The Everest et Caulfied Cup : vingt millions en une heure

International / 14.10.2020

The Everest et Caulfied Cup : vingt millions en une heure

Vingt millions de dollars en deux courses, dans le court délai d’une heure et sur deux hippodromes différents. Le dollar australien n’est pas aussi fort que l’euro mais les sommes offertes samedi dans The Everest et la Caulfied Cup (Grs1) sont époustouflantes.

Le sprint avec ses quinze millions (9,14 M€) est la course sur le gazon la plus riche du monde, le grand handicap sur 2.400m est à cinq millions (3,04 M€), plus que le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe à l’époque du Covid.

Les partants des deux courses ont été validés et les tirages au sort déjà effectués. Classique Legend (Not a Single Doubt) est le favori du sprint et sera au départ grâce aux 600.000 AU$ (365.600 €) déboursés par son propriétaire, le Chinois de Hongkong Bon Ho, mais Nature Strip (Nicconi) n’est pas loin et il a hérité du ticket appartenant au TAB (le PMU). Chris Waller, entraîneur de ce dernier, qui était un des actionnaires de la course à l’origine, a vendu son droit d’entrée mais il aura deux partants car il alignera aussi la jument Haut Brion Her (Zoustar) avec le ticket de Three Bridges Thoroughbreds. Godolphin a utilisé son ticket pour Bivouac (Exceed and Excel), 4ans, le seul mâle entier dans un lot de douze partants. Coolmore a négocié son droit à courir avec les propriétaires de Santa Ana Lane (Lope de Vega). Les douze partants ont droit à une allocation. Les chevaux classés de la septième à la douzième place rapporteront 450.000 AU$, soit une perte de 150.000 AU$ sur l’engagement. Le sixième touchera 500.000 AU$, alors qu’à partir du cinquième, il y aura un profit. L’allocation au gagnant est de 6,2 millions de dollars australiens (3,77 M€).

Caulfield Cup, San Huberto sur le banc des remplaçants. L’ex-français San Huberto (Speightstown) n’a pas réussi à trouver une place parmi les dix-huit au départ de la Caulfied Cup. Il est deuxième réserve, c’est-à-dire qu’il doit espérer sur deux chevaux retirés pour rentrer dans les boîtes. Son entraîneur australien, Matt Cumani, a quand même déclaré la monte du jeune Fred Kerlsey. Les chevaux élevés en Europe sont au nombre de onze et cinq sont entraînés en Europe : le Derby winner 2019 Anthony van Dyck (Galileo) qui porte le top weight de 58,5 kilos, Buckhurst (Australia), Dashing Willoughby (Nathaniel), Prince of Arran (Shirocco) et la vieille dame de Willie Mullins True Self (Oscar).