TRIBUNE LIBRE : pagaille au départ

Courses / 12.11.2020

TRIBUNE LIBRE : pagaille au départ

Par Gilles Chaignon, entraîneur

« Depuis quelques semaines, je constate que c’est un peu la pagaille dans les raquettes de départ. C’est même un petit peu "n’importe quoi" ce qu’il s’y passe. Si nous demandons à notre jockey de bien partir parmi les chevaux de tête, il se prend une amende et, s’il écoute le starter, les adversaires sont déjà partis. Selon moi, les starters ne savent pas se faire respecter et les jockeys manquent de discipline. Dimanche dernier, j’avais deux partants à Auteuil, un dans le Quinté + et un autre dans la dernière épreuve du programme avec, à chaque fois, un départ adossé au mur. Dans la course événement du jour, le starter a demandé de tourner près du mur mais la moitié est partie devant. Mon jockey, Romain Bonnet, a pris une mise à pied. Il n’était pas forcément devant mais un peu décalé sur la droite. Dans la dernière, il y a eu deux faux-départ. Mon jockey, qui avait pris trois jours de mise à pied dans le Quinté +, a fait ce qu’on lui a dit en allant tourner au pied du mur mais, au même moment, les autres se sont élancés. Résultat : il est parti dernier !  ... Il n’a certes pas pris d’amendes mais, pendant ce temps-là, mon cheval a refait le champ de courses. Dans cette épreuve, une pluie d’amendes de 100 € est tombée. C’est un moindre mal, car cette somme revient à la caisse de compensation des jockeys. Et de toute façon, les jockeys n’ont pas forcement intérêt à se défendre, car ils prennent le double sinon ! Pour certains, cette somme n’est rien, pour d’autres, c’est énorme. Les parieurs, de leur côté, peuvent se sentir lésés et nous, entraîneurs, avons le droit d’être mécontents. Nous préparons nos chevaux et, après quelques secondes de course, tout est mis à mal. J’espère vraiment que les choses vont changer prochainement. La question de ces départs laborieux sera d’ailleurs débattue sous peu, puisqu’elle sera fort heureusement à l’ordre du jour du prochain conseil de l’obstacle. »