JDG Awards : le résultat du grand vote !

Courses / 14.12.2020

JDG Awards : le résultat du grand vote !

JDG AWARDS - CHEVAL FRANÇAIS DE L’ANNÉE EN PLAT

Victoire attendue de Sottsass**

Deuxième de ce même classement l’année passée, où il était devancé par Waldgeist (Galileo), Sottsass** (Siyouni) s’impose en 2020 avec 34 % des votes. Le protégé de Jean-Claude Rouget a terminé sa saison, et sa carrière, sur sa plus belle réalisation en remportant le Qatar Prix de l’Arc de Troisième, duquel il avait terminé troisième en 2019. Lauréat du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) en temps record, il a débuté sa campagne 2020 par une quatrième place dans le prix d’Harcourt (Gr2). Il a ensuite renoué avec le succès dans le Prix Ganay (Gr1), remportant alors son deuxième Gr1. Le représentant de Peter Brant (White Birch Farm) a dû s’avouer vaincu après lutte par Skaletti (Kendargent) dans le Prix Gontaud-Biron (Gr3) puis a terminé sa préparation par une quatrième place dans les Irish Champions Stakes. C’est donc avec quelques doutes que le frère de la phénoménale Sistercharlie (Myboycharlie) a abordé son deuxième Arc de Triomphe. Monté de main de maître par Cristian Demuro, l’élève de l’écurie des Monceaux a marqué au plus près le leader, Persian King** (Kingman), avant de dominer sûrement la situation, offrant ainsi un premier Arc à Jean-Claude Rouget et à son jockey. Mais aussi à son éleveur et à son propriétaire ! C’est également une consécration pour Michel Zerolo, lequel fait désormais partie des rares courtiers ayant acheté (ici sur le ring d’Arqana) un lauréat de la grande épreuve française. En 2021, Sottsass officiera à Coolmore au tarif de 30.000 €.

2e -  Persian King **

Persian King est lauréat de trois Groupes en 2020 : le Prix d’Ispahan (Gr1), le Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) et le Prix du Muguet (Gr2). Il totalise 21,6 % des votes et arrive en deuxième position de ce classement. Le représentant de Ballymore (son éleveur) et de Godolphin a tenté un immense challenge en abordant pour la première fois la distance des 2.400m à l’occasion du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Le grand poulain entraîné par André Fabre avait obtenu ses meilleurs titres sur le mile et il a emmené le peloton de l’Arc de Triomphe. Le lauréat de la Poule d’Essai des Poulains 2019 s’est montré héroïque tout au long de la ligne droite, ne perdant l’avantage qu’à 200m de l’arrivée. Il garde une excellente troisième place. Tout comme Sottsass, une carrière de reproducteur attend Persian King. En 2021, il fera la monte au haras d’Étreham au tarif de 30.000 €.

3e – Genmoss

Fait unique dans l’histoire des JDG Awards, la troisième place de ce classement revient à une anglo-arabe. Avec 16,3 % des voix, la récipiendaire n’est pas n’importe qui : il s’agit de Genmoss (Gentlewave), invaincue en 15 sorties publiques. La représentante de Pierre Pilarski et du haras du Bosquet a su gagner le cœur des turfistes et des sportsmen, faisant d’ailleurs tomber le record européen (et de notre siècle) détenu par Frankel (Galileo). Après avoir obtenu ses douze premiers succès dans le Sud-Ouest, la pensionnaire de Didier Guillemin s’est offert le Grand Prix des Anglo-Arabes à Chantilly, avant d’enchaîner par un nouveau bâton à Tarbes et de finir sa carrière en beauté à Toulouse. Le haras attend désormais la star des anglos qui sera présentée à l’un des étalons vedettes d’obstacle de la saison 2020, un certain Doctor Dino (Muhtathir).

LES AUTRES CHEVAUX DANS L’ORDRE DÉCROISSANT DU NOMBRE DE VOTES :

Tiger Tanaka

The Revenant

Skalleti
Sealiway**
Dream and Do**
In Swoop
Raabihah

Victor Ludorum**
Plainchant

Way to Paris

Go Athletico
The Summit
Axdaval**
Tarnawa

Wooded

JDG AWARDS - CHEVAL FRANÇAIS DE L’ANNÉE EN OBSTACLE

Un plébiscite pour Docteur de Ballon

Le moins que l’on puisse dire c’est que Docteur de Ballon (Doctor Dino) a véritablement écrasé l’opposition avec 75,2 %, soit trois quarts des voix ! Mieux que quiconque, le protégé de Louisa Carberry incarne la difficulté qui est celle d’entraîner des chevaux d’obstacle. Tombé dans l’édition 2019 du Grand-Steeple Chase de Paris, puis deuxième des Drags, Docteur de Ballon avait ensuite été sur la touche pendant 15 mois pour n’être revu que le 29 septembre dernier à Compiègne.

