Asahi Hai Futurity Stakes (Gr1) : Grenadier Guards, un Frankel explosif

International / 20.12.2020

Asahi Hai Futurity Stakes (Gr1) : Grenadier Guards, un Frankel explosif

Hanshin (JP), dimanche

Les Asahi Hai Futurity Stakes (Gr1) étaient assez ouverts. Et Grenadier Guards (Frankel) n’était pas forcément attendu à pareille fête, étant proposé à 17/1. C’était la première tentative au niveau Groupe du représentant de Sunday Racing et il a transformé l’essai avec brio. Le poulain, jamais loin du groupe de tête dans une course menée tambour battant par Mondreise (Daiwa Major) et Christophe Lemaire, a bien répondu dans la ligne droite, déployant ses grandes foulées pour s’imposer en un temps canon de 1’32’’30, soit tout simplement le record de l’épreuve. C’est cependant Stella Véloce (Bago) qui a tracé les 600 derniers mètres les plus rapides, en 33’’50, pour prendre la deuxième place à trois quarts de longueur en se faufilant au sein du peloton. Venu de loin à l’extérieur, Red Belle Aube (Deep Impact) est troisième à une longueur et demie.

Un poulain compliqué. Grenadier Guards n’était pas facile à situer. Bon deuxième pour ses débuts, en juillet, du côté de Niigata, il avait ensuite mal couru dans un maiden à Chukyo, très tendu sur la ligne de tête avant de plafonner. Le poulain entraîné par le jeune Mitsumasa Nakauchida se présentait au départ du Lagardère japonais en n’ayant gagné qu’un maiden, le 7 novembre dernier à Hanshin, mais quelle victoire ! Il avait déposé ses adversaires sur une simple accélération. Le moteur est là, il faut juste que le mental suive… Yuga Kawada, son jockey, a expliqué : « Je voulais le garder détendu et dans un bon rythme car il a beaucoup de caractère. Il peut se tendre comme lors de sa deuxième course, donc il faut le garder sous contrôle. Mais il a énormément de potentiel, il faut juste qu’il arrive à totalement l’exploiter et j’espère une belle saison l’an prochain avec lui. »

Un entraîneur qui a fait ses classes en Europe. L’entraîneur de Grenadier Guards, Mitsumasa "Mitsu" Nakauchida, remporte son troisième Gr1. Et à chaque fois, ce fut avec des 2ans ! Danon Premium (Deep Impact) avait remporté les Futurity Stakes en 2017 et Danon Fantasy (Deep Impact) a gagné les Hanshin Juvenile Fillies, le Boussac japonais, en 2018. Mitsu Nakauchida connaît bien l’Europe, où il a fait sa formation – Richard Hannon Sr, Sylvester Kirk, Sir Mark Prescott et Criquette Head. On l’a vu aux ventes européennes ces dernières années, à Tattersalls comme à Arqana. En 2019, il avait acheté deux yearlings lors de la vente d’août Arqana. Hinoshita Kaizan (Galileo & Prudente) à Arqana, qui a coûté 1.500.000 €, a débuté par une cinquième place correcte dans une course d’inédits pour 2ans en novembre, remportée par Honneur (Deep Impact & Avenir Certain). Il avait dépensé 650.000 € à Arqana pour Matenro Ventus (Camelot & High Fidelity), quatrième pour ses débuts.

Le douzième Gr1 de Frankel. Grenadier Guards est le douzième gagnant individuel de Gr1 de Frankel, l’étalon de Juddmonte. Trois d’entre eux sont japonais : Soul Stirring (Hanshin Juvenile Fillies & Oaks), Mozu Ascot (February Stakes & Yasuda Kinen) et donc Grenadier Guards.

Côté maternel, il est le premier produit de sa mère, la canadienne Wavell Avenue (Harlington), lauréate du Breeders’ Cup Filly and Mare Sprint (Gr1). La jument a été achetée à l’amiable par Katsumi Yoshida. Elle a une yearling par Deep Impact et une foal par Lord Kanaloa.