Prix Bernard Secly (L) (haies) : Loradame se révèle au naturel

Courses / 08.11.2020

Prix Bernard Secly (L) (haies) : Loradame se révèle au naturel

Auteuil, dimanche

Loradame (Muhtathir) n’avait plus gagné depuis ses débuts victorieux à Vichy, le 8 septembre 2019. Mais sous la selle d’un Thomas Coutant on fire, la représentante de Richard Corveller, Jacques Bruneau, Maxime Bézier et Christine Précy-Baroni a renoué avec le succès dans ce Prix Bernard Secly (L), décrochant pour la première fois du black type par la même occasion. Contrairement à son habitude, elle ne portait pas de bonnet, ce qui l’a peut-être aidée à se révéler. Vite en tête, la future lauréate a très bien sauté. Attaquée à son intérieur par son aînée La Doix (Youmzain), entre les deux derniers obstacles, Loradame a perdu l’avantage et semblait alors dominée par la pensionnaire de François Nicolle. Mais sur le plat, Loradame s’est montrée courageuse en repartant de plus belle et s’est même détachée pour finir, laissant sa rivale à quatre longueurs. La Doix n’a pas démérité pour autant, elle qui rendait quatre kilos à la gagnante. En cinquième position à la réception de l’ultime haie, Gaité de Cœur (Sholokhov) a bien conclu pour compléter le podium à neuf longueurs devant Diva des Obeaux (Spanish Moon) et Full Time (Ballingarry), qui découvrait l’hippodrome d’Auteuil. À noter que Fée Mano (Spanish Moon) est tombée à la première haie, elle qui était attendue pour son premier essai à ce niveau.

Une pouliche dure. Loradame méritait de gagner, elle qui avait bien failli s’imposer sur le tracé du jour, le 1er septembre. Ce jour-là, elle avait dû s’incliner d’une tête dans le Prix Pierre et Jean-Marie Mercier (Haies) face à la prometteuse Belle Promesse (Fuissé), qui sera dans une semaine au départ du Prix Sytaj (Gr3). Loradame avait ensuite couru à deux reprises au niveau Quinté/Listed : sixième le 22 septembre, elle avait conclu quatrième le 22 octobre à trois longueurs et demie du vainqueur, Becquarainbow (Tin Horse). Thomas Coutant s’est exprimé au micro d’Equidia : « J’aurais pu être battu mais ma pouliche a placé un coup de rein, ce qui m’a permis de prendre le rail extérieur. Après, elle a bien prolongé son effort jusqu’au poteau. En dernier lieu, elle courait bien en terminant quatrième. Le lot était un peu plus relevé qu’aujourd’hui selon moi. Mon patron m’avait dit que Loradame était une future jument de steeple. Elle va tout le temps : du coup, je l’ai laissée à sa main. Elle est dure et a réaccéléré pour finir. »

Gaieté de Cœur confirme enfin l’estime de son entourage. Prise en valeur 57, Gaieté de Cœur a fourni la meilleure performance de sa carrière en prenant la troisième place de cette Listed. Lauréate au mois de juin sur les haies de Moulins, la pouliche avait ensuite couru deux fois à Auteuil, sans pouvoir se mettre en évidence. Le 18 octobre, elle s’était classée cinquième à distance sur les haies de Lyon-Parilly. Son éleveur-propriétaire et entraîneur, Nicolas de Lageneste, nous a dit : « Gaieté de Cœur court très bien. C'est la première fois qu'elle confirme ce que l'on pense d'elle. C'est une pouliche que nous estimons. Pour le Prix André Michel (Gr3), il faut voir. Ce qui est sûr, c'est qu'elle sera mieux sur une piste plus lourde. »

Une sœur de Fiestine. Élevée par Richard Corveller, Loradame est une fille du regretté Muhtathir (Elmaamul) et de Gloirez (Saumarez), gagnante d’un Quinté par six longueurs à 3ans sur les 2.400m de Deauville sous l’entraînement de Philippe Demercastel, mais aussi deuxième du Prix du Carrousel et du Grand Prix de Clairefontaine (Ls) et troisième du Prix de Barbeville (Gr3). Loradame est le deuxième produit gagnant de sa mère après Fiestine (Martaline), lauréate de cinq courses en haies et steeple dont le Prix Roger Saint (L) à Enghien, troisième du Prix Sytaj (Gr3) et cinquième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Gloirez a un 2ans, Fundam (Authorized), une yearling par Great Pretender, ainsi qu’une foal par Motivator. La poulinière a été saillie cette année par Beaumec de Houelle (Martaline). La deuxième mère, Glaoutchka (Glaïeul), a gagné d’entrée de jeu à 2ans au niveau réclamer sur les 1.100m de Maisons-Laffitte et s’est imposée à 3ans dans une course "B", sur les 2.100m de Saint-Cloud. Elle a aussi conclu deuxième du Prix Joubert et troisième du Prix Rose de Mai (Ls). Outre Gloirez, Glaoutchka a donné Golden Clou (Kendor), lauréate d’un Quinté à 3ans sur les 1.600m de ParisLongchamp, troisième du Grand Prix de la Riviera Côte d'Azur (L) et quatrième du Prix Cléopâtre (Gr3).

 

 

 

Diesis

 

 

Elmaamul

 

 

 

 

Modena

 

Muhtathir

 

 

 

 

 

Al Nasr

 

 

Majmu

 

 

 

 

Affirmative Fable

LORADAME (F4)

 

 

 

 

 

 

Rainbow Quest

 

 

Saumarez

 

 

 

 

Fiesta Fun

 

Gloirez

 

 

 

 

 

Glaïeul

 

 

Glaoutchka

 

 

 

 

Kaoutchka