Melbourne Cup (Gr1) : la septième de Lloyd Williams, la deuxième de Joseph

Courses / 03.11.2020

Melbourne Cup (Gr1) : la septième de Lloyd Williams, la deuxième de Joseph

Flemington (AU), mardi

Il y a trois ans, en battant tout à la fin Johannes Vermeer (Galileo), Rekindling (High Chaparral) avait offert une première Melbourne Cup (Gr1) à Joseph O’Brien et une sixième à son propriétaire, Lloyd Williams. Mardi, Twilight Payment (Teofilo) a permis au même tandem de remporter une nouvelle fois l’épreuve, à nouveau aux dépens d’Aidan, le père de Joseph, dont le pensionnaire Tiger Moth (Galileo) a tracé un excellent parcours pour un 3ans qui n’en était qu’à sa cinquième sortie. Prince of Arran (Shirocco) a terminé en boulet de canon pour compléter un tiercé d’entraîneurs européens. C’est la troisième fois en quatre ans que cela arrive dans la course qui stoppe une nation entière et pour laquelle cent millions de dollars australiens sont investis à l’étranger par les propriétaires locaux dans l’espoir de la remporter.

Lloyd Williams, âgé de 80 ans et qui a assisté à la course depuis chez lui, a déclaré : « La Melbourne Cup, c’est ma vie. C’était mon rêve d’enfant. Ma réussite s’explique par la "programmation", j’ai toujours fait comme ça. Je suis propriétaire depuis soixante ans, j’ai peut-être besoin d’un psychiatre... Quand j’ai remporté ma première Cup, en 1981, avec Just a Dash (Whiskey Road), on avait préparé la course six mois en amont avec son entraîneur, Tommy Smith. Maintenant, il faut la programmer douze mois à l’avance. Parfois, le plan fonctionne. D’autres fois, il vous arrive de perdre des chevaux en cours de route. »

Un achat judicieux et un programme aux petits oignons. La victoire de Twilight Payment a été programmée depuis seize mois. Très exactement quand Lloyd Williams l’a acheté alors qu’il était chez Jim Bolger. On parlait alors d’un hongre de 6ans, récent lauréat de la Curragh Cup (Gr2) et qu’il a décidé de placer chez son entraîneur de confiance, Joseph O’Brien. Il avait déjà couru la Melbourne Cup l’année dernière, se classant onzième. Son propriétaire a expliqué : « Le cheval a vraiment changé cette année. Joseph a beau être un jeune homme de seulement 27 ans, il a accompli un super travail. Il suffit de regarder ses perfs : il n’a jamais mal couru et, surtout, il n’a pas eu la course de trop. » Deux fois gagnant de Groupe au Curragh et troisième de l’Irish St Leger (Gr1), Twilight Payment n’avait pas beaucoup de marge au poids. Mardi, il n’était qu’un simple outsider à 25/1.

De bout en bout, en forçant. La monte de Jye McNeil, 25 ans, a fait la différence. Le jeune jockey a poussé en tête Twilight Payment en imprimant un train soutenu (58’’98 le premier kilomètre). Après avoir un peu repris dans la ligne d’en face tout en gardant une certaine avance, il a demandé à Twilight Payment d’accélérer à nouveau en progression. Cela s’est avéré très compliqué pour les attentistes et la menace est venue de Tiger Moth, qui a été obligé de forcer de la stalle 22 pour prendre le sillage de l’animateur. Il l’a perdu en face, quand Finche (Frankel) a fait un effort. Mais le pensionnaire d’Aidan O’Brien a tracé une belle ligne droite. Il a a eu toutes ses chances et, malgré la cravache de Kerrin McEvoy, il a dû se contenter de la deuxième place. Pour avoir trop sollicité son partenaire, les commissaires ont infligé au jockey une amende de 50.000 AU$ (30.000 €) et treize réunions de mise à pied. Comme la prime revenant au jockey du deuxième était de 55.000 AU$, il ne touchera finalement que 5.000 AU$. Il a également l’interdiction de monter lors de la réunion de samedi à Flemington.

