Une "FR" meilleure 2ans d’Europe !

International / 09.10.2020

Une "FR" meilleure 2ans d’Europe !

Fillies’ Mile (Gr1)

Pretty Gorgeous et Shane Cross, plus forts que l’adversité

On peut le dire : la "FR" Pretty Gorgeous (Lawman) est la meilleure pouliche de 2ans en Europe. La pensionnaire de Joseph O’Brien et son pilote, Shane Cross, ont vaincu le signe indien en remportant le Fillies’ Mile (Gr1). Ni le Covid ni la contamination alimentaire n’ont pu les empêcher de remporter un Gr1 cette année. Pretty Gorgeous est la favorite des bookmakers pour les 1.000 Guinées (Gr1) 2021. Elle est proposée entre 6 et 10/1 !

L’ascenseur émotionnel. Le jeune jockey, positif au Covid, avait dû renoncer à la monte du gagnant du St Leger, Galileo Chrome (Australia). Mais vendredi, il était bien en selle ! Pretty Gorgeous est une élève du haras du Cadran, d’Enrico Ciampi, de la SAS I.E.I et de l’écurie La Boétie. À cause de la contamination des aliments Gain, elle avait été déclarée non-partante dans le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1)… alors qu’elle était déjà en France ! La pouliche irlandaise a donc dû repartir vers l’Angleterre, multipliant les voyages en peu de temps. Une situation rageante et difficile à vivre pour tout le monde (éleveurs, propriétaires et entraîneur). Pourtant, il ne faut jamais perdre espoir et à défaut de remporter un Gr1 à ParisLongchamp, la pouliche l’a fait à Newmarket. La classe !

Le sang froid d’un jeune homme. Vendredi, Shane Cross a fait épreuve de beaucoup de sang-froid. Et a 19ans, il remporte son premier Gr1. Il a filé Shale (Galileo) et l’espace d’un instant il s’est retrouvé enfermé. Pourtant il n’a pas paniqué. Pretty Gorgeous, en pleine piste, a placé son attaque dans les derniers 200m. Elle a pris l’avantage peu après sur l’animatrice Dubai Fountain (Teofilo), avant de résister à la belle fin de course d’Indigo Girl (Dubawi), deuxième à une demi-longueur. Snowfall (Deep Impact) termine troisième toute proche.

La Breeders’ Cup… puis les Guinées ! Une arrivée composée de quatre pouliches qui se tiennent en un peu plus d’une longueur n’est jamais bon signe. Mais Pretty Gorgeous a longtemps attendu et elle l’a fait avec une certaine facilité. Elle fait donc désormais partie des candidates sérieuses aux 1.000 Guinées (Gr1), surtout si le terrain s’assouplit l’année prochaine. Indigo Girl aurait-elle battu Pretty Gorgeous, si elle avait été associée à Lanfranco Dettori ? Personne ne le saura jamais. En tout cas, la gagnante n’a eu besoin de personne pour s’imposer. Joseph O’Brien remporte pour la deuxième fois le Fillies’ Mile en tant que d’entraîneur après Iridessa (Ruler of the World) en 2018, lui qui s’était déjà imposé en selle sur Together Forever (Galileo) en 2014. L’entraîneur a déclaré à la presse anglaise : « La pouliche est très dure. Le week-end dernier, elle avait fait le déplacement en France mais elle a bien récupéré. Son propriétaire, John Oxley, m’a donné son feu vert pour la présenter ici. Les 1.000 Guinées sont son objectif, même si l’on va à la Breeders’ Cup. Elle est par Lawman et, selon moi, elle sera à son aise de 1.600 à 2.000m. »

Pierre Talvard sur un petit nuage. C’est un éleveur extatique qui a décroché son téléphone vendredi. Après The Grey Gatsby (Mastercraftsman) et Qemah (Danehill Dancer), Pierre Talvard a encore produit (avec ses associés) un cheval capable de battre les Anglais et les Irlandais sur leur terrain de jeu. Quoi de plus beau, pour un éleveur, que de gagner un Gr1 dans la patrie des courses et sur une piste aussi mythique que celle de Newmarket ? Le Fillies’ Mile a été créé en 1973 et depuis cette date seulement deux autres françaises de naissance l’ont gagné : Glorosia (élevée par Alec Head) et Laurens (élevée par François-Melchior Mathet). Pierre Talvard nous a confié : « C’est un bonheur indescriptible. Je suis sur une autre planète. Quel bonheur ! Cette souche, avec Qemah également, m’a fait vivre de grands moments. L’élevage, c’est difficile, mais pour ces moments-là, cela vaut le coup. J’ai une sœur de Qemah au haras, la souche est toujours là. J’étais tellement déçu qu’elle ne coure pas à ParisLongchamp… que cette victoire de Gr1 est encore plus forte. Pretty Gorgeous était une yearling très athlétique. Une force de la nature. »

La famille magique du Cadran. Pretty Gorgeous, vendue 55.000 € foal à Deauville, a été achetée 525.000 Gns (613.000 €) dans le book 1 de Tattersalls. Elle est la sixième gagnante de Gr1 du lauréat du Prix du Jockey Club, Lawman (Invincible Spirit), qui a terminé sa deuxième saison française au haras de Grandcamp. La mère, Lady Gorgeous (Compton Place), placée de Listed en Angleterre, est arrivée en France suite à son achat pour 70.000 € par Paul Nataf à Goffs en novembre 2015, pleine de Toronado (High Chaparral). Le courtier a connu une bonne journée, avec la victoire de Sweet Lady (Lope de Vega) à Compiègne. Il a aussi acheté la mère de Thalyia (Motivator), récente deuxième du Prix la Cochère (Gr3).

Lady Gorgeous a aussi donné Alwaab (Toronado), lauréat du Prix Nureyev (L) avant d’être acheté à la vente de l’Arc pour 230.000 €. Il est parti au Qatar cet été. Lady Gorgeous a été vendue à son tour pour 40.000 € à la vente d’élevage en 2018, alors qu’elle était pleine de Shalaa (Invincible Spirit). Elle a été exportée en Irlande. Le fruit du croisement, un yearling, a été adjugé 90.000 Gns l’année dernière chez Tattersalls en décembre. La page de catalogue a pris beaucoup de black type avec la championne du Cadran Qemah (Danehill Dancer) qui a gagné les Coronation Stakes et le Prix Rothschild (Grs1)…