Prix de la Sensive (AQPS) : Goven invaincu avant les ventes

Courses / 13.11.2020

Prix de la Sensive (AQPS) : Goven invaincu avant les ventes

Nantes, vendredi

Wildcard ce lundi à la vente d’automne Arqana de Deauville, Goven (Poliglote) a su se montrer à son avantage, quelques jours avant de passer sur le ring. Déjà très facile vainqueur lors de ses débuts en compétition à Senonnes-Pouancé, Goven (Poliglote) a su rester invaincu pour la deuxième sortie de sa carrière, en l’emportant dans un style des plus prometteurs. Ce produit de l’élevage Couétil a dans un premier temps attendu côté corde à mi-peloton tandis que Gepetto (Lord du Sud) et Graal d’Aubois (Tigron) animaient les débats devant Gowran (Montmartre). Goven s’est alors rapproché librement dans le dernier tournant, attaquant Graal d’Aubois, qui a montré du répondant avant de devoir s’avouer vaincu. Échappé avant la course et attentiste en queue de peloton, Galiano (Sunday Break) s’octroie une bonne troisième place, en retrait des deux premiers.

Joint par téléphone, Alain Couétil nous a confié au sujet de Goven : « C’est pas mal ce qu’il a fait aujourd’hui. J’avais un petit peu peur du terrain pénible pour ces jeunes chevaux. Les derniers 100m ont été faciles pour lui. Il m’avait fait beaucoup de croissance à 3ans et son retour au haras lui avait fait du bien. Sa mère, Sweeny, n’avait couru que deux fois puis avait connu un souci physique. Sa grand-mère, Ilaska, avait cinq ou six sœurs que j’ai toutes gardées, avec réussite ! J’ai aussi les deux propres sœurs de Goven, à savoir Elvira et Chantepie, qui a donné une très belle première pouliche, Indhy (Muhtatir). Goven est wildcard lundi à Deauville. S’il ne trouve pas preneur, je le courrai en haies à Pau si tout va bien. Il pourrait même y débuter dans un mois. »

Une famille d’AQPS pour le moins prolifique. Fils de Poliglote (Sadler’s Wells), Goven est issu de l’élevage d’Alain Couétil et sera sur le ring de Deauville lundi comme wildcard avec le numéro de lot 456. Sa mère, Sweeny (Lavirco), n’a couru qu’à deux reprises mais en s’imposant à chaque fois, sur 2900m et 2400m. Elle avait auparavant produit la propre sœur de Goven, Elvira, victorieuse à 4 reprises dont la dernière face aux pur-sang notamment, mais aussi Fabuleuse Sween (Sageburg), gagnante d’une course, et Hart So Big (Martaline), deux fois placé en autant de courses. Sa deuxième mère, Ilaska (Dress Parade) est à l’origine de Violaska (Gentlewave) génitrice de Gannat (No Risk at All), lauréate des Prix de Craon et Jacques de Vienne (Gr1), de Quandaly (Mansonnien) et de Tinaska (Sleeping Car), mère de Basta de From. Sous la troisième mère, Vindhy (Yelpana), figurent d’excellentes compétitrices et reproductrices. Lauréate de cinq courses, Honey avait produit Ograndy (Cyborg), vainqueur d’une Listed sur le steeple de Bordeaux et troisième du Grand Prix de Pau (Gr.3), Quarouso (Lavirco), troisième du La Haye-Jousselin, et So Young (Lavirco). 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Poliglote

 

 

 

 

 

Val de l’Orne

 

 

Alexandrie

 

 

 

 

Apachee

GOVEN (H4)

 

 

 

 

 

 

Konigsstuhl

 

 

Lavirco

 

 

 

 

La Virginia

 

Sweeny

 

 

 

 

 

Dress Parade

 

 

Ilaska

 

 

 

 

Vindhy