Prince of Arran, une autre place. Prince of Arran, qui n’a pas eu toutes ses aises au moment du démarrage, s’est classé troisième. Il est rentré avec une coupure à l’antérieur gauche. Le pensionnaire de Charlie Fellows a participé trois fois à la Melbourne Cup et a toujours terminé dans les trois. En sept sorties australiennes, il a décroché 1,73 million d’euros, bien plus que lors de ses 38 autres sorties réunies (Europe, Dubaï et Arabie Saoudite), au cours desquels il n’a empoché que 475.000 €. Son entraîneur, Charlie Fellowes, a twitté : « La quatrième sera peut-être la bonne. »

Le "FR" Ashrun, un riche dixième. Le français d’élevage King of Leogrance (Camelot) a été déclaré non-partant mardi matin en raison d’un abcès à un pied. L’autre "FR" Ashrun (Authorized), invité de dernière minute grâce à son succès samedi dans les Hotham Stakes (Gr3), a atteint son objectif. Il a fini à la dixième place, à l’issue d’une très sage course d’attente. Pourquoi un tel classement comme objectif ? La raison est simple : l’allocation qui revient au dixième est de… 160.000 AU$ (96.500 €). En treize jours et trois courses, le pensionnaire d’Andreas Wöhler a obtenu 407.362 AU$ (246.000 €) de gains, deux fois et demie ce qu’il avait gagné en Europe jusque-là.

Au revoir Anthony van Dyck

Le gagnant de Derby Anthony van Dyck (Galileo) s’est malheureusement accidenté fatalement à environ 500m du poteau. Son accident fait suite à ceux d’Involved et de Wichita le mois dernier. Des voix se sont élevées en Australie, sur le centre d’entraînement de Werribee, centre de quarantaine pour les chevaux étrangers. Le vétérinaire Rob Mc Innes, qui s’occupe des internationaux depuis 15 ans, s’est exprimé dans les colonnes du quotidien australien The Age : « Les européens sont entraînés en continu dès leur plus jeune âge et vous obtenez donc un développement de l’os qui est habitué à un certain type de chocs en fonction de la dureté du sol. À Newmarket ou au Curragh, ils sont préparés sur de longs travaux en ligne droite. À Werribee, ils arrivent sur un sol plus ferme, avec des virages serrés. Comme l’os se remodèle constamment en fonction du choc auquel il est exposé, il n’a aucune chance de s’adapter à la surface plus ferme. Il est donc plus susceptible de céder complètement, d’où ces fractures catastrophiques. À la décharge de Werribee, le nombre de chevaux à s’entraîner est grandissant puisque nous en avons eu 29 cette année contre cinq ou six à une époque. Je ne comprends pas pourquoi nous n'utilisons plus Sandown, plus proche des standards européens, en termes de contours et de surfaces, avec un grand virage et une longue ligne droite. » Il y a maintenant une dizaine d’années, les représentants de Sandown avaient déclaré ne plus vouloir accueillir le centre de quarantaine, en raison des rénovations annuelles. Racing Victoria se défend sur l’état de la piste de Werribee « préparée comme il se doit pour qu’elle soit souple ». Elle signale également que très peu de chevaux qui l’ont fréquentée s’entraînent uniquement en ligne droite et que lorsque les chevaux voyagent à l'étranger, ils courent et s'entraînent invariablement sur des pistes différentes de la maison.

Une deuxième Cup pour Teofilo. Twilight Payment est le deuxième lauréat de la Melbourne Cup issu de Teofilo (Galileo), après Cross Counter. Il est aussi le 21e gagnant de Gr1 par l’étalon Darley. Il faut noter que huit d’entre eux sont élevés ou ont décroché leur titre dans l’Hémisphère sud ou à Hongkong. Si Twilight Payment est le sixième Teofilo gagnant de Gr1 élevé par Jim Bolger, il portait la casaque Godolphin lors de ses débuts. Il a été mis sur le marché à l’automne de ses 5ans, lorsqu’il était double lauréat de Listed et qu’il s’était placé à plusieurs reprises dans les Groupes. Jim Bolger l’a eu pour 200.000 €.

Un autre "made in" Bolger. Jim Bolger avait acheté la mère de Twilight Payement, la double gagnante Dream on Buddy (Oasis Dream) pour 240.000 Gns (280.000 €), chez Tattersalls, en décembre 2011, deux mois après la troisième place dans le Prix de l’Opéra (Gr1) de sa demi-sœur Banimpire (Holy Roman Emperor), un autre heureux achat du génie irlandais. Twilight Payement est son seul gagnant sur cinq produits en âge de courir. Mais la poulinière a donné aussi Bandiuc Eile (New Approach) laquelle a couru dix fois sans gagner mais s’est classée deuxième des Debutante Stakes (Gr2).

Dream on Buddy a un yearling par Dawn Approach (New Approach).

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.