Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2) : la plus belle de Matfog

Courses / 01.11.2020

Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2) : la plus belle de Matfog

Compiègne, dimanche

Rien ne prédestinait Matfog (Style Vendôme) à remporter un Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2). Envoyé chez André Fabre en début de carrière, sous les couleurs de son éleveur, Al Shaqab Racing, il a gagné son maiden à Fontainebleau à 2ans puis s’est placé deuxième d’une Classe 2. Mais, délicat, Matfog a été placé chez Arnaud Chaillé-Chaillé, Al Shaqab Racing en conservant 90 % et Mohammed Saad Al Romaihi prenant les 10 % restants pour qu’il coure sous ses couleurs.

L’entraîneur charentais l’a façonné comme il sait si bien le faire, en particulier avec ce profil de chevaux. Et un peu plus de deux ans après ses débuts victorieux sur les haies de Royan, Matfog a triomphé à 5ans dans la plus belle épreuve du Putois. Compiègne est justement un hippodrome où il n’a quasiment jamais déçu. Il y a un an, il avait enlevé le Prix Roger Saint (L). Pourtant, au dernier passage en face, on ne donnait pas cher des chances de Matfog. Dernier, sollicité, il semblait battu pour les premières places. Mais il s’est accroché. L’un de ses principaux adversaires, Edgeoy ** (Saddler Maker), est tombé au moyen open-ditch. Polirico ** (Cokoriko) est rentré dans le rang en face après avoir emmené le peloton à une allure très sélective. Saint Goustan Blue (Blue Brésil) s’est brûlé les ailes en pistant Polirico... Matfog n’avait donc plus beaucoup de rivaux. Entre les deux dernières haies, malgré une faute au fence, il a rejoint la ligne de tête composée de Corazones (Nidor) et Ajas (No Risk at All). Et sur le plat, après lutte, il a pris l’ascendant sur Ajas pour l’emporter de peu.

Quel automne pour Thomas Coutant ! Ce dimanche, Thomas Coutant avait pris son joker et bien lui en a pris puisqu’il a gagné ce Grand Steeple avec Matfog et le Prix Roger Saint avec Grandeur Nature (Lord du Sud). Deux belles victoires qui font suite à ses succès dans le Prix Montgomery (Gr3) avec Fantastic Sivola (Noroit) et dans le Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) avec Thélème (Sidestep). Le jeune pilote vit un automne de rêve ! Il nous a dit : « Je ne savais pas s’il y allait y avoir du rythme ou pas. Monsieur Chaillé-Chaillé m’avait dit de bien partir et de le laisser reculer s’il y avait du rythme car il est précieux et prend son temps pour sauter. C’est un cheval froid. En face, je ne faisais pas du tout figure de gagnant. J’ai été obligé de lui demander d’avancer. Dans le tournant final, il a pris un gros bol d’air et il a été capable ensuite de mettre un bon coup de reins grâce à cela. Sa petite faute a été un mal pour un bien et ça lui a permis de respirer. En venant sur les autres, il a pris du moral. »

Ajas pourrait aller sur Pau. Très bon sauteur dans sa jeunesse, Ajas a conservé tous ses moyens en vieillissant. Le cheval d’Ulf Sjoberg a réussi sa plus belle performance en steeple. Avec Polirico et Saint Goustan Blue parti ventre à terre, Ajas a pu attendre en quatrième position, sautant très bien. Il est venu comme un gagnant et s’est bagarré jusqu’au bout, échouant de peu. Son entraîneur, David Cottin, nous a dit : « Son jockey a perdu sa cravache et il pense que ça lui coûte la gagne. C’est un bon cheval, qui était déjà doué dans sa jeunesse. Il est fait pour Compiègne. Mais je pense qu’il va aller à Pau pour courir le Grand Prix (Gr3). »

Saint Goustan Blue au courage. Après tous les efforts qu’il a faits dans le parcours, Saint Goustan Blue s’est montré tenace pour prendre la troisième place à un autre roc, Corazones, qui s’est retrouvé seul en tête après la chute d’Edgeoy. Son jockey, James Reveley, nous a dit : « Il court très bien, mais il en a fait un peu trop en partant. Il l’a payé pour finir. Mais il est bon troisième et va monter là-dessus. » Corazones a pris une nouvelle place dans une belle épreuve, terminant donc quatrième devant un Polirico décevant et trop allant.

Pedigree Weatherby : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Matfog.pdf

Un neveu de Martaline. Élevé par Al Shaqab Racing, Matfog est un fils de Style Vendôme, qui officie au haras du Grand Courgeon et qui avait déjà donné un gagnant de Groupe en obstacle avec Leonardo da Vinci, gagnant du Criterium d’Inverno (Gr2). La mère, Crystal Reef (King’s Best), avait débuté par une deuxième place à Saint-Cloud, mais est finalement restée maiden après six sorties. Elle a produit Doha Dream (Shamardal), gagnant du Qatar Prix Chaudenay, mais aussi deuxième du Grand Prix de Deauville (Grs2) et du Prix de Reux (Gr3). Il compte également une troisième place dans le Prix Niel (Gr2). Il fait la monte au haras du Hoguenet, et ses premiers foals sont nés cette année.

Crystal Reef a une 2ans par Sea the Stars, une yearling par Shalaa et a été saillie en 2019 par Lope de Vega. Crystal Reef est une fille de Coraline (Sadler’s Wells), bien connue pour être la mère de Coastal Path (Halling), de Reefscape (Linamix) et de Martaline (Linamix), remarquable reproducteur en obstacle.

 

 

 

Danzig

 

 

Anabaa

 

 

 

 

Balbonella

 

Style Vendôme

 

 

 

 

 

Dr Fong

 

 

Place Vendôme

 

 

 

 

Mediaeval

MATFOG (H5)

 

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

King’s Best

 

 

 

 

Allegretta

 

Crystal Reef

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian