Tamahere ne manque pas ses débuts américains

International / 11.10.2020

Tamahere ne manque pas ses débuts américains

Belmont Park (US), samedi

Tamahere (Wootton Bassett) n’a pas tremblé lors de ses débuts aux États-Unis. L’élève de l’élevage du Sarai s’est promenée dans les Sand Points Stakes (Gr2) : attentiste, elle a déposé ses adversaires sur une simple accélération dans la ligne droite, s’imposant par deux longueurs devant Speaktomeofsummer (Summer Front). Drop a Hint (Into Mischief) est troisième à trois quarts de longueur.

Après une démonstration dans La Sorellina. Estimée par François Rohaut depuis l’âge de 2ans, Tamahere avait très bien débuté dans le Prix de la Reboursière (Inédites) à Deauville, avant d’ouvrir son palmarès facilement à Mont-de-Marsan. Elle avait conclu sa saison par une troisième place dans le Grand Critérium de Bordeaux - Hong Kong Jockey Club (L). À 3ans, elle a mis un peu de temps à revenir au mieux avant de survoler le Prix La Sorellina - Tattersalls (L), s’imposant par plus de sept longueurs, avant d’être vendue aux États-Unis par l’intermédiaire d'Hubert Guy et de rejoindre les boxes de Chad Brown.

Tamahere avait été présentée, yearling, aux ventes de yearlings d’octobre Arqana par le haras d’Étreham, qui va présenter sa sœur par Reliable Man lors de la prochaine vente d’octobre : elle est le lot 10. Nicolas de Chambure nous a raconté l’histoire de Tamahere et de sa famille : « On retrouve monsieur et madame Kos derrière l’élevage du Sarai. Ils étaient basés dans le Sud-Ouest à cette époque et avaient acheté la mère de Tamahere, Alatasarai (Giant’s Causeway), à réclamer en vue de l’élevage. Ils m’ont été présentés par l’intermédiaire de Ghislain Bozo, qui est leur conseiller. Avant Tamahere, ils étaient déjà venus à Wootton Bassett avec Alatasarai. Nous avons continué à travailler ensemble et nous avons donc préparé leurs chevaux pour les ventes et notamment Shadan (Orpen), la sœur de Tamahere, dont ils ont gardé une part avant qu’elle ne soit vendue aux États-Unis. Tamahere porte ce nom car il s’agit du village de Nouvelle-Zélande où ses éleveurs se sont dorénavant installés. Ce sont des gens passionnés, qui ont acheté des juments ainsi que des parts d’Hello Youmzain et d’Almanzor auprès de Cambridge Stud. Leurs juments françaises sont en Normandie et sont managées par Ghislain Bozo. Il faut également souligner la réussite de la vente d’octobre Arqana, qui révèle de très bons chevaux d’année en année. Et c’est évidemment super pour tous les éleveurs qui ont soutenu Wootton Bassett depuis tant d’années, de voir de si belles réussites. »

Shadan, sa sœur, va revenir en France. Shadan, la sœur de Tamahere, a aussi couru les Sands Point Stakes pour son unique sortie américaine. Elle s’y était classée sixième et est passée en vente à Keeneland, en janvier 2020, présentée pleine de Munnings. Dans la colonne acheteurs, on trouve le nom du haras d’Étreham, pour 145.000 €. Nicolas de Chambure nous a expliqué : « Quand Shadan est passée en vente, nous l’avons achetée en association avec monsieur Kos et Ghislain Bozo. C’est vraiment super. Nous savions à ce moment que François Rohaut aimait beaucoup Tamahere. Shadan a un beau foal par Munnings, elle est pleine de Kitten’s Joy. Elle va revenir en Europe prochainement et partira certainement à la rencontre de Wootton Bassett, en Irlande. »

Chad Brown l’aime bien. Chad Brown a dit sur Tamahere : « Elle était très bien à l’entraînement et nous avons un instant pensé à la courir dans les Queen Elizabeth II Challenge Cup Stakes pour ses débuts aux États-Unis. Mais j’ai pensé que ce serait peut-être un peu ambitieux. Elle peut avoir un peu de tempérament et être un peu tendue, donc j’ai préféré la courir ici, à la maison, avec toute notre équipe. J’ai pensé que ce serait le moyen le plus sûr pour lui donner de bons débuts américains et lui permettre de bien faire d’entrée de jeu. »

La sœur de Shadan. Élevée par l’élevage du Sarai, Tamahere est une fille de Wootton Bassett, nouveau sire de Coolmore en 2021, et d’Alatasarai (Giant’s Causeway). Elle a été achetée 27.000 € à la vente de yearlings d’octobre Arqana par Ghislain Bozo (Meridian International), où elle était présentée par le haras d’Étreham. Elle est le troisième produit de sa mère, gagnante d’un réclamer sur les 2.100m de Pornichet. Alatasarai a donné deux gagnants black types : Tamahere, mais aussi Shadan (Orpen), lauréate du Prix Caravelle - Haras des Granges (L). Alatasarai a un 2ans par Style Vendôme à l’entraînement chez François Rohaut, nommé Waipa, une yearling par Reliable Man qui passe en vente à Arqana dans les prochains jours et une foal par Almanzor.

La deuxième mère, May (Montjeu), n’a pas couru et a donné Miss Lily (Phoenix Tower), qui a couru en Inde, où elle a pris la troisième place des Golconda Oaks (L). May est une sœur de Classic Park (Robellino), gagnante des 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1) et mère de Soon (Galileo), gagnante des Ruby Stakes (L), et surtout de Walk in the Park (Montjeu), deuxième du Derby d’Epsom et du Critérium International (Grs1).

SANDS POINT STAKES

Gr2 - 3ans - Femelles - 1.600m Turf

1re      TAMAHERE (F3)   Irad Ortiz

(Wootton Bassett & Alatasarai, par Giant's Causeway)

Pr. : Swift ThoroughbredsInc, Madaket Stables LLC & Wonder Stables; B-E.A.R.L. El. : Élevage du Sarai

Entr. : Chad C Brown

Arqana, vente de yearlings d’octobre 2018, Deauville, 27.000 €, haras d’Étreham à Meridian International Sarl

2e        SPEAKTOMEOFSUMMER (F3)

(Summer Front & Silver Reunion, par Harlan's Holiday)

Pr. : Waterford Stable

El. : Brereton C Jones

Entr. : Christophe Clément

3e        DROP A HINT (F3)

(Into Mischief & Allude, par Orientate)

Pr. : Sam Wilensky & Rosana Puerta Curbelo

El. : Clarkland Farm

Entr. : Antonio Arriaga

Écarts : 2, 3/4, 1.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.