Steeple-Chase National des Anglo-Arabes : Foofighters prive Aragorn d’Alalia du triplé

Courses / 11.11.2020

Steeple-Chase National des Anglo-Arabes : Foofighters prive Aragorn d’Alalia du triplé

Compiègne, mercredi

Lauréat le 8 octobre sur le steeple bordelais, Foofighters (Apsis) a signé un deuxième succès consécutif dans ce Steeple-Chase National des Anglo-Arabes. Le représentant d’Emmanuel de Waresquiel et de Donatien Sourdeau de Beauregard a attendu à l’arrière-garde d’un peloton emmené par Ereb de la Brunie (Ragtime Pontadour), avant de se rapprocher facilement à l’intérieur dans la ligne opposée. Prenant la tête dans le tournant final, Foofighters s’est ensuite détaché de lui-même entre les deux derniers obstacles, alors que tous les autres concurrents étaient sollicités. Versant à gauche à l’abord de l’ultime difficulté, le futur lauréat a néanmoins conservé son avance sans la moindre sollicitation et a rallié le poteau en vainqueur dans un canter. Son jockey, Johnny Charron, a dit au micro d’Equidia : « Il a besoin de beaucoup de temps pour récupérer. Aujourd’hui, il a gagné facilement, mais c’est un cheval qui se donne beaucoup. L’année dernière, il a couru de manière rapprochée et ça n’allait pas, mais nous avons trouvé le truc. Je n’ai pas eu d’émotions, j’ai juste eu à tenir mes rênes. J’ai eu le passage en face et j’en ai profité ; comme il est fluide, j’ai juste ouvert les doigts et j’ai gagné du temps. Il a fait son job, c’est un bon cheval. » Absent depuis sa victoire dans l’édition précédente, le 10 novembre 2019, le double tenant du titre, Aragorn d’Alalia (Iris de la Brunie), a bien conclu pour s’emparer de la deuxième place à quatre longueurs et demie, mais le gagnant (qui est deux fois plus jeune que lui !) était intouchable. La troisième place est revenue deux longueurs plus loin à Fénomène d’Oc (Kap Rock).

Un cousin de C’Lartist Maulde. Élevé par Emmanuel de Waresquiel, Foofighters est un fils d’Invention de Bréjoux (Albert du Berlais), une jument inédite. Cette dernière a donné trois autres gagnants : Rock’nroll de Poligny (Rifapour), lauréat à deux reprises sur les gros obstacles dont le Prix Xavier de Chevigny à Auteuil, Exfan des Sixties (Satri), gagnant lors de son unique sortie en steeple à Toulouse, et Guns’nroses (High Rock), lauréat sur le steeple toulousain également. Invention de Bréjoux a un 3ans, Hit the Road Jack (Falco).

La deuxième mère, Tinkerbell (Fayriland II), a gagné cinq courses en plat et en steeple, dont une sur les gros obstacles de Pau. Elle est aussi la deuxième mère de C’Lartist Maulde (Maximum Security), vainqueur de six courses en cross, dont le Grand Cross de Craon (L).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Barathea

 

 

 

 

Brocade

 

Apsis

 

 

 

 

 

Shirley Heights

 

 

Apogée

 

 

 

 

Bourbon Girl

FOOFIGHTERS (H5)

 

 

 

 

 

 

Kashtan

 

 

Albert du Berlais

 

 

 

 

Sarlande

 

Invention de Bréjoux

 

 

 

 

 

Fayriland II

 

 

Tinkerbell

 

 

 

 

Madewan