LE MOT DE L’AFAC : la France reste un pays très attractif par ses allocations et résiste fortement à la crise sanitaire

16.12.2020

LE MOT DE L’AFAC : la France reste un pays très attractif par ses allocations et résiste fortement à la crise sanitaire

Le Conseil d’administration de France Galop s’est réuni lundi 23 novembre ; la séance de travail a été en grande partie consacrée à une revue de la situation des paris hippiques alors que le pays est entré dans une nouvelle phase de confinement depuis fin octobre, aux projections d’activité d’ici la fin de l’année et à la préparation du budget pour 2021.

S’il faut se féliciter que les courses aient pu se poursuivre alors que de nombreuses activités ont été contraintes de cesser depuis le démarrage de ce second confinement, les enjeux hippiques ont naturellement souffert de cette situation alors qu’ils étaient dans une dynamique tout à fait positive depuis le mois de juillet.

Le confinement actuel a provoqué la fermeture des bars, restaurants et points courses qui représentent 4.000 points de vente sur les 13.000 du réseau du PMU.

Dans ces conditions, la tendance journalière des enjeux oscille entre - 20 % et - 30 % par rapport à l’an dernier.  Si on veut y voir une note positive, l'online, lui, accélère sa croissance par rapport aux semaines précédentes, ce qui est très encourageant, mais sans pouvoir compenser l’essentiel du chiffre d’affaires perdu dans le réseau.

Aujourd'hui, nous savons que cette période va durer encore jusqu’au 20 janvier, date à laquelle nous avons espoir que le PMU, qui finance la filière, pourra à nouveau déployer son réseau entier de prise de pari avec l’ouverture des bars et cafés. 

Il est trop tôt pour faire des annonces, mais nous devons avoir confiance en l’avenir, France Galop prépare d’ailleurs un budget 2021 de manière à redistribuer des allocations égales à celles de 2019.

Nous souhaitons vous informer que notre traditionnelle journée autour du tirage au sort de saillies gratuites pour l’année 2021, de fait décalée par la crise sanitaire, aura lieu vraisemblablement début février 2021 à Pau.

C’est un grand rendez-vous pour nos éleveurs et de nombreux propriétaires d’étalons nous ont déjà confirmé leurs dons de saillies. Nous en ferons la promotion dès que possible.

La France reste un pays très attractif par ses allocations et résiste fortement à la crise sanitaire.

En 2020, nos sponsors de courses de chevaux arabes ont montré un vif soutien à notre programme de courses. C’était indispensable et nous ne saurons jamais assez les remercier. Grâce à leur participation au financement du programme 2020 et aussi à celle de l'Afac, la race du pur-sang arabes est celle en France qui a vu le moins baisser ses allocations.