LE BILAN DES GROUPES EN OBSTACLE : Confirmations, surprises et changements !

Magazine / 11.12.2020

LE BILAN DES GROUPES EN OBSTACLE : Confirmations, surprises et changements !

LE BILAN DES GROUPES EN OBSTACLE

Confirmations, surprises et changements !

Par Christopher Galmiche

2020 tire à sa fin et l’heure est aux bilans. Focus sur les Groupes en obstacle. 2020 aura été une année compliquée avec deux mois sans courses et six annulations de Groupe (Prix Journaliste, Fleuret, Pépinvast, Hopper, Léon Olry-Roederer et Georges Courtois). Mais certains ont su parfaitement tirer leur épingle du jeu…

PROPRIÉTAIRES

Magalen Bryant aux commandes

Après Simon Munir et son associé Isaac Souede en 2018 et Jacques Détré en 2019, c’est Magalen Bryant qui arrive en tête du classement des propriétaires vainqueurs de Groupe en obstacle. La grande dame américaine a remporté cinq Groupes, quatre grâce à la reine des pouliches de 3ans, Hôtesse du Chenet (Martaline), et un avec Laterana (Saint des Saints), gagnante du Grand Prix de Pau (Gr3). Elle est actuellement troisième au classement des propriétaires par les gains.

Pour la deuxième place, fait inédit, il y a un quadruple dead-heat puisque l’on retrouve la famille Papot, qui a brillé avec quatre chevaux différents (Poly Grandchamp, D’Jango, Galop Marin, Hermès Baie), Catherine Coiffier, à l’honneur avec L’Autonomie (Blue Brésil), Gemini Stud et ses associés, qui possèdent le champion Le Berry (Gémix), et enfin le haras de Saint-Voir, qui s’est distingué avec Gardons le Sourire (Fame and Glory) par deux fois, Grandeur Nature (Lord du Sud) et Grand Messe (Network), soit trois entraînements différents. Ces quatre propriétaires ont obtenu chacun quatre succès de Groupe. À la troisième place, là encore à égalité, on retrouve Jacques Détré (Edgeoy, Magneto et Figuero), et Antoine Bardini (Séduction et Porto Pollo), avec trois succès chacun. Comme en 2019, les propriétaires ayant gagné au moins deux Groupes sont une douzaine.

Le classement des propriétaires pour les Groupes en obstacle

Propriétaire Nbre de victoires

Mme M. Bryant 5

Famille Papot 4

Mme C. Coiffier 4

Haras de Saint-Voir 4

Gemini Stud et ses associés 4

J. Détré 3

A. Bardini 3

Écurie Madame J. Cyprès 2

Mme R. Gasche-Luc 2

S. Munir/I. Souede 2

G. Laroche 2

JDG Bloodstock Services 2

ÉLEVEURS

Dead-heat inédit

Est-ce cette année très spéciale et le hasard d’un calendrier remodelé ? Toujours est-il que le classement des éleveurs dans les Groupes en obstacle est pour le moins atypique. Ils sont cinq éleveurs à se partager la première place ! Parmi ces cinq lauréats, deux font partie du top des propriétaires : Catherine Coiffier et le haras de Saint-Voir. Un autre, Jacques Cyprès (souvent associé à Laurent Couétil), était aussi propriétaire de la regrettée Ébonite (Khalkevi), gagnante des Prix Murat (Gr2) et Troytown (Gr3) avec son épouse Andrée. Mais il a également vu courir sous d’autres couleurs D’Jango (Balko), vainqueur du Président ou encore Flying Startandco (Cokoriko), lauréat de la Grande Course de Haies de Compiègne (Gr3), sur lequel toute la famille Cyprès ou presque est associée ! Enfin, les deux derniers lauréats de la catégorie sont les éleveurs de Le Berry (Gémix) et d’Hôtesse du Chenet (Martaline), à savoir la comtesse Decazes (en association avec Louis Le Métayer) et Marie-Laure Besnouin. La deuxième place du classement revient à Hamel Stud avec trois succès obtenus grâce au futur étalon Moïses Has (Martaline) sous leurs couleurs, mais également Kool Has (Martaline) et Irja Has (Dream Well), à l’honneur pour d’autres propriétaires. Ils sont ensuite six à avoir obtenu deux succès de Groupes : Thierry Cyprès, les époux Gasche-Luc, Jean-Marc Lucas, Philippe Ouvry et l’écurie des Vives Terres, la famille Artu et enfin la Scea Bissons.

