Longines Hong Kong Cup (Gr1) : Skalleti vise une Coupe pour Marseille

International / 11.12.2020

Longines Hong Kong Cup (Gr1) : Skalleti vise une Coupe pour Marseille

Longines Hong Kong Cup (Gr1)

Skalleti vise une Coupe pour Marseille

Quatorze ans, cela fait beaucoup. Le niveau et la profondeur des Longines Hong Kong International Races a progressé depuis la dernière victoire française dans la Hong Kong Cup (Gr1), celle de Pride (Peintre Célèbre) en 2006. Dimanche, Skalleti (Kendargent) vise son premier Gr1 dans une course très ouverte. Le représentant de Jean-Claude Séroul a progressé de onze livres depuis le début de saison et avant son déplacement à Ascot pour les Champion Stakes (Gr1), on pouvait se poser la question de sa compétitivité dans les Grs1. Certes, il avait battu le futur lauréat de l’Arc de Triomphe Sottsass (Siyouni) dans des conditions favorables, mais le test d’Ascot était autre chose, face à sept gagnants de Gr1. Il l’a passé avec une note très haute, en se classant deuxième d’Addeybb (Pivotal), un monstre dans le lourd. On avait évoqué Cirrus des Aigles (Even Top) après la deuxième victoire de Skalleti dans le Qatar Prix Dollar (Gr2). Il faut toucher du bois et espérer qu’il ne déteste pas Sha Tin comme Fighting Cirrus qui avait fait le déplacement six fois avec comme meilleur classement une troisième place. L’autre question, plus sérieuse, concerne le terrain. Skalleti a livré ses meilleures valeurs dans le lourd mais, en même temps, il a décroché en bon terrain son premier Groupe, le Prix Quincey (Gr3).

Magical, la classe. Dans le Champion Stakes, Skalleti a battu d’une demi-longueur Magical (Galileo) qui avait alors trois livres de décharge. La différence à Hongkong est de 2 kg, mais c’est un détail. En fin de saison, le poids des batailles pèse plus lourd. Magical a eu une course de plus que Skalleti, et surtout des courses plus dures, dont deux face à Ghaiyyath (Dubawi). Elle a affiché une légère baisse de régime lors de ses deux dernières sorties mais cela ne suffit pas pour enterrer prématurément une championne qui a gagné sept Grs1.

Win Bright, le tenant du titre. Le Japon et Hongkong ont gagné les neuf dernières éditions de la Hong Kong Cup. Le tenant du titre, Win Bright (Stay Gold), a été gardé dans du coton cette année : une course en mars à Nakayama et une rentrée début novembre dans le Tenno Sho (Gr1). Il a couru mollement mais comme l’a dit la Cravache d’Or de Hongkong Zac Purton : « Il faut se méfier de lui, à Sha Tin il a une jambe de plus. » Zac Purton a hérité de Christophe Soumillon la monte de la jument Normcore (Harbinger) qui, l’année dernière, s’était classée quatrième dans le Hong Kong Mile (Gr1). Elle aime courir devant.

Le troisième japonais est Danon Premium (Deep Impact), qui avait remporté son Gr1, les Futurity Stakes il y a trois ans. Il est encore compétitif et dans le Tenno Sho, il s’est classé quatrième, pas trop loin d’Almond Eye (Lord Kanaloa).

Hongkong s’attache à Furore. Les locaux sont au nombre de trois, dont Time Warp (Archipenko), qui avait gagné de bout en bout la Cup en 2017. Il n’est plus le même cheval. Dances with Dragon (Savabeel) n’est pas un cheval de Gr1. La bonne chance est Furore (Pierro), lauréat du Hong Kong Derby en 2019, quatrième de la dernière Cup et en pleine forme comme l’attestent ses deux victoires dans les courses de préparation. C’est une belle course et elle aidera les handicapeurs à bien étalonner les formes d’Europe, du Japon et de Hongkong.

9 h 30 • HONG KONG CUP

Gr1 - 3ans et plus - 2.000m – 28.000.000 HK$

# (corde) Partant Jockey Entraîneur

1 (4) Skalleti P.-C. Boudot J. Reynier

2 (6) Danon Premium W. Buick M. Nakauchida

3 (8) Win Bright M. Matsuoka Y. Hatakeyama

4 (5) Furore J. Moreira A. S. Cruz

5 (2) Time Warp K. Teetan A. S. Cruz

6 (7) Dances with Dragon C. Y. Ho C. Fownes

7 (1) Magical R. Moore A. O’Brien

8 (3) Normcore Z. Purton K. Hagiwara