Prix Le Fabuleux (L) : Rajani va partout !

Courses / 10.10.2020

Prix Le Fabuleux (L) : Rajani va partout !

Chantilly, samedi

Rajani (Siyouni) a remporté la première Listed de sa carrière dans le Prix Le Fabuleux. Cheval tout terrain, le représentant d'Elisabeth Fabre s’est déjà imposé sur la P.S.F., en souple et désormais dans le lourd, à chaque fois sur l’hippodrome de Chantilly et avec les œillères ! Très bien sorti des stalles de départ, le futur lauréat s’est installé en tête et a emmené le peloton au centre de la piste pour trouver du terrain peu utilisé. Chose rare sur l’hippodrome de Chantilly lors d’un parcours avec tournant, tout le peloton, emmené par Pierre-Charles Boudot et son partenaire, est venu tout à l’extérieur, le long de la lice, dans la phase finale. Lorsque son jockey a commencé à l’actionner, Rajani a mis la tête de travers. Pourtant, le cheval a bien répondu et s’est aisément détaché, poussé par l’attaque d’Écrivain (Lope de Vega). Au micro d’Equidia, Pierre-Charles Boudot a déclaré : « Je pense qu’il a une bonne aptitude au terrain. C’est un poulain qui a de la qualité même s’il a besoin qu’on l’aide un peu. Rajani est encore immature : il a besoin qu’on lui montre comment cela se passe en course. Malgré cela, il a monté un vrai palier par rapport à sa dernière course, et sa rentrée lui a fait énormément de bien. En ce moment il est dans un très bel état physique. Ses œillères sont là pour qu’il se concentre un peu. Il est sur la bonne voie. » Écrivain termine bon deuxième trois quarts de longueur plus loin, tout en devançant de trois longueurs et demie New We Know (Kendargent).

Écrivain, bien mieux que l’autre jour. Lors de sa rentrée, le 28 septembre, Écrivain a terminé quatrième. Après une absence de trois mois, le cheval avait sans doute besoin de courir. Samedi, dans cette Listed, le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère s’est montré franchement rassurant sur une distance plus longue de 200m, en étant un très bon deuxième. Carlos Laffon-Parias, son entraîneur, nous a dit : « Sa rentrée était très bonne, sur une distance un peu courte. Aujourd’hui, cela a été une course tactique même si le gagnant est certainement bon. Il montre qu’il devrait faire les 2.000m : de toute façon, aujourd’hui dans cette épreuve, il fallait être capable de faire 2.000m. Il revient de loin, il a été très malade, et la sagesse est peut-être de le garder pour l’an prochain. »

Now We Know, à revoir en bon terrain. C’est la première fois que Now We Know courait en terrain lourd dans ce Prix Le Fabuleux. Même s’il n’a pas démérité en terminant troisième, le cheval ne s’est pas montré des plus à l’aise dans un terrain aussi profond. Nicolas Clément, l’entraîneur de Now We Know, nous a confié : « Il court bien. Il a très bien répondu à l’accélération. Toutefois, je ne suis pas certain qu’il apprécie ce terrain. »

La famille de Ransom O’War. Élevé par l’écurie Pérégrine, Rajani est un fils de Siyouni (Pivotal), étalon aux Aga Khan Studs, et de Ramora (Monsun), gagnante d’un handicap à Southwell sur 2.400m. Rajani est le quatrième produit de la jument et son deuxième gagnant. La deuxième mère, Madame Cerito (Diesis), est placée de Listed aux États-Unis, après une carrière irlandaise où elle a remporté son maiden.

La troisième mère, Sombreffe (Polish Precedent), a donné Ransom O’War (Red Ransom), lauréat du Bayerisches Zuchtrennen (Gr1) et deuxième du Derby allemand (Gr1). Elle est aussi à l’origine de Spieth (Bernardini), lauréat de Listed en Australie et deuxième de l’important Darley Classic (Gr1).

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Siyouni

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream

RAJANI (H3)

 

 

 

 

 

 

Konigsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Ramora

 

 

 

 

 

Diesis

 

 

Madame Cerito

 

 

 

 

Sombreffe

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 50”21

De 1.000m à 600m : 29”89

De 600m à 400m : 12”41

De 400m à 200m : 12”35

De 200m à l’arrivée : 13”28

Temps total : 1’58”14