ÉTALONS

Martaline, en hommage

Un an après sa mort, Martaline (Linamix), l’étalon du haras de Montaigu, a réalisé un véritable carton. Très régulièrement sur le podium des sires ayant produit le plus de vainqueurs de Groupe, il a décroché onze succès en 2020 dans cette catégorie contre sept en 2019. Une excellente publicité pour tous ses fils actuellement au haras ou devant l’être dès l’année prochaine ! Il a obtenu ses onze Groupes grâce à sept chevaux différents (Paul’s Saga, Hôtesse du Chenet, Kool Has, Moïses Has, King Edward, Hell Boy et Staunton Street). Triple dead-heat pour la deuxième place avec Blue Brésil (Smadoun), Muhtathir (Elmaamul) et Gémix (Carlotamix), titulaire de quatre victoires de Groupes. Le premier nommé a été à l’honneur avec L’Autonomie, le troisième avec Le Berry, et Muhtathir avec Roxinela, James du Berlais et Loradame. Mention spéciale pour Muhtathir, également père de mère d’Hell Boy, lauréat du Prix Romati (Gr3), et géniteur de Doctor Dino, lauréat de trois Groupes, dont le Grand Steeple et le Prix La Haye Jousselin (Grs1) avec le champion Docteur de Ballon.

Les étalons les plus performants dans les Groupes

Étalon Nbre de victoires

Martaline 11

Blue Brésil 4

Muhtathir 4

Gémix 4

Doctor Dino 3

Saint des Saints 2

Poliglote 2

Khalkevi 2

Fame and Glory 2

Evasive 2

Sidestep 2

PÈRE DE MÈRES

Poliglote change de case

Comme depuis 2018, le classement des pères de mères en obstacle a complètement changé ou presque d’une année sur l’autre. Les tops étalons ayant engendré des vainqueurs de Groupes à foison sont désormais passés dans la case pères de mères quand ils en avaient les moyens. La preuve avec le leader 2020, Poliglote (Sadler’s Wells), titulaire de cinq succès de Groupe avec deux pouliches, Grand Messe et Hôtesse du Chenet. Leader en 2019, Kahyasi (Île de Bourbon) a encore pu s’appuyer sur L’Autonomie qui lui a offert ses quatre victoires de Groupe. À la deuxième place, on retrouve aussi Kaldounévées (Kaldoun), père de mère de Le Berry, qui devance Trempolino (Sharpen Up), lequel a lui aussi connu son heure de gloire en tant que père de vainqueurs de Groupe en obstacle. Trempolino est le père de Gardons le Sourire et Magic Dream.

Les pères de mères les plus performants dans les Groupes

Père de mères Nbre de victoires

Poliglote 5

Kahyasi 4

Kaldounévées 4

Trempolino 3

Medicean 2

Nikos 2

Sleeping Car 2

Astarabad 2

Phantom Breeze 2

King’s Theatre 2

Saint Cyrien 2

Okawango 2

ENTRAÎNEURS

Un quatuor inédit "Nicolle, Cottin, Chaillé-Chaillé, Rolland"

Par rapport aux années précédentes, il y a eu des confirmations et une montée en puissance chez les entraîneurs. François Nicolle conserve son titre avec dix-huit succès de Groupe contre vingt en 2019. Sa saison a été marquée par le succès de Moïses Has (Martaline) dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Quarante-neuf pour cent de ses partants dans les Groupes ont fini dans les trois premiers.

Il devance Arnaud Chaillé-Chaillé, deuxième avec huit victoires de Groupe, dont bien sûr le Prix Cambacérès (Gr1) avec Thélème (Sidestep). Il a réussi un automne exceptionnel avec sept succès entre la mi-octobre et la fin novembre et possède un pourcentage de réussite dans les trois premiers dans les Groupes de 36 %. Troisième, David Cottin, seulement installé depuis 2017, confirme sa montée en puissance avec sept succès de Groupe contre quatre en 2019. Le Berry a été la grande star de son écurie en cette année si particulière. Au total, le professionnel cantilien a vu 45 % de ses partants dans les Groupes finir dans les trois premiers.

