Cagnes-sur-Mer, mercredi  Prix du Breil (Haies) : Curly Basc reprend des couleurs

Courses / 23.12.2020

Cagnes-sur-Mer, mercredi Prix du Breil (Haies) : Curly Basc reprend des couleurs

Proposée à 17/1, Curly Basc (Kapgarde) a créé une petite surprise en renouant facilement avec le succès dans ce Prix du Breil. La jument de Clément Machado et de l’écurie Centrale n’avait plus franchi le poteau en tête depuis sa victoire sur les haies de Clairefontaine, le 1er juillet 2019. Mercredi, elle a patienté à l’arrière-garde d’un peloton emmené à vive allure par l’électrique Tenerife Sea (No Risk at All), laquelle a bien failli tomber à la deuxième haie de la ligne opposée, lors du deuxième tour. Cette faute a complètement coupé l’action de l’animatrice, au contraire de Curly Basc, qui a commencé à se rapprocher. Tenerife Sea cédant dans le tournant final, Curly Basc s’est portée aux avant-postes en compagnie du seul 4ans au départ, Edinson (Diamond Green). Entre les deux derniers obstacles, elle a pris l’avantage et a prolongé son effort pour l’emporter de cinq longueurs et demie. Son jockey, Dylan Ubeda, s’est exprimé au micro d’Equidia : « En classe pure, on sait très bien qu’elle est bonne. Le fait d’avoir des chevaux qui viennent à moi m’a beaucoup aidé. C’est une chic jument, elle le fait bien. Je ne sais pas pourquoi, mais Cagnes me réussit plutôt bien ! Curly Basc est très facile : il faut juste lui donner un bon dos, pour qu’elle respire bien. Elle est très sûre dans ses sauts et monte sur ses courses. » Constamment vu en deuxième position, Edinson s’est bien comporté en conservant la deuxième place, six longueurs devant Capivari (Yeats).

La nièce de deux gagnants de Listed en obstacle. Élevée par Sébastien et Alain Dufrancatel, Curly Basc a été cédée 3.000 € à 2ans à Paul Nataf, lors de la vente Osarus du Lion-d’Angers, alors qu’elle était présentée par le haras de Basc. C’est une fille de Kapgarde (Garde Royale), étalon au haras de la Hêtraie, et de Cocoruma (Vaguely Pleasant), placée à plusieurs reprises en haies et en steeple à un niveau modeste. Curly Basc est le seul produit gagnant de sa mère, disparue en 2015. La deuxième mère, Vitrolles (Gulch), s’est imposée à 3ans sur 1.500m en République Tchèque. Elle a notamment donné Vicbilh (Loup Solitaire), lauréat du Grand Steeple-Chase de Deauville et du Prix Univers II (Ls), et Tarakan (Trempolino), vainqueur du Grand Steeple-Chase de Craon et deuxième du Prix Roger Saint (Ls). Vitrolles est une sœur de La Grande Cascade (Beaudelaire), lauréate à 2ans du Critérium de l’Ouest (L, 1.600m) et troisième des 1.000 Guinées allemandes (Gr2).

 

 

 

Mill Reef

 

 

Garde Royale

 

 

 

 

Royal Way

 

Kapgarde

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Kaprika

 

 

 

 

Lady Corteira

CURLY BASC (F8)

 

 

 

 

 

 

Fabulous Dancer

 

 

Vaguely Pleasant

 

 

 

 

Pleasant Noble

 

Cocoruma

 

 

 

 

 

Gulch

 

 

Vitrolles

 

 

 

 

Sandy Baby