

Je pense que les annonces de France Galop concernant les primes pour 2ans tombent au bon moment. Pour les acheteurs, savoir que la prime va augmenter dès 2021 est un bon signal. Cela ne va pas avoir l’effet d’une baguette magique. Mais c’est très incitatif, au moment même où les vendeurs ont besoin de trouver un débouché et où les entraîneurs espèrent intégrer de jeunes chevaux à leur effectif. Car ces derniers représentent l’avenir.

Je sais que la plupart des éleveurs sont inquiets. Mais il faut faire du mieux possible et nous savons qu’un certain nombre d’acheteurs vont répondre présent.

J’évoquais à l’instant les résultats du book 2 et du book 3 de Tattersalls. Ces derniers s’inscrivent en droite ligne avec la progression du quartile inférieur de la vente de septembre d’Arqana. Ces deux éléments statistiques, à Newmarket et à Deauville, nous donnent des raisons d’y croire.

Toute la filière, que l’on soit dans une approche commerciale ou non, doit faire corps. 

Cette édition de la vente Osarus délocalisée à Deauville compromet-elle l’avenir de La Teste ?

Aucunement. Dans des circonstances particulières, nous avons avant tout agi dans l’intérêt des vendeurs au moment où les acheteurs doivent limiter leurs déplacements. Se joindre à Arqana dans la période que nous vivons a du sens.

N’oubliez pas que nous avons un contrat qui porte sur trois décennies avec la société des courses de La Teste. Et nous avons d’ailleurs fait construire des boxes. Tout de monde – vendeurs comme acheteurs – s’accorde pour dire que cette vente dans le Sud-Ouest est importante pour la filière. Avec Jacques Le Dantec, nouveau président du site testerin, nous allons faire le maximum pour pouvoir vendre dans de bonnes conditions des yearlings sur l’hippodrome du Bequet en 2021.

Beaucoup de bons chevaux sont passés par les vacations qui y sont organisées, comme les gagnants de Gr1 Sands of Mali (Panis) et Fatale Béré (Pedro the Great). Itsinthepost (American Post), acheté 5.000 €, a gagné huit Groupes et près d’un million d’euros.

Trueshan (Planteur) court samedi à Ascot dans la Champions Long Distance Cup (Gr2).

On peut citer les bons Boitron (Le Havre), Mouillage (Toronado), Oneonechop (Kheleyf), Gémix (Carlotamix), Master Dino (Doctor Dino)…

L’année dernière, Mark Johnston a acheté Bravado (Showcasing) pour 16.000 €. Ce 2ans vient de gagner à Wolverhampton.

Champagne Piaff (Le Havre), acheté par Nicolas de Balanda, a remporté son maiden à Salisbury il y a quelques semaines. 

Helter Skelter (Wotton Bassett) était un cheval estimé par Jean-Claude Rouget. On peut aussi penser à Tigre du Terre (Le Havre) chez Richard Hannon.