Breeders’ Cup Turf (Gr1) : Magical vs Tarnawa, le duel des dames de fer

International / 06.11.2020

Breeders’ Cup Turf (Gr1) : Magical vs Tarnawa, le duel des dames de fer

Breeders’ Cup Turf (Gr1)

Magical vs Tarnawa, le duel des dames de fer

Quatre victoires en trente-six éditions… Le bilan des femelles dans la Breeders’ Cup Turf (Gr1) n’est pas des plus fameux… Et pourtant, cette année, on assistera à une édition où plusieurs femelles sont en mesure de briller ! Magical (Galileo) est la favorite et son camp espère bien que sa troisième tentative sera la bonne. À 3ans, elle était tombée sur Enable (Nathaniel) et, l’année dernière, elle a dû renoncer juste avant de monter dans l’avion en raison d’une poussée de fièvre. Coolmore, qui avait déjà annoncé sa retraite, a finalement décidé de la garder à l’entraînement à 5ans. Un très bon choix, car elle a ajouté trois Grs1 à son palmarès depuis ! Elle a battu Ghaiyyath (Dubawi) dans les Irish Champion Stakes et le futur lauréat du Cox Plate, Sir Dragonet (Camelot), dans la Tattersalls Gold Cup (Grs1). Magical vient de mal courir dans le terrain défoncé des Champion Stakes (Gr1), mais c’est un détail. Sa grande rivale est Tarnawa (Shamardal), associée à Colin Keane qui remplace Christophe Soumillon. L’élève de S. A. l’Aga Khan a toujours évolué dans la ligue des femelles et a vraiment impressionné dans les Qatar Prix Vermeille et Prix de l’Opéra (Grs1). Vu ses moyens, on s’est même demandé si elle n’aurait pas mieux fait d’aller sur l’Arc plutôt que sur l’Opéra. Réponse à Keeneland !

P.-C. avec le grand Mogul. Coolmore a engagé Pierre-Charles Boudot pour piloter Mogul (Galileo). Économiquement parlant, son succès ferait très plaisir aux Irlandais. Il a décroché son Gr1 dans le Juddmonte Grand Prix de Paris. Ce succès ne suffit pas pour un futur étalon. En revanche, d’un point strictement sportif, ce succès est important car il n’a fait qu’une bouchée du futur deuxième de l’Arc, In Swoop (Adlerflug). Lord North (Dubawi) n’a pas le profil d’un futur étalon puisqu’il est hongre, mais c’est un détail là aussi. Le cheval a gagné les Prince of Wales’s Stakes (Gr1) et est un candidat sérieux à la victoire. Ses deux dernières défaites comportent des excuses. John Gosden a également décidé d’aligner Mehdaayih (Frankel), qui aurait sans doute eu davantage de chance dans le Filly & Mare Turf. L’Allemagne sera représentée par la pouliche Donjah (Teofilo), lauréate de Gr1 chez elle mais elle est peut-être un peu juste à ce niveau.

Et les américains ? Le niveau des chevaux d’âge américains sur 2.400m est très faible. Channel Maker (English Channel) en est à son troisième essai. Il s’est classé onzième d’Enable en 2018 et douzième (sur douze) en 2019. Il vient de remporter deux Grs1 à Saratoga et Belmont Park et, à ce jour, il est le meilleur de la côte Est. United (Giant’s Causeway) est le champion de Californie. L’année dernière, à domicile, il avait donné chaud à Bricks and Mortar (Giant’s Causeway). Cette saison, il n’a connu qu’une seule défaite, dans le Del Mar Handicap (Gr2). C’était face à Red King (English King), monté par un Umberto Rispoli des grands jours. Mais il portait six livres de plus sur son dos. Flavien Prat peut compter sur lui.