À l’Assemblée générale ordinaire annuelle du Syndicat national des propriétaires

Courses / 04.11.2020

À l’Assemblée générale ordinaire annuelle du Syndicat national des propriétaires

L’Assemblée générale ordinaire annuelle du Syndicat national des propriétaires s’est tenue le jeudi 29 octobre à 18 h en visioconférence, utilisant à bon escient l’évolution technologique permise par l'ordonnance n° 2020-321 du 25 mars 2020 prorogée par le décret n° 2020-925 du 29 juillet 2020 en raison de la crise sanitaire actuelle.

Plus de 80 adhérents ont répondu présent ou étaient représentés lors de cette réunion en mode distanciel. Deux heures de débats denses ont permis d’aborder de nombreux sujets. La première partie était consacrée à l’approbation du procès-verbal de l’Assemblée générale 2019, au rapport moral du président du Syndicat national, Serge Tardy, et au rapport financier de l’exercice 2019 présenté par le trésorier national, Gérard Nicol. Ces différents éléments ont été soumis au vote et approuvés à l’unanimité.

La seconde partie de la réunion a permis d’évoquer de nombreux sujets au cœur de l’activité des propriétaires, avec un traditionnel débat durant lequel de très nombreuses personnes ont souhaité et pu s’exprimer.

Les sujets majeurs du Syndicat. Le statut des jockeys, la nouvelle réglementation sur le taux de T.V.A., les allocations 2020 et 2021, le plan de relance du plat, la compétitivité des jeunes effectifs en plat, le plan de relance obstacle, le rôle décisif et essentiel du propriétariat dans le modèle économique des courses, sont les principaux sujets qui ont donné lieu à des échanges étayés et construits de la part des participants.

Le Syndicat national des propriétaires est force de propositions. Sur les sujets importants traités par le Conseil d’administration de France Galop, Serge Tardy réaffirme la demande forte du Syndicat que les concertations en amont soient beaucoup plus ouvertes par ce dernier. Les nouvelles modalités d’allocations post Covid discutées au sortir du confinement sont la parfaite illustration des bienfaits d’une concertation élargie. À cette occasion, le Syndicat national des propriétaires, rejoint par d’autres associations socioprofessionnelles, a démontré son influence par des propositions validées et ayant reçu l’assentiment de la majeure partie des acteurs des courses.

Allocations 2020. Le président du Syndicat national a rappelé qu’il est aujourd’hui constaté un excédent de chiffre d’affaires par rapport au prévisionnel post Covid et qu’ainsi, il pouvait être envisagé une augmentation de certaines allocations rétroactivement. Toutefois, le second confinement qui vient d’entrer en application met en sursis les négociations menées durant l’été avec France Galop, bien que les courses soient actuellement maintenues.

Le Syndicat s’est engagé auprès de ses membres à maintenir une vigilance accrue sur les modalités d’allocations 2021.

T.V.A. Un nouvel élément porté à la connaissance des associations socioprofessionnelles il y a une quinzaine de jours a alerté l’assemblée, celui de la mise en application, à partir du 1er janvier 2021, d’une nouvelle règle fiscale dans le cadre de l’harmonisation des taux de T.V.A. en Europe qui prévoit que les allocations perçues en course n’entrent plus dans le champ de la T.V.A. Il s’agit d’une fragilisation possible des intérêts financiers des propriétaires qui risquent à nouveau de réduire leur activité. Il y a urgence à ce que France Galop et l’Institution dans son ensemble se positionnent face à l’État sur ce sujet afin de solliciter un moratoire car tous les socioprofessionnels, propriétaires, entraîneurs sont concernés de façon directe ou indirecte.

Plan de relance obstacle. Dans le cadre d'une démarche collaborative, Jacques Détré, vice- président obstacle de France Galop, et Serge Tardy, ont sollicité l’ensemble des associations régionales de propriétaires constituant le Syndicat national pour participer à la réflexion et formuler un ensemble de propositions. Nous ne connaissons pas à ce jour les orientations définitives qui seront prises par le Conseil d’administration de France Galop.

Parallèlement, un nouveau service innovant et exclusif en adéquation avec les besoins actuels de la filière Galop va être mis en place et révélé aux adhérents dans les prochaines semaines. Une évolution de la stratégie de communication du Syndicat est également en cours, comprenant la réfection du site web du Syndicat, le développement des réseaux sociaux et la création de divers événements régionaux.

Vigilance, discussions avec tous les acteurs de la filière et plus particulièrement France Galop, intérêt général supérieur, seront les maîtres mots dans les prochains mois du Syndicat national des propriétaires, qui entend continuer de jouer un rôle moteur dans les décisions prises pour la filière galop.