Gailo Chop tire sa révérence et change de métier

International / 07.12.2020

Gailo Chop tire sa révérence et change de métier

Le très valeureux Gailo Chop (Deportivo), âgé de 9ans, tire sa révérence. Oti Racing a annoncé lundi que l’élève d’Alain Chopard a disputé sa dernière course samedi à Ascot, dans l’ouest de l’Australie. Après avoir animé les débats, il conclut sur une cinquième place dans le Kingston Town Classic (Gr1), décrochant au passage 20.000 AU$ (12.250 €). Il s’agissait de sa 42e sortie, lui qui aura connu 19 hippodromes et cinq pays différents. Il aura remporté treize victoires, dont neuf de Groupes. Gailo Chop avait débuté le 31 juillet 2013 à La Teste pour la casaque de son éleveur et l’entraînement d’Antoine de Watrigant. Ce n’est qu’un mois plus tard qu’il a ouvert son palmarès. OTI Racing l’a acheté après son succès dans le Prix La Force (Gr3) et, quinze jours après, il offrait un premier succès à la casaque australienne dans le Prix Noailles (Gr3). Gailo Chop a bouclé son année de 3ans sur une victoire dans le  Prix Guillaume d’Ornano (Gr2). Il a fait sa rentrée à 4ans dans le Prix d’Ispahan (Gr1), dont il a terminé deuxième derrière Solow (Singspiel).

Trois Grs1 en Australie. Gailo Chop a découvert l’Australie en octobre 2015, à 4ans, alors qu’il dépendait encore de l’entraînement d’Antoine de Watrigant. Après une bonne leçon dans le Cox Plate, il remportait le Mackinnon Stakes (Grs1) une semaine plus tard. Gailo Chop est rentrée en France pour préparer le Sheema Classic (Gr1), dont il s’est classé septième. Il a quitté l’Hexagone à la fin du mois de mai de ses 5ans : direction l’Australie. Absent des pistes pendant 17 mois, il a remporté une Listed dès sa deuxième sortie pour l’entraînement de Darren Weir avant de s’imposer dans les Caulfied Stakes (Gr1). Lors de sa première saison australienne, il aura couru à 13 reprises et remporté les Ranvet Stakes, avant de se classer deuxième de la grande Winx (Street Cry) dans les Queen Elizabeth II Stakes (Grs1).  

Un changement de discipline. C’est après un autre break de 17 mois qu’il a retrouvé les hippodromes. Mais malgré plusieurs places dans les Grs1, il n’a plus renoué à la victoire, même s’il se montrait toujours compétitif. Gailo Chop quitte les courses avec 4,45 millions de dollars australiens (2,72 M€) de gains et devrait maintenant être dirigé vers un autre sport équestre, comme l’a précisé Terry Henderson, manager d’OTI Racing, sans pour autant entrer dans les détails : « Je peux seulement dire que la suite de sa carrière aura encore un lien avec la compétition, car il aime ça. Après sept ans et demi sur les pistes, c’est formidable de mettre à la retraite un cheval parfaitement sain et avec encore l’envie de se battre. C’est un super cheval. »