Prix Général de Saint-Didier (Gr3) (Haies) : Hôtesse du Chenet étend son royaume

Courses / 24.11.2020

Prix Général de Saint-Didier (Gr3) (Haies) : Hôtesse du Chenet étend son royaume

Compiègne, mardi

Lauréate de tous les Groupes pour les pouliches de 3ans cet automne, dont le haras d’Étreham Prix Bournosienne (Gr2), Hôtesse du Chenet (Martaline) a démontré qu’elle pouvait briller autre part qu’à Auteuil et face aux poulains. En effet, la représentante de Magalen Bryant a remporté le Prix Général de Saint-Didier (Gr3), la Grande Course de Haies des 3ans de Compiègne. En réussissant le doublé Bournosienne & Saint-Didier, elle a fait aussi bien que Titi de Montmartre (Montmartre), en 2016, ou encore Psychée du Berlais (Saint Preuil), en 2003. Mais à l’époque de cette dernière, le Bournosienne n’était pas un Groupe.

Avec Hôtesse du Chenet, Marcel Rolland et son jockey, Ludovic Philipperon, ont fait du travail d’orfèvre. Un peu bouillante, mais pétrie de classe, Hôtesse du Chenet doit être traitée avec doigté. Pour sa découverte de Compiègne, elle a galopé aux avant-postes avant de prendre les commandes au deuxième passage en face. Entre les deux dernières haies et sur le plat, elle a été sérieusement challengée par Martator (Martaline). Mais Hôtesse du Chenet avait du gaz et, sur le plat, elle a repoussé le pensionnaire de Joël Boisnard pour l’emporter de trois longueurs.

Une pouliche qu’il faut avoir zen. Désormais lauréate de quatre Groupes, Hôtesse du Chenet essaiera de s’affirmer l’année prochaine face à l’élite des hurdlers d’Auteuil née en 2017. Son entraîneur, Marcel Rolland, nous a déclaré : « J’avais dit à son jockey de ne pas hésiter à avancer pour ne pas être battu par un démarrage. Avant le coup, nous avions peur de son adaptation au champ de courses. Mais elle l’a très bien fait. Elle a parfaitement sauté et elle a gagné sûrement. Elle va maintenant se reposer. Elle sera appelée à courir contre les mâles, mais aujourd’hui, elle s’en est bien sortie contre eux. Il n’y a donc pas lieu d’aller en steeple pour le moment, mais il faudra voir cela l’an prochain. C’est une pouliche qu’il faut arriver à avoir zen et quand elle est bien dans sa tête comme aujourd’hui, tout se passe bien. Elle n’a pas eu de courses dures et c’est certainement ce qui l’a aidée à faire ce qu’elle a fait à 3ans. Si elle avait eu de vrais combats, elle n’aurait certainement pas fait les mêmes choses. Lorsque j’avais vu la liste des engagés, nous nous étions dit que nous pourrions courir. »

La meilleure valeur de Martator. Après sa sixième place dans le Racing TV Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), Martator redescendait de catégorie et il a très bien couru. Magnifique d’état au rond de présentation, le poulain du haras de Sainte-Gauburge a confirmé son physique sur la piste. Sa performance est vraiment la meilleure de sa carrière car il a donné chaud à Hôtesse du Chenet. On a hâte de le voir en 2021.

L’Aubonnière **, honorable troisième. Vite parmi les premiers, L’Aubonnière ** (Doctor Dino) a tracé un bon parcours, mais elle n’a pu approcher les deux premiers. Elle a néanmoins pris une nouvelle place de Groupe, se classant troisième devant Henri le Farceur (Hunter’s Light), qui ne court pas si mal malgré son manque de métier. Quant à River Flight (Camelot), il a éjecté son jockey, Thomas Coutant, en faisant une faute à la quatrième haie.

Entraîneur de L’Aubonnière, François Nicolle nous en a dit : « Elle est devancée par deux très bons chevaux, dont Hôtesse du Chenet qui est une crack selon moi, et prend encore du black type. C’est très bien. »

Pedigree Weatherbys :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Hotesse-du-Chenet.pdf

Une des plus grandes familles d’obstacle. Élevée par Marie-Laure Besnouin, comme son nom l’indique, Hôtesse du Chenet est une fille de Martaline et de la très bonne Tanaïs du Chenet ** (Poliglote), lauréate des Prix Cambacérès (Gr1), Orcada (Gr3), Sagan et Jean Granel (Ls) et troisième du Prix La Barka (Gr2). Hôtesse du Chenet est la propre sœur de Gary du Chenet **, vainqueur de handicaps sur le steeple d’Auteuil et de sa course de débuts sur les haies de Compiègne. Après Hôtesse du Chenet, Tanaïs du Chenet a donné Ibiza du Chenet (Manduro) en 2018 et Joker du Chenet (Doctor Dino) en 2019.

C’est la nièce de Saint du Chenet (Poliglote), vainqueur du Prix Ferdinand Dufaure et du Grand Prix d’Automne (Grs1), d’Orthence (Épervier Bleu), de Ma Royale (Garde Royale), deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris, du Prix Alain du Breil (Grs1) et gagnante du Prix Ingré (Gr3), de Jocelin (Épervier Bleu), d’Iris Royal (Garde Royale) et de Galant Moss (Tip Moss), troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Ma Royale est la mère de plusieurs bons chevaux comme Ulyssia Royale ** (Poliglote), mère de Grand Messe (Network), lauréate du Prix d’Indy (Gr3), et Viviane Royale (Poliglote).

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

HÔTESSE DU CHENET (F3)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Poliglote

 

 

 

 

Alexandrie

 

Tanaïs du Chenet

 

 

 

 

 

Le Nain Jaune

 

 

Tchela

 

 

 

 

Chailly