Premio Lydia Tesio (Gr2) : Angel Power et un grand Mossé

International / 08.11.2020

Premio Lydia Tesio (Gr2) : Angel Power et un grand Mossé

Capannelle (IT), dimanche

La pouliche anglaise Angel Power (Lope de Vega) figurait parmi les réservistes du Breeders’ Cup Filly & Mare Turf (Gr1) mais son entraîneur, Roger Varian, a joué la carte de la sagesse en choisissant une course plus facile, le Premio Lydia Tesio (Gr2), et il a eu raison. La représentante de King Power a décroché une allocation très proche de celle offerte par la course de Keeneland et a ajouté à son C.V. de future poulinière un Gr2. Aurait-t-elle terminé dans les trois premières aux États-Unis ? C’est difficile à dire alors que son succès italien n’a pas laissé le moindre doute. Gérald Mossé a joué avec ses rivales. Il a pris la tête tout de suite, a réglé le train et a demandé à Angel Power d’accélérer en progression. Résultat : elle a mis deux longueurs et demie à ses rivales. Le pilote français a expliqué : « C’est une pouliche de classe, pas impressionnante au rond mais au canter, pour aller aux boîtes, elle m’avait beaucoup plu. Quand j’ai vu que personne ne voulait prendre la tête j’ai décidé de dicter le train, tranquille pour l’avoir bien posée, et j’ai filé à l’anglaise, au poteau des derniers 800m. Elle est vraiment très bonne. »

Spirit of Nelson sort par la grande porte. En bon terrain, lice à zéro, il était très important d’aller devant. Angel Power a aligné sa quatrième victoire consécutive et peut encore progresser si elle reste à l’entraînement. Deux longueurs et demie derrière Angel Power, la française Spirit of Nelson (Mount Nelson) a décroché la deuxième place, en prenant le chemin de la corde après quelques problèmes de trafic, gardant un petit nez sur l’allemande No Limit Credit (Night of Thunder). Dans la photo pour les places, on a cinq pouliches en une encolure et l’autre française, Grand Glory (Olympic Glory), est sixième, un peu gênée par le manque de train. Spirit of Nelson quitte les courses par la grande porte, comme nous a dit son entraîneur, Jérôme Reynier : « Elle a très bien couru et Antonio Orani a monté une belle course. Elle mérite de partir au haras à la fin d’une saison excellente. »

La grande sélection Ammerland.  Angel Power est passée deux fois sur le ring de Tattersalls. Elle a été achetée 35.000 Gns (40.600 €) par Gildawn Stud qui l’a revendue yearling pour 150.000 Gns (174.000 €). La pouliche, élevée par James Wigan, est la 43e gagnante de Groupe de son père, Lope de Vega (Shamardal), et c’est en fait un pur produit du Gestüt Ammerland qui a élevé l’étalon et aussi la poulinière, Burning Rules (Aussi Rules). Cette dernière n’a pas gagné mais c’est une demi-sœur de Blue De Vega (Lope de Vega), qui a remporté les Killavullan Stakes (Gr3) et s’est classé troisième dans les 2.000 Guinées irlandaises (Gr1), et de la placée black type Bionic Woman (Lope de Vega). C’est la grande souche de la lauréate du Deutsches Derby (Gr1) Borgia (Acatenango).

Burning Rules a une pouliche de 2ans, Burkina Faso (Mukhadram), à l’entraînement chez Paul de Chevigny, et une yearling par Bated Breath (Dansili).