Assemblée générale de la Fédération  des éleveurs du 15 décembre 2020, rapport moral du président

Élevage / 15.12.2020

Assemblée générale de la Fédération des éleveurs du 15 décembre 2020, rapport moral du président

La Fédération des éleveurs a tenu son Assemblée générale mardi, en présentiel et en distanciel. À cette occasion, Loïc Malivet a présenté l’activité de son association (une dizaine d’élus, généralement présidents de commissions) et l’actualité de l’élevage français et européen. Voici les principaux extraits de son discours.

Trois succès pour la Fédération…

… Rétablissement des primes à l’élevage pour tous

Comme nous nous y étions engagés lors de la campagne électorale à France Galop, les primes à l’élevage pour tous les chevaux ont été rétablies dès le 1er janvier, avec un nouveau barème de répartition, répondant ainsi à une demande forte de nos éleveurs.

… Maintien de la saison de monte

La saison de monte 2020 a été particulièrement compliquée avec, dès le mois de mars, des menaces sanitaires qui ont bien failli entraîner sa suspension. Fort heureusement, grâce à un protocole de déplacement des juments vers les haras, préparé à ma demande par plusieurs techniciens et spécialistes, validé par la Filière cheval et ensuite par le gouvernement, la saison de monte a pu se dérouler dans des conditions exemplaires. Ma casquette de pPrésident du groupe Filière cheval aura permis d’ouvrir des portes et de sortir d’une situation qui semblait compromise. Les bonnes habitudes sanitaires prises cette année devront être maintenues en 2021 (envoi des documents en amont au haras avant la venue de la jument, limitation des contacts sur place et respect des gestes barrières,…), d’autant plus que l’épidémie de Coronavirus sera probablement encore présente durant les premiers mois de 2021. Côté chiffres, les résultats montrent toute la résilience de nos éleveurs avec, à l’issue de la saison de monte, une baisse légère du nombre de juments saillies (-2,7 % chez les PS et - 1 % chez les AQPS).

… Taux de T.V.A. réduit pour les poulains

Ces dernières semaines, un dossier sur lequel nous travaillons depuis 2012 a pris une tournure positive avec l’adoption par le Sénat d’un amendement ramenant à 10 % le taux de T.V.A. sur la pension des poulains, comme c’est le cas pour les étalons et les juments.

Je tiens à remercier Éric Woerth, avec qui j’ai été en contact régulièrement sur le sujet, et qui a porté le dossier tout au long de la procédure, nous proposant de travailler directement avec le cabinet du ministre, Olivier Dussopt, et obtenant l’organisation d’un rendez-vous décisif avec ce dernier.

Je retiens aussi de 2019, année électorale à France Galop, que les votes nous ont permis d’accéder à de nombreux postes au sein de la maison-mère. Cette confiance des électeurs à notre égard nous a donné beaucoup de responsabilités qu’il faudra continuer à assumer.

Impacts du Covid-19

S’agissant des courses, la crise sanitaire a eu de forts impacts mais grâce à la réactivité et à l’agilité des élus, techniciens et directeurs de France Galop, plusieurs modifications du calendrier et du programme se sont succédées. Contraints au huis-clos total dès le mois de mars jusqu’à la mi-mai, nous avons pu retrouver le chemin des hippodromes, en respectant une jauge maximum de spectateurs fixée à 1.000, même lors de nos Grands Prix.

Le calendrier des ventes aux enchères a lui aussi été sérieusement chamboulé et je profite de l’occasion pour remercier les agences Arqana et Osarus d’avoir œuvré ensemble pour que des ventes puissent être organisées selon un schéma totalement inédit. Avec des circonstances défavorables et un niveau important d’incertitude sur l’avenir, le marché des yearlings/stores aura finalement vu un pourcentage de vendus assez stable (75 %) pour un prix de vente moyen en baisse de l’ordre de 20 %.

Tirage au sort des saillies et Répertoire

Événements toujours très attendus, nos tirages au sort de saillies ont été organisés cette année sous une formule inédite en raison notamment de l’annulation de notre gala de l’élevage. En novembre, pas moins de 75 saillies ont été offertes à l’occasion d’un premier tirage de très bon niveau et complété par un second tirage de décembre réunissant 11 étalons dont quelques-uns des jeunes étalons les plus attendus au haras en 2021. Félicitations aux gagnants et encore merci aux étalonniers et propriétaires d’étalons pour leurs dons.

