Kingdom of Bahrain Sun Chariot Stakes (Gr1) : Half Light, une bonne pouliche dans le mauvais wagon

International / 03.10.2020

Kingdom of Bahrain Sun Chariot Stakes (Gr1) : Half Light, une bonne pouliche dans le mauvais wagon

Newmarket (GB), samedi

Elle s’est retrouvée dans le mauvais wagon, a couru comme une gagnante, mais s’est finalement classée deuxième. La française Half Light (Shamardal) est tout de même sortie grandie des Kingdom of Bahrain Sun Chariot Stakes (Gr1). Si la pensionnaire d'Henri-Alex Pantall n’a pu décrocher un Gr1 qu’elle méritait tant, la faute en revient au tirage au sort des places à la corde, car le bon wagon était celui qui a évolué le long du rail des tribunes. Half Light, elle, était de l’autre côté, dans un wagon emmené par Veracious (Frankel). Quand William Buick a demandé à Half Light d’accélérer à 500m du poteau, elle s’est débarrassée de ses compagnes de voyage pour arriver sur la ligne du combat. Elle a fait illusion, mais Nazeef (Invincible Spirit) a trouvé le bon couloir et a placé sa pointe pour gagner. Cloak of Spirits (Invincible Spirit), qui a animé l’épreuve, a conservé la troisième place aux dépens de la favorite, Champers Élysées (Elzaam). La France a ainsi ajouté une deuxième place à son excellent bilan dans ce mile réservé aux pouliches. Son entraîneur, Henri-Alex Pantall, nous a confié : « Elle a couru extra. Mais, malheureusement, elle était dans le mauvais peloton. Dans les 200 derniers mètres, elle est partie à gauche pour chercher ses adversaires. Les courses en ligne droite sont ainsi. Si elle avait eu quelqu’un en mesure de l’emmener plus loin, le résultat aurait pu être différent. Il nous reste la grande valeur qu’elle a fournie. La décision concernant la suite de sa carrière revient à propriétaire. »

Nazeef et le doublé de Newmarket. Nazeef a réussi le doublé des Grs1 de Newmarket pour les femelles : les Falmouth Stakes, sur le July Course, et les Sun Chariot, sur le Rowley Mile. Elle avait un peu déçu lors de ses deux essais sur 2.000m. Mais pour son entraîneur, John Gosden, la tenue n’avait rien à voir. Il a déclaré : « La dernière fois à Deauville, elle n’a pas aimé le terrain défoncé, et, à Goodwood dans les Nassau (Gr1), elle n’a pas apprécié les ondulations. Ici c’était lourd, mais différent. Sa saison est exceptionnelle. Il ne faut pas oublier que l’année dernière, elle évoluait dans les handicaps. D’ici une dizaine de jours, nous discuterons avec son propriétaire de la suite de son programme. Elle peut faire le déplacement aux États-Unis, rester à l’entraînement ou partir au haras. »

Quand Dubawi était un jeune étalon… Nazeef est un produit de l’élevage du cheikh Hamdan Al Maktoum. Il avait acheté sa mère, Handassa (Dubawi), pour 100.000 Gns (115.500 €) à Tattersalls en octobre en 2009. Dubawi était à l’époque un jeune étalon qui officiait à 25.000 £ (27.500 €). Handassa a remporté les Garnet Stakes (L) sous la férule de Kevin Prendergast. Nazeef est sa seule gagnante sur ses quatre produits en âge de courir. Le pedigree a pris beaucoup de black type ces dernières années grâce à deux demi-frères d'Handassa : Desert Stone (Fastnet Rock), lauréat de Gr2 et placé de Gr1 aux États-Unis, et Euginio (Fastnet Rock), gagnant de Gr3.

Handassa a un 2ans par Frankel (Galileo) et un foal par Dark Angel (Acclamation).