Critérium du Languedoc (L) : Belloccio tient ses promesses

Courses / 11.11.2020

Critérium du Languedoc (L) : Belloccio tient ses promesses

Toulouse, mercredi

Avec une seule course dans les jambes, Belloccio (Belardo) était le moins expérimenté du Critérium du Languedoc (L), mais le pensionnaire de David Menuisier s’est malgré tout montré le plus fort dans la phase finale. Non partant du dernier Critérium de Saint-Cloud du 24 octobre dernier après s’être fait mal pendant le voyage, le représentant d’All for One Racing est sorti le plus vite des stalles de départ, en compagnie de Rocket Song (Dream Ahead). Rapidement bien placé, il s’est contenté de suivre en troisième position, à une longueur de l’animateur, Kergrist (Milanais), tandis que Rocket Song attendait dans le dos du leader. À mi-ligne droite, Belloccio a attaqué le leader, en disposant assez facilement, pour rallier le poteau en toute quiétude devançant Cirona (Maxios), deuxième, et le courageux Kergrist, troisième. 

Encore perfectible. Interrogé par Equidia, Olivier Peslier ne pouvait pas cacher sa satisfaction au sujet du lauréat Belloccio : « Il a confirmé la confiance affichée par son entraîneur qui l’avait engagé dans le Critérium de Saint-Cloud, preuve de son estime. C’est un poulain encore tendre qui a besoin de se mécaniser un petit peu. Il est jeune, a besoin d’apprendre mais on sent du potentiel. Cette course va lui faire beaucoup de bien. Il n’est pas encore fait et un bon hiver lui sera bénéfique. »

Après avoir attendu dans le dos du futur vainqueur, Cirona n’a pu suivre son accélération dans un premier temps, avant de très bien se reprendre pour s’octroyer la deuxième place à l’issue d’un bel effort. Quant à Kergrist, victorieux de ses deux premières sorties avant de finir troisième à Chantilly, il a su garder la troisième place devant un Bruno de Montzey content de sa performance au micro d’Equidia : « Il finit aux portes de la victoire. C’est dommage mais il se comporte très bien quand même. Les 1.600m ne sont pas plus mal pour lui car c’était peut-être un peu long en dernier lieu à Chantilly. Il nous a rassurés et son jockey, Pierre-Charles Boudot, était content. À mon avis, nous allons faire de belles choses avec lui l’année prochaine. Il prend de la maturité et sera mis au repos cet hiver. » 

La famille de Bathyrhon. Élevé par Vasby Distribution et présenté par Coulonces Sales aux ventes de yearlings Arqana d’octobre 2019, Belloccio avait été acquis 62.000 € par le plus français des entraîneurs anglais, David Menuisier. Il est le deuxième produit de Three Cards (Mastercraftsman).

La mère de Three Cards, Be my Lady (Be my Guest), a donné naissance au stayer Bathyrhon (Monsun), vainqueur du Vicomtesse Vigier, placé du Cadran et étalon à la Hêtraie, ainsi qu’à Beiramar (Monsun) et Bolivia (Monsun), qui avait performé en Allemagne. Belloccio est issu de la première production de Belardo (Lope de Vega), étalon chez Darley et vainqueur des Dewhurst Stakes et des Lockinge Stakes (Grs 1).

 

 

 

Shamardal

 

 

Lope de Vega

 

 

 

 

Lady Vettori

 

Belardo

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danaskaya

 

 

 

 

Majinskaya

BELLOCCIO (M2)

 

 

 

 

 

 

Danehill Dancer

 

 

Mastercraftsman

 

 

 

 

Starlight Dreams

 

Three Cards

 

 

 

 

 

Be my Guest

 

 

Be my Lady

 

 

 

 

Bennetta