Breeders’ Cup Classic (Gr1) : Millions, bonus et futurs étalons…

International / 06.11.2020

Breeders’ Cup Classic (Gr1) : Millions, bonus et futurs étalons…

Breeders’ Cup Classic (Gr1)

Millions, bonus et futurs étalons…

Quand les pères fondateurs de la Breeders’ Cup ont créé la grande réunion en 1984, l’idée de base était : vous vendrez un yearling millionnaire pour chaque course millionnaire au calendrier. C’est peut-être un hasard si, en 1984, sept yearlings furent adjugés pour plus d’un million de dollars alors que le Kentucky Derby n’offrait plus que 750.000 $ d’allocations... Mais l’économie des courses a beaucoup changé en trente-six ans, boostée par le stallion power.

Les kickers, c’est le pied ! Les dix chevaux au départ de la Breeders’ Cup Classic (Gr1) joueront beaucoup plus que les six millions d’allocations en jeu. Trois parmi eux en sont à leur dernière sortie et partiront dans la foulée à WinStar Farm pour leur carrière d’étalons. C’est le cas du favori Improbable (City Zip), qui a déjà un prix de saillie annoncé à 40.000 $ (34.000 €), alors que les tarifs de Tom’s d’État (Smart Strike) et de l’outsider Global Campaign (Curlin) seront publiés après la course, selon le résultat.

Les propriétaires originaires du lauréat du Kentucky Derby (Gr1), Authentic (Into Mischief), toucheraient beaucoup plus que les 3,12 millions (2,64 M€) de l’allocation au gagnant : une victoire dans la Classic entraînerait un bonus – les fameux kickers, comme disent les Américains – de 5,85 millions (4,96 M€), ainsi que l’opportunité d’en toucher deux autres si le poulain est élu champion des 3ans et cheval de l’année. Le bonus sera payé par Spendthrift Farm, qui l’a acheté comme étalon et a déjà dû sortir neuf millions suite à la victoire à Churchill Downs. Tiz the Law (Constitution) a lui aussi déjà permis à Sackatoga Stables de toucher les bonus offerts par Coolmore pour ses succès dans les Belmont Stakes (Gr1) et les Travers Stakes (Gr1). Il a raté celui du Kentucky Derby, mais il a une dernière chance samedi.

Tiz the Law face au trio Baffert. La Breeders’ Cup Classic est beaucoup plus qu’un jeu financier autour des futurs étalons. La course est magnifique, même si trois parmi les dix au départ sont entraînés par Bob Baffert. Il ne faut pas penser à un jeu d’équipe, bien au contraire. Improbable, Authentic et Maximum Security (New Year’s Day) s’aligneront dans cet ordre tout à l’extérieur dans les stalles. Ils aiment courir en tête ou proches de la tête. Tiz the Law a fait l’impasse sur les Preakness Stakes (Gr1) après la défaite à Churchill Downs, où tout s’est mal passé pour lui. Il a hérité du deux dans les boîtes et il a aussi un cliché tactique assez agressif. Tom’s d’État, quant à lui, a raté le départ dans les Whitney Stakes (Gr1), mais il aime courir en attentiste et peut trouver un scénario parfait. Parmi les outsiders, on peut attendre une bonne course de Tacitus (Tapit), attentiste, pour la casaque du prince Abdullah.

BREEDERS' CUP CLASSIC

Gr1 - 3ans et plus - 2.000m Dirt – 6.000.000 $

# Cheval Entraîneur Jockey

1 Tacitus W. Mott J. Ortiz

2 Tiz the Law B. Tagg M. Franco

3 By my Standards W. Calhoun G. Saez

4 Tom's d’État A. Stall Jr J. Rosario

5 Title Ready D. Stewart C. Lanerie

6 Higher Power J. Sadler F. Prat

7 Global Campaign S. Hough J. Castellano

8 Improbable B. Baffert I. Ortiz Jr

9 Authentic B. Baffert J. Velazquez

10 Maximum Security B. Baffert L. Saez

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.