LE TOUR DES HARAS - OCTOBRE 2020 : Beaufay passe du côté des vendeurs

Institution / Ventes / 18.10.2020

LE TOUR DES HARAS - OCTOBRE 2020 : Beaufay passe du côté des vendeurs

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings à la vente d’octobre Arqana - Osarus. Emmanuel Talvard nous a ouvert les portes du haras de Beaufay.

Par Adrien Cugnasse

Le haras de Beaufay, situé dans l’Orne, va présenter ses deux premiers yearlings cette semaine. Emmanuel Talvard est le manager du site depuis octobre 2019. À quelques jours de cette première, il nous a expliqué : « La structure est aussi belle que fonctionnelle. Tout a été pensé, dans les moindres détails, pour optimiser la qualité du travail, limiter les déplacements inutiles... Jiri Travnicek, le propriétaire du haras de Beaufay, est un bâtisseur, une personne qui aime lancer des projets. Mais c’est aussi une personne qui "pense cheval". C’est la raison pour laquelle ici tout est très pratique. Les conditions sont idéales et puis le haras est situé dans un environnement très calme. La sécurité des animaux y est irréprochable... Certains des propriétaires tchèques les plus connus font déjà confiance au haras de Beaufay pour leurs chevaux d’élevage. C’est un bon démarrage. En République Tchèque, les courses peuvent compter sur un groupe de propriétaires et éleveurs passionnés, mais aussi compétents, qui travaillent avec énergie au développement du sport hippique. »

Les yearlings de la vente d’octobre 2020. Emmanuel Talvard poursuit : « Les deux yearlings que nous présentons sont nés et élevés au haras. Ce sont deux pouliches avec beaucoup de mental. Elles ont été très faciles à préparer. Le lot 369, Holly Story (Charm Spirit) est une femelle ramassée et très tonique, avec un physique qui laisse à penser qu’elle a une certaine précocité. Sa mère, Holly Polly (Dylan Thomas), était une bonne jument de tenue, lauréate de trois courses et deuxième du Langer Hamburger (L). Elle a déjà donné Millie Lily (Makfi), triple lauréate sur 1.600m l’année dernière. La deuxième mère, Hanami (Hernando), a gagné les Pretty Polly Stakes (Gr2).

L’autre femelle yearling que nous présentons est nommée Tchèque Navy (Shalaa). Elle est assez grande, et je l’aime beaucoup. Elle est puissante, avec beaucoup de rayons et se déplace très bien. On peut imaginer qu’elle sera le type de pouliche capable de débuter sur 1.600m en deuxième partie d’année de 2ans. Sa mère, Navika (New Approach), a gagné à 2ans et elle a déjà donné un gagnant. »

Des investissements dans les femelles. Le haras de Beaufay a notamment fait parler de lui en achetant pour 150.000 €, sur le ring d’Arqana, la bonne Kapitale (Dubawi). Lauréate du Kölner Herbst-Stutenpreis (Gr3), elle s’est classée troisième du Premio Lydia Tesio (Gr1). La jument est la sœur de deux gagnants de Gr1 en Allemagne, Kamsin (Samum) et Khan (Santiago). Emmanuel Talvard détaille : « Kapitale a eu quatre produits élevés par l’écurie Wertheimer & Frère. Sa 2ans, Kepparti (Manduro), est à l’entraînement chez Christophe Ferland. Nous avons une bonne jument, Hermiona, qui est rentrée au haras. Issue du grand étalon américain Kitten’s Joy (El Prado), elle est pleine de Zoffany (Dansili). Hermiona est gagnante à 2ans chez Fabrice Chappet.

L’année dernière, Jiri Travnicek avait acquis Flemish Duchesse (Duke of Marmalade), gagnante du Preis des Gestüts Rottgen (L), aux ventes de décembre. C’est une fille de

Fabiana (Ashkalani), deuxième des 1.000 Guinées allemandes (Gr2). Elle est actuellement pleine d’Highland Reel (Galileo).

Il a par ailleurs investi dans des femellesyearlings bien nées, dans l’idée de les façonner en course et d’en faire de futures mères si elles répondent aux attentes en piste. Nous allons bientôt avoir un poulain et une pouliche à l’entraînement chez Fabrice Chappet. Pour l’instant, ils sont partis au débourrage. Cet hiver, nous allons essayer d’acheter quelques juments car c’est certainement le bon moment pour le faire. J’ai quelques propriétaires prêts à s’associer à ce projet. Il ne nous reste qu’à découvrir le catalogue et à l’étudier avec concentration ! »

Le plus beau centre d’entraînement d’Europe. Grand industriel, Jiri Travnicek a gagné presque tous les classiques tchèques en plat. En France, on le connaît grâce à Orphée des Blins (Lute Antique). Cette jument est entrée dans la légende de l’obstacle européen en remportant à trois reprises le Grand National de Pardubice (aussi connu sous le nom de Velka Pardubicka). À deux bonnes heures de route depuis Prague, Jiri Travnicek a bâti le plus beau centre d’entraînement privé d’Europe continentale : DS Pegas. Ce dernier est doté d’une diversité impressionnante de pistes disponibles. Autour d'un golf central, l'entraîneur particulier qui occupe les lieux dispose d'une très grande variété d'obstacles pour dresser ses pensionnaires, ainsi que d'un gazon circulaire de 1.600m, d'une ligne droite en gazon de 1.400m, d'une piste en sable de 1.600m, d'une piste en copeaux de bois de 1.600m, d'un gazon de 800m avec dénivellation et d'une piste avec très forte dénivellation de la même longueur. Toutes les écuries, spacieuses et fonctionnelles, sont équipées d'une douche intérieure. Un grand manège couvert permet de dresser et de faire sauter les jeunes chevaux. Ces derniers vont tous les jours dans le grand marcheur, mais ils peuvent aussi s'exercer dans le marcheur aquatique, où ils évoluent avec de l'eau jusqu'au milieu du canon. Clou du spectacle, la piscine permet de faire nager les galopeurs sur plusieurs dizaines de mètres en toute sécurité…

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’OCTOBRE

Lot Sexe Père Mère
369 F. Charm Spirit Holly Polly
439 F. Shalaa Navika