Vente Tattersalls de décembre : le marathon débute lundi

Courses / 22.11.2020

Vente Tattersalls de décembre : le marathon débute lundi

Le marathon de Newmarket démarre lundi avec la December Yearling Sale et, d’ici le jeudi 3 décembre, il n’y a que deux jours de repos. Mardi, les opérateurs pourront souffler avant les quatre sessions réservées aux foals tout comme dimanche, avant les quatre réservées aux femelles et à quelques futurs étalons comme le gagnant de la Melbourne Cup (Gr1) Rekindling (High Chaparral) et Yucatan (Galileo & Six Perfections). Les catalogues proposent 2.215 lots avec une légère baisse sur l’année dernière. Les femelles répertoriées sont au nombre de 1.108, les foals 934 et les yearlings 173, mais il faut savoir que lors de cette vente, les absents représentent toujours autour de 20 % de l’offre. Le chiffre d’affaires record des ventes de décembre remonte à 2017, quand onze poulinières millionnaires en Guinées et un marché bouillant avaient permis d’atteindre 105,22 millions de Guinées (123,71 M€). Les conditions sont très différentes cette année. En 2010, au plus profond de la crise, 1.398 lots avaient trouvé preneurs pour 55,61 millions (62,26 M€). Ensuite il y a eu une progression assez constante, avec les deux dernières éditions qui ont franchi largement les 90 millions.

En quête d’une Sea of Class. Les ventes de décembre sont un peu une mise en bouche et ne pèsent que pour 4 % ou 5 % sur le C.A. de la vente. L’offre est composée de yearlings qui pour une raison ou une autre, souvent l’immaturité, n’ont pas pu passer avant. En 2016, la regrettée championne Sea of Class (Sea the Stars) avait été achetée pour 170.000 Gns (200.000 €). Cette année l’offre est un peu réduite par rapport aux dernières éditions quand le catalogue dépassait les 200 lots. Après les absents enregistrés dimanche, ils seront autour de 140.

Cinq produits de Sea the Stars. Le toujours recherché Sea the Stars (Cape Cross) est représenté par cinq yearlings, dont un mâle issu de la gagnante des Oaks (Gr1) Talent (New Approach) et une demi-sœur du gagnant du Gr2 Shine so Bright (Oasis Dream) qui remonte à la grande souche d’Alborada (Alzao). Lope de Vega (Shamardal) compte sur quatre produits et No Nay Never (Scat Daddy) sur trois. Parmi les produits des étalons français, on a noté un Dabirsim (Hat Trick), une Recorder (Galileo) et une Zarak (Dubawi) qui a un papier de future poulinière.