International Hurdle (Gr2) : Song for Someone s’ouvre les portes du Champion Hurdle

International / 12.12.2020

International Hurdle (Gr2) : Song for Someone s’ouvre les portes du Champion Hurdle

Cheltenham (GB), samedi

La petite classe de plat que Song for Someone (Medicean) a acquise chez Joël Boisnard ne lui a jamais autant servi qu’à Cheltenham. En effet, toutes les claies de la ligne droite ont été évitées dans l’International Hurdle (Gr2) à cause du soleil… Si bien qu’entre le départ et le premier obstacle il n’y avait pas loin d’un kilomètre. Et, au total, il n’y avait que cinq claies à sauter pour 3.400m à parcourir… Un peu ridicule pour une course d’obstacle ! Mais Song for Someone n’y est pour rien. Il a fait son job et, en gagnant ce Gr2 pour ses débuts à Cheltenham, il s’est ouvert les portes du Champion Hurdle (Gr1). Attentiste derrière le groupe de tête, il a attaqué à l’entrée de la ligne droite, prenant l’avantage à mi-ligne droite. Courageux jusqu’au bout, il a résisté à Silver Streak (Dark Angel), qui a oublié un peu ses malheurs de Newcastle. Ballyandy (Kayf Tara) a conservé la troisième place devant Sceau Royal (Doctor Dino), qui a fait illusion pour un meilleur classement. Le grand favori, Goshen (Authorized), a été rapidement bien placé, prenant les commandes dans le tournant final, avant de rentrer dans le rang quelques mètres plus loin. Le terrain n’était peut-être pas assez souple pour lui. Mais, comme d’autres de ses adversaires, il faudra le revoir dans une vraie course d’obstacle !

Vainqueur de son troisième Gr2, Song for Someone (Medicean) est né au haras de Maulepaire même s’il porte le suffixe allemand. Il a débuté sa carrière chez Joël Boisnard, pour lequel il avait gagné en plat puis pour ses débuts sur les haies.

Ce n’était pourtant pas à son avantage. Acheté par la French Team, il a rejoint les boxes de Tom Symonds, un jeune professionnel installé sur la ferme familiale au nord-ouest de Cheltenham, qui a été assistant entraîneur de Nicky Henderson pendant cinq ans. Tom Symonds a déclaré : « Le manque de claies a été un vrai problème. Il n’était pas dans le rythme aujourd’hui. Son jockey m’a dit qu’il a été très courageux pour gagner. Il prend tellement bien ses obstacles que c’est là qu’il gagne du temps, pas sur le plat. C’est un fantastique cheval et il n’a que 5ans. Je suis content pour ses propriétaires, dont l’un a mieux vécu la période du confinement grâce au replay de Song for Someone. Il faudra que le terrain soit très souple pour qu’il coure le Champion Hurdle ou qu’il aille à Aintree. Je ne suis pas en train de le sous-évaluer, mais je me demande s’il a la vitesse pour le Champion Hurdle. Peut-être que 4.000m à Aintree, si le terrain est bon, pourraient lui plaire. »

La famille d’un vainqueur classique. Élevé par Jean-Pierre Bervoets à Maulepaire, Song for Someone est un fils de Medicean (Machiavellian), étalon à Cheveley Park Stud, et de Sweni Hill (Danehill Dancer), lauréate d’un handicap à 3ans sur 2.400m à Clairefontaine. Pour l’instant, c’est le seul vainqueur de sa mère, qui a eu ensuite un mâle de 3ans par Waldpark (Dubawi), qui a été exporté en Irlande, et un 2ans, Penswen Grine (Penny’s Picnic), qui a été exporté au Maroc. Sous la troisième mère on retrouve de la tenue avec la famille qui a donné Sovereign (Galileo), vainqueur de l’Irish Derby (Gr1).