VENTE DE NOVEMBRE KEENELAND

International / 12.11.2020

VENTE DE NOVEMBRE KEENELAND

LE FAIT MARQUANT

Cent-cinquante millions investis sur les femelles

Mercredi soir, à Lexington, lorsque l’on referme le catalogue du book 2 de Keeneland, le marché n’est plus le même. On peut faire un premier bilan du haut du marché. La nuit des étoiles de Fasig-Tipton et les trois premières sessions de Keeneland Novembre ont généré un chiffre d’affaires de 186,57 millions de dollars (158,23 M€), en recul de 10 % par rapport à 2019. L’an dernier, l’offre était plus vaste, c’est pourquoi le cumul du prix moyen des deux ventes affiche une très légère hausse, se fixant à 273.573 $ (232.000 €). Le marché du haut de gamme s’est plus que jamais concentré sur les gros lots. De dimanche à mercredi, 442 femelles ont changé de propriétaire. Le C.A. de ce segment a franchi le cap des 150 millions de dollars (150,31 pour être précis, c’est-à-dire 127,48 M€), pour un prix moyen de 340.088 $ (288.450 €). Au final, 31 femelles ont franchi le million. Une de moins qu’en 2019. Parmi elles figure la globetrotter Con te Partiro (Scat Daddy), achetée à l’amiable par Qatar Racing 1,6 million (1,35 M€) lors de la première session. Newgate Farm et SF Bloodstock avaient investi 575.000 $ (487.600 €) chez Fasig-Tipton en 2018 et ont pris le risque de la garder à l’entraînement en l’envoyant chez Gai Waterhouse et Adrian Bott en Australie. La jument, qui avait remporté un succès black type à Royal Ascot et deux places de Gr3 aux États-Unis sous la férule de Wesley Ward, a ajouté à son palmarès deux Grs1 et plus de 900.000 AU$ (556.000 €) à son compte en banque. Pour les vendeurs, l’opération est parfaite. Dans l’attente des sept sessions restantes, on peut d’ores et déjà noter que la baisse du segment "femelles" est moins sensible que celle enregistrée aux ventes des yearlings

L’INDICATEUR CLÉ

Les pinhookers tiennent le coup sur les foals

La session de mercredi n’a pas eu de millionnaires. Les foals sont en majorité dans les dix top-lots. Le plus cher d’entre eux est un Justify (Scat Daddy), demi-frère de la gagnante de Gr2 et placée de Gr1 Pretty N Cool (Scat Daddy). Il a été acheté 435.000 $ (369.000 €) par Baccari Bloodstock, lequel vise un pinhooking. Les pinhookers, malgré les résultats décevants des ventes de yearlings, ont tenu le coup et sont encore sur le marché. Vingt-neuf foals ont été vendus à plus de 300.000 $ chez Fasig-Tipton et au cours des trois sessions de Keeneland, soit sept de moins qu’en 2019.

ET LA FRANCE ?

Étreham s’offre une placée classique pour 110.000 $

Le grand marché de Keeneland offre des bonnes opportunités aux acheteurs européens. Plusieurs femelles qui ont fait carrière en Europe avant d’être exportées aux États-Unis passent sur le ring, et les Américains ne se montrent pas trop gourmands. Le haras d’Étreham a acheté pour 110.000 $ (93.300 €) Malakeh (Harbour Watch), lauréate black type en Allemagne et deuxième des German 1.000 Guineas (Gr2). Elle a aussi ajouté une autre place de Gr2 à son palmarès lors de sa carrière américaine. En Europe, il faut dépenser bien plus pour ce profil.