Prix Fille de l’Air (Gr3)  : et de cinq pour Directa

Courses / 11.11.2020

Prix Fille de l’Air (Gr3) : et de cinq pour Directa

Toulouse, mercredi

En remportant ce Prix Fille de l’Air (Gr3) dans un excellent style, sa cinquième victoire de la saison, Directa (Anodin) confirme les progrès affichés en cours d’année. La pensionnaire de Joël Boisnard, déjà vue à son avantage lors de sa sortie précédente, dans le Prix Vulcain (L) à Deauville, a attendu son heure en deuxième partie d’un peloton emmené conjointement par Amica Nostra (Épaulette) et Villa Rosa (Doctor Dino), suivies de près par Control Tower (Youmzain) et la favorite, Eudaimonia (Vision d'État). La future lauréate a commencé son effort à l’entrée de la ligne droite et, au prix d’une longue accélération, elle a su remonter une à une ses adversaires en pleine piste. Elle l’emporte devant une autre bonne finisseuse, située à son extérieur, All Rumours (Shamardal), qui échoue à une longueur de la lauréate. Dariyza (Dawn Approach), longtemps vue en dernière position, finit bien également, à trois quarts de longueur de la dauphine du jour.

Une jument au gros cœur. Associé à toutes les victoires de l’année de Directa au cours de cette saison, Théo Bachelot ne pouvait qu’être fier d’elle, au micro d’Equidia : « Elle montait un vrai palier aujourd’hui et était magnifique d’état. Déjà, l’autre jour, elle m’avait surpris sur un peu plus long et en terrain lourd. J’étais très confiant aujourd’hui. Elle s’est bien adaptée aux paramètres de ce jour. Je suis très satisfait. Elle a un gros cœur et elle le fait voir sur la piste, elle qui est là depuis le début de l’année. »

Joël Boisnard ravi. Auteur d’une splendide fin de saison, Joël Boisnard remporte ainsi son troisième succès de Groupe en plat, après Varévées (Kahyasi) dans le Gladiateur 2007, et Mambia (Aldebaran) dans le Calvados 2010. Nous avons joint ce professionnel de Senonnes par téléphone : « C’est magnifique, ce que Directa a réalisé aujourd’hui. C’est une vraie jument de course qui n’a connu aucun souci cette année et qui a bien évolué au cours des derniers mois, étant égale à elle-même. Aujourd’hui, c’était un peu plus court mais cela ne l’a pas dérangée. Elle aime le terrain lourd comme le léger et va vraiment partout. Elle a un cœur gros comme elle et n’a pas de défaut. Le matin, elle se comporte de manière quelconque. Je l’avais achetée aux ventes, pour le prix déjà (15.000 €), et son beau modèle. Nous ne savons pas encore de quoi sera fait l’année prochaine, mais elle ne partira pas poulinière. » Joël Boisnard est copropriétaire de Directa avec Maryvonne et Bernard Blot, ancien actionnaire du club de football du S.C.O. d’Angers, à l’écurie depuis 2017 avec Fatale Béré (Pedro the Great), troisième du Critérium de l’Ouest avant d’être exportée aux États-Unis.

La superbe année de Lady O'Reilly. Agissant sous plusieurs entités (Petra Bloodstock, haras de la Louvière, Skymarc Farm, Castlemartin Stud…), madame O'Reilly-Goulandris diminue ses chances de truster les premières places du classement des éleveurs français. En 2020, sa réussite est remarquable, avec en particulier Paix (Muhaarar), qui, élevée en association avec les Monceaux, a remporté le Prix de Lutèce (Gr3). Philomène ** (Dubawi) a très bien gagné l'important Prix de la Cascade (Inédits). Elle aussi a été élevée en association avec les Monceaux. Normandy Bridge ** (Le Havre) a gagné le Prix Thomas Bryon (Gr3) avant de terminer deuxième du Critérium International (Gr1). Il a été élevé par le haras du Mézeray et l'écurie Skymarc Farm. À Craon, In Front (Anodin) a gagné l'étape du Défi du Galop (L), avant de confirmer en s’offrant le Prix Scaramouche (L), alors que la 2ans Sky Sister (Maxios) s’est classée (proche) troisième du Prix des Réservoirs (Gr3). Dream Works (Wootton Bassett) s’est imposé dans le Prix Ridgway (L) et Prince Lancelot (Sir Prancelot) dans le Prix Zeddaan (L) !

Pedigree Weatherbys :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Directa.pdf

Une sœur du sprinter Mc Queen. Élevée par Petra Bloodstock Agency, Directa est passée deux fois sur le ring d’Arqana, en tant que foal, puis quelques mois plus tard aux ventes de yearlings. Présentée par le haras de la Louvière à la vacation d’élevage, elle a été cédée 4.000 €, foal, à Jérôme Lacouture. Inscrite aux ventes de yearlings d’octobre par le haras de l’Aumônerie, Directa a été vendue 15.000 € à l’amiable à Joël Boisnard. C’est une fille d’Anodin (Anabaa), étalon au haras du Quesnay, et de Misdirect (Darshaan), gagnante d’un maiden à 3ans en terrain très lourd, sur les 1.800m de Dieppe, et cinquième du Grand Prix du Nord (L). Directa est le deuxième produit gagnant black type de la jument après Mc Queen (Silver Frost), gagnant de sept courses de 3ans à 8ans sur 1.200m, 1.300m et 1.600m, dont l’Hoppegartener Sprint-Cup (L, 1.200m), et placé de Gr3 à plusieurs reprises en Allemagne. Misdirect a une 2ans par Zanzibari (Smart Strike).

 

 

 

Danzig

 

 

Anabaa

 

 

 

 

Balbonella

 

Anodin

 

 

 

 

 

Blushing Groom

 

 

Born Gold

 

 

 

 

Rivière d’Or

DIRECTA (F3)

 

 

 

 

 

 

Shirley Heights

 

 

Darshaan

 

 

 

 

Delsy

 

Misdirect

 

 

 

 

 

Kenmare

 

 

Miscast

 

 

 

 

Mistreat