Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2) : The Revenant, bis repetita !

Courses / 03.10.2020

Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2) : The Revenant, bis repetita !

ParisLongchamp, samedi

Absent depuis sa deuxième place dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1), le 19 octobre 2019, The Revenant (Dubawi) était pourtant le grand favori de ce Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2). L’état du terrain a été prédominant dans le choix des parieurs, le cheval étant réputé pour son aptitude aux pistes lourdes. Et il leur a donné raison samedi en conservant son titre, lui qui avait pulvérisé l’opposition en 2019.

Contrairement à l’année dernière, il a fallu lutter. L’épreuve a été régulière sous l’impulsion de l’irlandais Ancient Spirit (Invincible Spirit), suivi de près par Ziegfeld (New Approach). The Revenant, quant à lui, a patienté en cinquième position dans le sillage de la seule femelle au départ, Ellerslie Lace (Siyouni). À 400m du but, le cheval d’Al Asayl France a progressé facilement en dehors, comme s’il allait manger tout cru ses adversaires. Mais Ziegfeld lui a opposé une vive résistance, et The Revenant a dû lutter pour prendre l’avantage. À 100m de l’arrivée, The Revenant s’est finalement détaché pour l’emporter d’une longueur et quart. Constamment vu au troisième rang côté corde, Motamarris (Le Havre) semblait battu à l’entrée de la ligne droite pour les premières places. Mais il s’est bien ressaisi pour s’emparer de la troisième place dans les cinquante derniers mètres, à une longueur et quart.

S’il récupère bien, rendez-vous à Ascot. Samedi, The Revenant a signé sa quatrième victoire de Groupe. Outre son doublé dans le Daniel Wildenstein, il a remporté le Badener Meile (Gr2) et le Prix Edmond Blanc (Gr3). Tout ce qui lui manque, c’est un succès au plus haut niveau. Peut-être à Ascot dans les Queen Elizabeth, le 17 octobre ? Tout va dépendre de sa récupération selon son entraîneur, Francis-Henri Graffard : « Je vais voir comment il rentre ; aujourd'hui, il avait vraiment besoin de cette course. Si tout va bien, je vais essayer de l'emmener à nouveau à Ascot, ce serait sympa ! C'est un cheval fringant, qui connaît bien son métier. Mais ce n'est jamais facile de préparer des bons chevaux qui ne courent pas régulièrement comme lui pour une course comme celle-là, après un an d'absence. Il faut trouver d'autres chevaux pour galoper avec lui, sans leur faire du mal pour autant. Son cavalier du matin le connaît par cœur et savait que le cheval était aussi bien que l'année dernière. J'étais quand même un peu stressé car The Revenant savait où il allait, et il était un peu tendu en arrivant aux courses. Je suis soulagé de le voir courir comme ça, c'est un super cheval. Nous l'avons respecté et il nous le rend encore aujourd'hui. »

Encore un peu rond. Pierre-Charles Boudot, jockey de The Revenant, a commenté au micro d’Equidia : « L'année dernière, il avait très bien gagné cette course, mais il faisait une rentrée après seulement cinq mois d'absence. Là, cela faisait un an qu'il n'avait pas couru. Mine de rien, cela compte. Et Ziegfeld n'est pas un mauvais cheval, il progresse beaucoup. Je suis très content de sa rentrée. Le cheval n'était pas au top, il est encore légèrement rond. Il devrait bien monter sur cette course. C'est un très bon cheval. Aujourd'hui, il était logiquement favori et il a assumé ce statut. »

Progrès attendus et confirmés pour Ziegfeld. Gagnant du Prix Millkom (L) sur une piste annoncée à 3,1, le 5 septembre, Ziegfeld n’avait jamais couru dans un terrain aussi pénible avant samedi. Le représentant de Godolphin s’est très bien défendu pour sa première tentative au niveau Groupe, face à un cheval d’âge de grande qualité et bien plus expérimenté que lui. Lisa-Jane Graffard, représentante de Godolphin en France, nous a dit : « Il devait progresser, et il a effectivement progressé pour finir deuxième. Nous sommes très fiers de lui. Monsieur Fabre l'adore car il a un super tempérament et beaucoup de courage. Les 1.600m en terrain lourd ont été le bout du monde pour lui. Il sera mieux sur 1.400m. Il va dans tous les terrains. Nous allons maintenant avoir une discussion avec son entraîneur pour décider de la suite. »

Motamarris au courage. Troisième du Prix Gontaut-Biron Hong Kong Jockey Club (Gr3), le 15 août, Motamarris effectuait un test sur la distance dans ce Gr2, lui qui n’avait jamais couru en-dessous des 1.800m. Ses meilleures performances ont été acquises sur 2.000m, 2.100m : troisième l’an passé du Prix du Jockey Club (Gr1), il a gagné son black type majuscule cette année dans le Grand Prix de Compiègne - 3ème Étape du Défi du Galop (L). Son entraîneur, Freddy Head, nous a déclaré : « Il n'y a rien à dire. Il court bien, il fait ce qu'il peut. À l'entrée de la ligne droite, il a l'air complètement battu mais il s’est relancé à la fin, il est courageux. »

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/THEREVENANT.pdf

Sa mère a gagné un Gr3 en terrain lourd. Élevé par Al Asayl Bloodstock Ltd, The Revenant est un fils de Dubawi (Dubai Millenium), étalon à Dalham Hall Stud, et d’Hazel Lavery (Excellent Art), gagnante à 2ans sur les 1.400m de Newbury, mais également lauréate à 3ans des St Simon Stakes (Gr3), en terrain lourd, sur 2.400m, et deuxième des Park Hill Stakes (Gr2) sur 2.900m. The Revenant est son deuxième produit après Tsavo (Frankel), placé à deux reprises en trois sorties sur 2.100m à 3ans. Hazel Lavery a une 2ans par Oasis Dream (Green Desert), à l’entraînement chez Francis-Henri Graffard, ainsi qu’une foal par Saxon Warrior (Deep Impact). Elle a été saillie de nouveau par Dubawi en 2020.

La deuxième mère, Reprise (Darshaan), n’a pu se mettre en évidence en deux sorties. Outre Hazel Lavery, elle a donné Leo Gali (Galileo), lauréate du Premio EBF Terme di Merano (L) sur 2.200m et deuxième des Give Thanks Stakes et du St Leger Italiano (Grs3). La troisième mère, Rapid Repeat (Exactly Sharp), s’est imposée à 2ans sur les 1.400m de Leicester. C’est une sœur d’Artema (Common Grounds), vainqueur du Derrinstown Stud Derby Trial (Gr3) et troisième des Gallinule Stakes (Gr2), et d’Hello Soso (Alzao), gagnante du Prix des Jouvenceaux & Jouvencelles (L), deuxième du Prix Vanteaux (Gr3) et troisième du Diana Handicap (Gr2).

 

 

 

Seeking the Gold

 

 

Dubai Millenium

 

 

 

 

Colorado Dancer

 

Dubawi

 

 

 

 

 

Deploy

 

 

Zomaradah

 

 

 

 

Jawaher

THE REVENANT (H5)

 

 

 

 

 

 

Pivotal

 

 

Excellent Art

 

 

 

 

Obsessive

 

Hazel Lavery

 

 

 

 

 

Darshaan

 

 

Reprise

 

 

 

 

Rapid Repeat


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 41’’61

1.000m à 600m : 25’’14

600m à 400m : 13’’19

400m à 200m : 12’’22

200m à l’arrivée : 13’’18

Temps total : 1’45’’34