Après des mois de doutes et de travail à Senonnes-Pouancé, l’alezan a chuté pour ses débuts avec Bertrand Lestrade, ne préparant pas le Grand-Steeple-Chase de Paris de la meilleure des façons. Qu’à cela ne tienne, le protégé de ses attachants éleveurs-propriétaires, les époux Gasche-Luc, était tout de même au départ du Gr1, qu’il n’aurait d’ailleurs pas pu disputer sans la refonte du programme due au Covid. Toujours associé à celui qui a remporté les trois dernières éditions de la Cravache d’or d’obstacle, Docteur de Ballon a attendu comme à son habitude. Et il a placé sa redoutable pointe de vitesse finale, dont il a le secret, pour l’emporter avec la manière. Bis repetita six semaines plus tard dans la Haye Jousselin, où ce hongre de 8ans a dominé Feu Follet (Kapgarde) à l’issue d’une lutte de toute beauté pour remporter le deuxième Gr1 de sa carrière. Depuis, Docteur de Ballon profite de son grand paddock dans la campagne mayennaise, endroit propice pour préparer la saison 2021 dans laquelle il devra affronter de jeunes cadets légitimement ambitieux.

2e - Le Berry**
Et quand nous évoquons les cadets aux légitimes ambitions, nous pensons tout naturellement à l’une des révélations de l’année en obstacle, Le Berry** (Gemix) qui prend la deuxième place de ce classement avec 6,7 % des voix. Le pensionnaire de David Cottin a tout simplement été épatant cette saison, qu’il a terminée en invaincu. Lauréat de neuf longueurs sur le steeple de Compiègne pour sa rentrée et ses débuts dans la discipline, il a ensuite affiché sa supériorité de 10 longueurs dans le Prix James Hennessy (L). Déjà victorieux sur les haies d’Auteuil à 3ans, ce représentant de Gemini Stud en association avec l’écurie de Roebeck, Benjamin Teboul et David Cottin, n’a pas connu d’opposition pour ses premiers pas sur les gros obstacles de la Butte Mortemart, en remportant le Prix La Périchole.

Toujours aussi appliqué et sérieux, il ne laisse à personne le soin de mener, remportant à l’automne les Prix The Fellow et Orcada (Grs3). Malgré une génération de 4ans d’exception, l’élève de la comtesse Édouard Decazes et de Louis le Métayer a survolé le Prix Maurice Gillois-Grand Steeple-Chase des 4ans (Gr1), nettement devant Galleo Conti (Poliglote) et Magrudy (Doctor Dino), pas les premiers venus pourtant. À l’occasion de ses six succès en steeple, le cumul de son avance aboutit à un résultat sans appel : 56 longueurs ! De quoi pouvoir regarder ses aînés droit dans les yeux en 2021 !

3e - Galop Marin
Sixième des JDG Awards 2019, Galop Marin (Black Sam Bellamy) est désormais âgé de 8ans. Maisil en profite tout de même pour prendre une place sur le podium final avec 3,2 % des voix. L’athlétique alezan acheté par la famille Papot aux ventes Tattersalls d’Irlande est certes plutôt nonchalant le matin à l’entraînement. Mais il ne s’en laisse pas compter l’après-midi. Pour se changer les idées, Galop Marin avait fait sa rentrée automnale sur le steeple de Craon, sur lequel il a dû batailler pour l’emporter. Qu’importe le style de ce succès, ce produit de l’élevage de Mark Molloy et de Mark Fleming reste bel et bien un spécialiste des haies, surtout celles d’Auteuil en terrain lourd. Le sol défoncé, l’élève de Dominique Bressou ne l’a pas eu, ce qui ne l’a pas empêché de finir troisième de chacune des préparatoires au Grand Prix d’Automne (Gr1). Préparé aux petits oignons pour ce grand-rendez-vous et monté au millimètre par Morgan Regairaz qui le connaît mieux que quiconque, Galop Marin a fait un numéro le Jour J, remportant ce Gr1 pour la troisième année consécutive, devenant le troisième à réussir le Triplé... En attendant le quadruplé en 2021 ?

LES AUTRES CHEVAUX DANS L’ORDRE DÉCROISSANT DU NOMBRE DE VOTES :

Thélème

L'Autonomie**
Paul's Saga**

Moises Has**

Easysland
Gardons le Sourire**
For Fun
Figuero

Matfog

Bipolaire

Master Dino**

Ebonite

Magic Dream**

Loradame