Comme vous avez pu le constater depuis sa parution, nous avons fait évoluer le Répertoire des étalons à la demande de notre Commission étalonniers, vers un nouveau format plus compact et pratique à utiliser. Nous espérons que celui-ci vous donnera entière satisfaction et je remercie les permanents de la Fédération, Muriel, Pascaline et Luc pour leur disponibilité et leur réactivité tout au long de cette année particulière, il a notamment fallu se réorganiser suite au départ de Bruno de Watrigant, qui a quitté la Fédération le 31 octobre dernier.

Un plan de relance pour le plat

Regardons maintenant vers l’avenir et les perspectives qui s’offrent à nous pour l’année 2021.

Au niveau des courses, un plan de relance pour le plat a été acté par France Galop avec une augmentation de la prime propriétaire pour les chevaux de 2ans qui passera de 60 % à 70 % et des aménagements de programme pour les 2ans destinés à offrir plus d’opportunités à un plus grand nombre de propriétaires, la suspension des cotisations prélevées par les centres d’entraînement pour les chevaux de 2ans jusqu’en mars et la création d’une nouvelle piste en copeaux sur le centre d’entraînement de Chantilly. Le plan de relance comporte aussi un volet marketing à destination des propriétaires. En outre, un plan de relance équivalent pour la discipline de l’obstacle est en cours de finalisation.

2021 : Brexit, bien-être animal…

Au niveau de la FEG, nous espérons une reprise totale de nos activités, notamment pour les différents dossiers sur lesquels travaillent nos Commissions. L’année 2021 verra l’aboutissement de la procédure du Brexit avec des conséquences importantes sur les transports de chevaux et le commerce entre l’Angleterre et l’Union européenne. Si d’ici au 1er janvier, aucun accord n’est conclu entre les parties (No Deal), les premières semaines de l’année verront la mise en place des procédures de contrôle aux frontières et des formalités douanières qui, à ce jour, ne sont pas toutes encore clairement définies. Nous suivons au jour le jour l’avancée des négociations et vous tiendrons informés dès que la situation aura été clarifiée.

Sur ce sujet comme sur d’autres, bien-être animal, référendum d’initiative partagée sur les animaux ou encore reconversion des chevaux de course, il est impératif que la Fédération soit active et force de proposition tout au long de l’année, cela fait partie de ses missions et responsabilités envers les éleveurs.

Je tiens d’ailleurs à souligner le travail de notre vétérinaire-conseil, le Dr Guillaume Fortier qui, à l’international (Brexit, réunions de l’E.I.C., …) comme sur des sujets nationaux (Respe, protocole de monte,…), fournit un travail précieux.

Une appli "répertoire des étalons" à venir

L’année 2021 sera axée sur le digital, avec notamment le lancement d’une application dédiée au Répertoire des étalons qui permettra une consultation facile et une mise à jour permanente des fiches étalons. Notre communication s’est développée en 2020. Elle devra s’améliorer encore l’année prochaine pour toucher un public plus large.

Rendez-vous sur la Route des étalons les 23 et 24 janvier

En conclusion, nous avons tous hâte de tourner cette page 2020 pour écrire un nouveau chapitre plus positif. Espérons un retour à la normale au plus vite et de pouvoir retourner aux courses pour se rencontrer, échanger, reprendre nos festivités et organiser nos événements habituels comme le Gala de l’élevage ou le débat habituellement organisé en août à l’issue de notre A.G. Je vous souhaite de passer de joyeuses fêtes de fin d’année avec vos proches, dans le respect des gestes barrières. Prenez soin les uns des autres et rendez-vous les 23 et 24 janvier 2021 pour la Route des étalons en Normandie.

[Encadré]

Hommage aux disparus

Avant de débuter son Assemblée, Loïc Malivet avait tenu à rendre hommage aux personnes disparues ces derniers mois, « qui ont tant œuvré pour l’élevage et les courses : Bernard Ferrand, ancien président du Syndicat des éleveurs de 2007 à 2011, mais aussi de l’Association des éleveurs du Centre-est ou encore de la Société des courses de Vichy ; Antoine Bozo, directeur du haras du Mézeray de 1975 à 2000, membre du Comité du Syndicat des éleveurs durant de nombreuses années ; Odile Besnier, secrétaire du Syndicat pendant plus de 40 ans, et Gaétan Gilles, éleveur, entre autres, des champions Mid Dancer et de Vision d'État, tous deux multiples gagnants de Gr1 dans leurs disciplines respectives. Je vous demande de bien vouloir respecter une minute de silence en leur mémoire. »