Prix de Bouchemaine (Maiden) : Kings of Leon en bon poulain

Courses / 09.11.2020

Prix de Bouchemaine (Maiden) : Kings of Leon en bon poulain

Angers, lundi

Deuxième en débutant à Nancy le 12 septembre, sur 1.950m, Kings of Leon (Morandi) avait ensuite tenté sa chance dans le Preis des Winterfavoriten (Gr3, 1.600m), dont il a conclu sixième. Lundi, le représentant de la Stall Leon a ouvert son palmarès dans un bon style à Angers, pour sa troisième sortie. Parti de la stalle la plus en dehors, Kings of Leon a galopé tout près des animateurs en troisième épaisseur, nez au vent. Progressant complètement à l’extérieur à l’entrée de l’ultime ligne droite, le futur lauréat a placé une belle accélération tout en se rapprochant de la corde et a réussi à prendre le meilleur dans les derniers mètres, s’imposant d’une longueur. Son jockey, Hugo Besnier, a dit au micro d’Equidia : « C’est un bon cheval. Vu comment j’ai monté cette course, je ne pense pas que je mérite de la gagner ! J’ai tout fait pour la perdre, mais quand les chevaux sont bons, ils rattrapent nos erreurs. Kings of Leon sera mieux l’année prochaine : c’est un grand poulain, qui a une grande action. Avec un peu plus de maturité, sur une distance plus longue, il peut devenir un cheval très intéressant. » Après avoir animé l’épreuve, Ma Loute (French Fifteen) s’est montrée courageuse côté corde pour conserver la deuxième place, un nez devant Damned (Iffraaj). L’attentiste Noble Amber (Mayson) a très bien terminé en dehors, échouant d’une courte tête seulement pour la troisième place. Il faudra revoir Centurium (New Approach), qui n’a pu défendre ses chances suite à un problème de selle dès le début du parcours.

Une bonne famille allemande. Élevé par Larissa Kneip et Jérémie Bossert, Kings of Leon est passé deux fois en vente. Présenté foal à la vente d’élevage Arqana, par le haras de Saint-Arnoult, il avait été cédé 5.500 € à Chris Richner. Yearling, Kings of Leon avait été racheté 16.000 € par le Gestüt Ohlerweiherhof, lors de la vente d'octobre BBAG. C’est un fils de Morandi (Holy Roman Emperor), étalon au haras du Mont Goubert, et d’Arkova (Zamindar), une jument inédite. Il est le troisième produit de la jument et son deuxième gagnant après Ambra (Stormy River), gagnante à 2ans en République Tchèque. Arkova a une yearling, Lux (Captain Marvelous), ainsi qu’une foal par Dschingis Secret (Soldier Hollow). Elle est retournée à Dschingis Secret en 2020. La deuxième mère, Antonym (Bahri), a gagné trois courses outre-Rhin à 3ans et à 4ans, dont le Grosser Preis der VGH-Versicherungen (L, 1.600m). On lui doit notamment Amabelle (Danehill Dancer), lauréate à 3ans du Grosser Preis der Metallbau Burckhardt GMBH (L, 1.600m) et mère d’Amazing Grace (Protectionist), troisième à 2ans du Preis der Winterkönigin (Gr3, 1.600m). La troisième mère, Annaba (In the Wings), a remporté à 3ans les Prix de Royallieu (Gr2 sur 2.500m, à l’époque) et du Conseil de Paris (Gr2, 2.400m). Elle a aussi conclu troisième des Nassau Stakes (Gr2, à l’époque).

 

 

 

Danehill

 

 

Holy Roman Emperor

 

 

 

 

L’On Vite

 

Morandi

 

 

 

 

 

Bering

 

 

Vezina

 

 

 

 

Marie de Vez

KINGS OF LEON (M2)

 

 

 

 

 

 

Gone West

 

 

Zamindar

 

 

 

 

Zaizafon

 

Arkova

 

 

 

 

 

Bahri

 

 

Antonym

 

 

 

 

Annaba