JDG Awards - Personnalité de l’année en plat : Pierre-Charles Boudot dans une autre dimension

Courses / 15.12.2020

JDG Awards - Personnalité de l’année en plat : Pierre-Charles Boudot dans une autre dimension

"PC" a dominé l’année 2020 chez les jockeys de plat : il est d’ailleurs déjà assuré de la Cravache d’or. Il a remporté pas moins de douze Grs1 : neuf en France (égalant ainsi la performance d’Yves Saint-Martin en 1974), et trois à l’étranger, avec ses deux Breeders’ Cup et les Queen Elizabeth II Stakes de The Revenant (Dubawi). Mais s’il fallait retenir une chose de cette saison d’exception, ce serait la dimension internationale qu’a prise sa carrière. Depuis le week-end de l’Arc 2019, Pierre-Charles Boudot est devenu l’un des premiers choix pour les entraîneurs étrangers quand ils viennent courir en France… voire en dehors de nos frontières. Aidan O’Brien notamment s’est régulièrement attaché ses services.

Vous ne vous y êtes pas trompés : Pierre-Charles Boudot arrive nettement en tête de vos votes avec le score de 48 %. Un plébiscite !

2e : Marie Velon, ou l’ascension des femmes

C’est un fait inédit depuis que les JDG Awards existent : retrouver une femme jockey à la deuxième place du classement ! Il faut dire que Marie Velon a fait fort en explosant le record de 72 victoires en une saison établi en 2018 par Mickaëlle Michel. Au 14 décembre, Marie Velon en est à 82 succès et pointe à la septième position du classement des jockeys. Au service de Jean-Pierre Gauvin, après avoir été formée par Alain de Royer Dupré, Marie Velon est régulièrement appelée par d’autres professionnels, grâce aussi au travail de son agent, Jules Susini.

Elle a recueilli 12,1 % de vos voix.

3e : Jessica Marcialis, à jamais dans l’histoire

Ce n’est pas une, mais deux femmes jockeys qui montent sur le podium des JDG Awards. Il faut dire que Jessica Marcialis, en compagnie de Tiger Tanaka (Clodovil), a écrit l’une des plus belles histoires des courses de ces dernières années. Avec cette pouliche achetée à réclamer par son conjoint, Charley Rossi, elle a su se hisser au plus haut niveau, devenant la première femme au palmarès d’un Gr1 de plat en France ! Ce succès dans le Marcel Boussac, c’est aussi celui du propriétaire de la pouliche, Miguel Castro Megias, qui a insisté pour que Jessica garde "sa" pouliche, même dans les Groupes. Jessica prouve aussi que la maternité n’est pas synonyme de l’arrêt de la compétition. Elle a su tout mener de front ! Vous lui avez donné 9,5 % de vos voix.

La suite du classement par ordre décroissant des votes

Jean-Claude Rouget

Christophe Soumillon

Jérôme Reynier

Guy Pariente

Francis-Henri Graffard

Frédéric Rossi

Henri Bozo

Nicolas de Chambure

Peter Brant

Didier Guillemin

JDG Awards - Personnalité de l’année en obstacle

Tous fans de Louisa !

C’est LA révélation de l’année du côté des entraîneurs d’obstacle. Louisa Carberry entraîne un vrai champion avec Docteur de Ballon (Doctor Dino), auteur du doublé Grand Steeple-Chase de Paris & La Haye Jousselin, mais ceux qui ne connaissaient pas cette Anglaise installée à Senonnes ont découvert une jeune femme attachante, infatigable travailleuse, accessible, toujours positive… Son duo avec son mari, Philip Carberry, fonctionne à merveille. C’est une écurie à taille humaine (avec seulement 23 chevaux différents ayant couru cette année), à laquelle on peut aussi facilement s’identifier. Là aussi, il faut souligner que Louisa arrive à mener de front son statut de chef d’entreprise, sa vie de maman, celle d’épouse… Un exemple pour toutes les femmes qui se lancent dans ce métier ! Avec 46,7 % de vos votes, il y a eu "loin" au passage du poteau !

2e : Bertrand Lestrade, un tournant réussi

Retrouver Bertrand Lestrade à la deuxième place de ce classement n’était pas acquis au début de l’année. La fin de sa collaboration avec Guillaume Macaire l’a obligé à réinventer sa façon de travailler. Il a rapidement trouvé le soutien de grosses écuries, dont celle de François Nicolle, puis a récupéré la monte de Docteur de Ballon peu avant le Grand Steeple. On connaît la suite et le doublé dans les deux Grs1 pour steeple-chasers d’âge d’Auteuil. Bertrand Lestrade, c’est aussi un jockey engagé puisqu’il est vice-président obstacle de l’Association des jockeys. Récemment, il a lancé une cagnotte et fait don d’une partie de ses gains à l’association un Hôpital pour les Enfants (CHU de Poitiers), qui vise à apporter bien-être et soutien aux enfants et leurs proches, pour favoriser le maintien du lien social et rompre l'isolement lié à l'hospitalisation. Enfin, Bertrand Lestrade est particulièrement actif sur les réseaux sociaux pour faire découvrir son métier et aiguiller les turfistes. Il a recueilli 13,6 % de vos suffrages

3e : Thomas Coutant la révélation de l’automne !

Quelle ascension de Thomas Coutant ! En 2019, il n’avait signé que dix-neuf victoires. Cette année, et plus particulièrement cet automne, porté par la forme de son patron, Arnaud Chaillé-Chaillé, il a remporté son premier Groupe (le Montgomery avec Fantastic Sivola), puis son premier Gr2 et enfin son premier Gr1 (avec Thélème). Pas issu du monde des courses, Thomas Coutant a commencé par le CSO avant d’intégrer l’Afasec et l’écurie de Didier Guillemin. Il est arrivé chez Arnaud Chaillé-Chaillé il y a six ans. Avec 8,3 % de vos votes, il fait une entrée tonitruante dans le classement.

La suite du classement par ordre décroissant des votes

David Cottin

François Nicolle

Gabriel Leenders

Angelo Zuliani

Arnaud Chaillé-Chaillé

Guillaume Macaire

Marcel Rolland