Disparition de Dibenoise

Élevage / 14.12.2020

Disparition de Dibenoise

Lundi en fin de journée, Aliette Forien a annoncé la disparition de Dibenoise (Kendor) à l’âge de 28ans. Son dernier produit est né en 2014 et elle était donc depuis plusieurs années à la retraite. Née au haras d’Étreham et inédite, elle fut acquise sur le ring de Deauville en août 1994 par Gilles Forien. Elle est mère ou grand-mère de huit black types et deux de ses produits sont lauréats de Gr1. Il s’agit de Corre Caminos (Montjeu), gagnant du Prix Ganay (Gr1), et de Récital (Montjeu), lauréat du Critérium de Saint-Cloud (Gr1). Deux de ses fils font la monte en France. Racinger (Spectrum), lauréat du Prix du Muguet (Gr2), officie au haras du Grand Chesnaie. Magneticjim (Galileo), black type à Auteuil, est stationné au haras de la Haie Neuve. En 2010, Renée Geffroy, éleveur de la majeure partie des produits de Dibenoise, nous avait dit : « On comptait encore en francs quand mon mari a acheté Dibenoise. C'est moi qui l'ai nommée car il était né à Diben. Nous l’avons envoyée à l'entraînement chez Alain de Royer Dupré, mais elle s'est malheureusement fait une fracture avant de débuter. Nous l’avons alors tout de suite ramenée chez Gilles et Aliette Forien, avec lesquels nous travaillons depuis de longues années. » Aliette Forien avait alors précisé : « C'est une jument extraordinaire. Elle n'est pas d'un physique hors norme, elle est même d'une taille moyenne. Mais elle a déjà pour elle d'être une fille de Kendor [étalon-vedette du haras de Montaigu jusqu'à sa disparition, ndlr], qui s'est révélé un excellent père de mère et elle a toujours fait de beaux poulains. Dibenoise n'a pas immédiatement donné des champions, mais tous ses produits sont passés sur le ring et ils se sont toujours bien vendus. Le premier champion a été Corre Caminos, le propre frère de Récital. C'était un cheval très sanguin et on a été obligé de le castrer en fin d'année de 2ans. »