Marcel Rolland et Louisa Carberry viennent ensuite avec respectivement cinq et deux succès de Groupes. Ils ont eu nettement moins de partants que les trois premiers. Marcel Rolland a vu 66 % de ses partants finir sur le podium d’un Groupe contre 50 % pour Louisa Carberry. Évidemment, il faut avoir le cheval pour obtenir ce genre de statistiques, mais il faut aussi bien le gérer et bien l’engager. Le quatuor 2020, composé de François Nicolle, Arnaud Chaillé-Chaillé, David Cottin et Marcel Rolland, a décroché 71 % du total des Groupes sur les obstacles français ! Il faut aussi noter l’excellent pourcentage de réussite de Dominique Bressou (59 % de ses partants dans les trois premiers).

Classement des entraîneurs par nombre de victoires dans les Groupes

Entraîneurs 1er (% de victoires) 2e/3e (% dans 3 premiers) Autres partants (4e et au-delà) Total de partants

F. Nicolle 18 (15 %) 42 (34 %) 62 122

A. Chaillé-Chaillé 8 (22 %) 5 (14 %) 23 36

D. Cottin 7 (21 %) 8 (24 %) 18 33

M. Rolland 5 (55 %) 1 (11 %) 3 9

Mme L. Carberry 2 (50 %) - 2 4

Gab. Leenders 2 (10,5 %) 2 (10,5 %) 15 19

E. Clayeux 2 (12,5 %) 1 (6,2 %) 13 16

R. Collet 2 (2 (16 %) 4 (53 %) 6 12

G. Macaire 1 (3,1 %) 14 (44 %) 17 32

D. Bressou 1 (6%) 8 (53%) 6 15

D. Windrif 1 (14 %) 2 (28,5 %) 4 7

F.-M. Cottin 1 (4 %) 4 (16 %) 19 24

J. Larrigade 1 (5,2 %) 1 (5,2 %) 17 19

Mlle A.-S. Pacault 1 (20 %) 1 (20 %) 3 5

P. Quinton 1 (8(%) 1 (8 %) 11 13

Quelques statistiques sur les partants

53 Groupes dont 34 Gr3 (4 annulations), 10 Gr2 (dont deux annulations) et 9 Grs1

6 Groupes annulés (4 Grs3 et 2 Grs2)

8,8 partants de moyenne dans les Groupes (contre 8,4 en 2019)

73 partants dans les Grs1 (8,1 partants de moyenne)

80 partants dans les Grs2 (8 partants de moyenne contre 7,5 en 2019)

318 partants dans les Grs3 comme en 2019 (moyenne de 9,3 partants contre 8,3 en 2019)

JOCKEYS

Angelo Zuliani conserve son titre

En 2019, Angelo Zuliani avait remporté le plus de Groupes avec onze succès, à égalité avec Bertrand Lestrade. Cette année, malgré l’arrêt des courses pendant deux mois et quelques annulations de Groupe, il a fait quasiment aussi bien avec dix victoires de Groupe obtenues quasiment pour moitié grâce à L’Autonomie (Blue Brésil). En tête dans le classement pour la Cravache d’Or, il devrait faire coup double.

Une nouvelle fine cravache est née avec Thomas Coutant qui se classe deuxième ex aequo avec Kévin Nabet. Il compte sept victoires, toutes pour son patron Arnaud Chaillé-Chaillé et toutes obtenues entre le 17 octobre et le 29 novembre. Ce que l’on demande à un jockey, c’est de faire le moins d’erreurs possible et de ne pas perdre les courses imperdables. Thomas Coutant a bien compris ce point ! En trois semaines, il a gagné son premier Groupe avec Fantastic Sivola (Noroit) dans le Prix Montgomery (Gr3), son premier Gr2 et son premier Gr1 avec Thélème (Sidestep). Malgré une saison compliquée, Kévin Nabet a donc conclu lui aussi deuxième grâce notamment à Le Berry et Paul’s Saga (Martaline). Ludovic Philipperon, qui a croisé la route de James du Berlais (Muhtathir) et d’Hôtesse du Chenet, a enlevé ses six Groupes avec ces deux jeunes pousses. Après son départ de chez Guillaume Macaire, Bertrand Lestrade a bien rebondi avec cinq victoires de Groupe, dont le doublé Grand Steeple-Haye Jousselin grâce à Docteur de Ballon (Doctor Dino).

Les jockeys les plus performants dans les Groupes

Jockey Nbre de victoires

Angelo Zuliani 10

Thomas Coutant 7

Kévin Nabet 7

Ludovic Philipperon 6

Bertrand Lestrade 5

Nicolas Gauffenic 3

Felix de Giles 2

Théo Chevillard 2

Clément Lefebvre 2