Prix Isola Bella (L) : Galova le méritait bien

Courses / 03.11.2020

Prix Isola Bella (L) : Galova le méritait bien

Saint-Cloud, mardi

Galova (Galiway) cherchait sa victoire black type… Cette nageuse l’a trouvée dans le Prix Isola Bella (L), s’imposant de bout en bout. Elle a mené à un rythme tranquille et est repartie dans la ligne droite, se montrant courageuse pour repousser jusqu’au bout l’attaque de Samasthiti (Camelot), deuxième à trois quarts de longueur. Cette dernière résiste de justesse à No Tinc Por (Authorized), troisième à une tête en finissant bien.

Douze ans après. Galova décroche sa première Listed après avoir à de nombreuses reprises bien fait au niveau black type. À la fin de son année de 2ans, elle avait pris la troisième place du Critérium du Languedoc - Prix Bernard de Marmiesse (L). En 2020, à 3ans, elle a débuté sa saison par une deuxième place dans le Prix La Camargo (L). Après un petit passage à vide durant l’été, la représentante de Guy Pariente est revenue au mieux cet automne : troisième du Prix Occitanie (L), elle restait sur une deuxième place dans le Prix Charles Laffitte (L).

C’est aussi un grand moment pour son entraîneur, Cédric Boutin, qui a dit : « C'est tout à fait normal que Galova gagne sa Listed, et moi aussi ! Cela fait douze ans que je n'en avais pas remporté une ! (rires) C'était avec Matwan (Indian Rocket) dans le Prix des Rêves d'Or, pour Guy Pariente, que je tiens à remercier. La pouliche pourrait courir le Prix Fille de l'Air (Gr3) dans huit jours. Mais comme la course vient très vite, nous allons voir sa récupération. Après, j'espère l'avoir à 4ans mais c'est son propriétaire qui décidera. Je suis très satisfait de sa performance car je ne souhaitais pas qu'elle soit montée comme cela. Nous nous sommes rendu compte qu'il n'y avait pas grand-monde pour aller devant à part Emoji, mais cette dernière est sortie moins vite que nous des stalles de départ. Je félicite vraiment Anthony Crastus pour avoir pris ses responsabilités en allant devant. J'avais tendance à lui apprendre à courir cachée pour l'avoir la plus décontractée possible. Nous l'avions aussi rallongée et cela n'était pas forcément évident ce mardi de gagner de bout en bout. »

Anthony Crastus a indiqué au micro d’Equidia : « La pouliche venait de courir sur 2.000m en ayant eu un parcours à l'économie. À la base, elle est assez brillante mais personne n'a voulu aller devant. Je sais qu'elle est capable de le faire mais il fallait qu'elle soit bien détendue et cela a été le cas. Nous ne sommes pas allés très vite mais elle a fait parler son métier et sa maturité tout en étant très dure pour finir. »

Manque de rythme pour No Tinc Por. Deuxième, Samasthiti confirme sa récente bonne troisième place dans le Prix de Flore (Gr3). Adepte des pistes profondes, elle avait auparavant pris la troisième place du Prix Dahlia - F.E.E. (L). No Tinc Por aime aussi les pistes bien souples. Au mois de juin, elle était passée à une encolure de sa victoire black type dans le Prix Étalon Storm the Stars - Haras du Lion - Prix Urban Sea (L), battue par Half Light (Shamardal). Cette dernière est passée dans une autre dimension depuis, prenant la deuxième place des Sun Chariot Stakes (Gr1). Nicolas Clément, entraîneur de No Tinc Por, nous a dit : « Je suis très content. Elle réalise une belle valeur. C’est une pouliche assez fantasque et il lui faut le parcours sur mesure. Je regrette un peu le manque de rythme, mais c’est ainsi. Elle a désormais deux lignes black types sur sa page et je pense que son propriétaire va souhaiter la rentrer au haras. »

Issue d’une sœur de Nicaron. Élevée par son propriétaire, Guy Pariente, Galova est une fille de Galiway, étalon au haras de Colleville, et de Nicolle (Dashing Blade), restée maiden. Galova est le quatrième et meilleur produit de sa mère, qui a donné un autre gagnant, Kenlover (Kendargent). C’est une famille allemande. La deuxième mère, Nicol’s Girl (Dunbeath), a gagné deux courses avant de très bien produire. On lui doit Nicaron (Acatenango), gagnant d’un Derby allemand (Gr1) et étalon au haras de la Barbottière, Nicara (Nebos), gagnante du Nereide Rennen (L, 2.000m) et mère d’un bon cheval en Australie, Big Memory (Duke of Marmalade), gagnant du Herbert Power Handicap (Gr2). Nicol’s Girl est aussi la deuxième mère de Nicolosio (Peintre Célèbre), bien connu en France où il a remporté le Grand Prix du Nord (L) et pris la deuxième place d’un Prix Gontaut-Biron (Gr3).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Galiway

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danzigaway

 

 

 

 

Blushing Away

GALOVA (F3)

 

 

 

 

 

 

Elegant Air

 

 

Dashing Blade

 

 

 

 

Sharp Castan

 

Nicole

 

 

 

 

 

Dunbeath

 

 

Nicol’s Girl

 

 

 

 

Marphousha


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 45’’18

De 1.000m à 600m : 32’’20

De 600m à 400m : 12’’58

De 400m à 200m : 12’’08

De 200m à l’arrivée : 13’’23

Temps total : 1’55’’27