Saint Goustan Blue vers la Haye Jousselin ?

Courses / 05.11.2020

Saint Goustan Blue vers la Haye Jousselin ?

Troisième du Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2) avec Saint Goustan Blue (Blue Brésil), Dominique Bressou nous a donné des nouvelles de ce fils de l’excellente génitrice Les Saintes Glaces (Baryshnikov) et produit de l’élevage breton d’Albino Bassi : « Le cheval est bien rentré. J’ai été assez déçu de sa troisième place. Maintenant, il avait effectué sa course de rentrée à Nancy. Derrière, il a disputé une préparatoire au Grand Steeple et n’a pas fait le tour. Ce n’est pas impossible qu’il ait manqué de cette course, vu qu’il avait eu presque un an d’absence tout de même, entre juillet 2019 et juin 2020, après avoir rencontré des problèmes physiques. Il faut voir mais il est possible qu’il aille sur la Haye Jousselin désormais. Cela reste une interrogation. J’avais pris l’option d’aller sur Compiègne avec lui. Ça le changeait d’Auteuil, qui reste Auteuil. Pour sa dernière sortie sur le steeple de la Butte Mortemart, il avait eu une mauvaise chute sur le rail-ditch, raison pour laquelle je voulais faire une année soft pour éventuellement reprendre le chemin d’Auteuil ensuite. »

Galop Marin et Losange Vert en piste dimanche. Avant cela, le professionnel de Dragey présentera deux de ses élèves ce dimanche à Auteuil avec Galop Marin (Black Sam Bellamy) dans le Carmarthen (Gr3), et Losange Vert (Montmartre) dans le Congress (Gr2) : « On ne peut rien reprocher à Losange Vert. Il est assez précoce et on l’a rapidement passé sur le steeple avec l’objectif de ce Congress. Il a bien couru dans le Noiro mais nous sommes certainement battus par meilleur, par un cheval qui a plus de qualité de haies. Maintenant avec la rivière en plus, le métier va parler, mais on ne peut pas dire qu’il ait beaucoup de marge de progression. Il possède cette expérience et est assez endurci. J’espère que le terrain sera assez collant, assez pénible. De la pluie, j’en voudrais également pour Galop Marin dans le Carmarthen mais ce n’est pas sûr qu’elle arrive. En dernier lieu, le terrain était collant mais plutôt léger que très lourd. On fera avec en espérant qu’on aura vraiment le terrain lourd pour le Grand Prix d’Automne. La distance de 3.900m n’est pas trop à son avantage, mais il faut le courir. Il est assez imposant et s’enrobe assez facilement. Je cours ça davantage pour le garder en condition et moins le travailler le matin. »