TATTERSALLS OCTOBER SALE BOOK 1

International / 07.10.2020

TATTERSALLS OCTOBER SALE BOOK 1

LE FAIT MARQUANT

Un top pour le Bahreïn dans une vente en bleu

Après le top price à 2,5 millions à Deauville pour la demi-sœur par Dubawi (Dubai Millennium) du lauréat du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) Sottsass (Siyouni), le Bahreïn s’est adjugé celui du book 1de Tattersalls octobre. En fin de session mardi, Oliver St Lawrence a dû monter jusqu’à 2,7 millions de Guinées (3,11 M€) pour battre la concurrence de Coolmore sur un Kingman (Invicible Spirit) demi-frère du gagnant des 2.000 Guinées Galileo Gold (Paco Boy). Le courtier, qui agissait en association avec l’entraîneur bahreïni Fawzi Nass, n’a pas révélé le nom de l’acheteur. Le poulain est élevé par Pantile Stud, le haras de Colin Murfitt, qui travaille dans l’immobilier et compte sur 28 poulinières.

Godolphin a dominé le marché sur les gros lots de la deuxième session. Sur le coup de 18 h 30, avec encore une trentaine de lots à vendre, le cheikh Mohammed Al Maktoum avait acheté seize sujets pour douze millions (13,84 M€), c’est-à-dire plus d’un quart du chiffre d’affaires. L’année dernière, sur les trois sessions, les investissements de Godolphin avaient atteint 17,57 millions de Guinées (20,28 M€) pour dix-neuf yearlings, soit 18 % du total. Il ne s’agit pas d’une surprise. À l’époque de la grande crise enclenchée en 2008, les achats Godolphin sur le marché mondial des yearlings avaient enregistré une forte hausse. En 2007, d’après la base de données de Bloodhorse, le cheikh Mohammed avait acheté 53 lots pour 34,54 millions de dollars (23,72 M€). L’année suivante il est passé à 51,17 millions (35,15 M€) pour 132 sujets et en 2009, il avait investi 50,05 millions (34,38 M€) pour 123 lots.

LA TENDANCE

Godolphin pèse pour un quart du marché

Le cheikh Mohammed a acheté le seul millionnaire de la deuxième session, un mâle par son Dubawi (Dubai Millennium) et Intricately (Fastnet Rock). Il a posé l’enchère gagnante à 1,1 million de Guinées (1,26 M€) pour le plus grand plaisir de Mike et Michelle Morris qui avaient acheté la mère, gagnante des Moyglare Stud Stakes (Gr1), à Tattersalls décembre, en 2017, pour 1,7 million (1,94M€). Le poulain est son premier produit et il est suivi d'un foal par Kingman. La poulinière est encore pleine de l’étalon Juddmonte. Godolphin a ensuite déniché pour 900.000 Gns (1,03 M€) un Lope de Vega (Shamardal) issu de Moi Même (Teofilo), qui avait gagné le Prix de Liancourt (L) pour la casaque Vittadini et l’entraînement de Pascal Bary. Godolphin a acheté sept Dubawi mais aussi des produits d’autres étalons. Le prix moyen des deux sessions est autour de 200.000 Gns (229.000 €), à la baisse mais pas catastrophique. Le chiffre d’affaires a déjà dépassé, autour de 17 h, le cumul des investissements en saillies consentis par les éleveurs pour tous les yearlings offerts. Ce chiffre est autour de 42 millions d’euros.

ET LA FRANCE ?

Un super pinhooking pour une Wootton Bassett

Le top price des français est aussi un achat Godolphin. Anthony Stroud a signé le bon à 750.000 Gns (866.000 €) pour une Frankel (Galileo), troisième produit de la lauréate black type Pearly Steph (Oasis Dream), présentée par le haras de Saint-Pair. Une souche qui remonte à Pearly Shells (Efisio), qui avait gagné pour la casaque d’Andreas Putsch. Westerberg, la griffe de Georg von Opel, continue son shopping. Il avait acheté mardi une Sea the Stars (Cape Cross) à 500.000 Gns (574.000 €) et ce mercredi il s’est offert pour 680.000 Gns (780.000 €) une Siyouni (Pivotal) élevée par Highclere Stud, demi-sœur de deux gagnants black types. Une pouliche par Wootton Bassett (Iffraaj) a été adjugé 600.000 Gns (688.000 €) à un client de Charlie Gordon Watson. Elle sera entraînée par André Fabre. Philipp Stauffenberg a réussi un joli pinhooking car il l’avait payée 190.000 € en décembre à Arqana mais le haras du Mont-dit-Mont, qui l’a élevée, ne peut pas se plaindre car elle est le produit d’une saillie à 20.000 €. La pouliche est issue de Green Diamond Lady (Johannesburg), qui a remporté deux courses aux États-Unis et a déjà donné trois gagnants dont la lauréate de Listed Lady Galore (Raven’s Pass). La deuxième mère est Spain (Thunder Gulch), qui s’était imposée dans la Breeders’ Cup Distaff (Gr1). Green Diamond Lady a une foal par Free Eagle (High Chaparral). Le haras d’Étreham figure dans la liste des acheteurs. Après les deux lots de la première session, il s’est assuré pour 200.000 Gns (229.000 €) une pouliche par Shamardal (Giant’s Causeway), premier produit de la placée de Gr3 Last Waltz (Danehill Dancer) qui remonte à la souche qui a donné parmi d'autres le lauréat de Gr1 Keltos (Kendor). Le haras d’Ombreville effectuait ses débuts sur le ring de Tattersalls. Pari réussi. Une pouliche par Siyouni de la souche d’Elle Danzig (Roi Danzig) a été achetée à l’amiable pour 350.000 Gns (401.000€) par Charlie Gordon Watson, alors qu’un Lope de Vega issu de Megera (Motivator), deuxième du Preis der Diana (Gr1), a été adjugé 380.000 Gns (436.000 €) à Henri-François Devin.