Prix Abel Ramon Diago (Haies) : Edward d’Argent, comme à ses plus beaux jours

Courses / 13.12.2020

Prix Abel Ramon Diago (Haies) : Edward d’Argent, comme à ses plus beaux jours

Pau, dimanche

L’attraction de cette réunion dominicale à Pau était le retour du champion Edward d’Argent (Martaline), éloigné de la compétition depuis sa troisième place dans le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2018. Le représentant de Simon Munir et d’Isaac Souede, septuple lauréat de Groupe sur le steeple d’Auteuil, a été au rendez-vous malgré cette longue absence pour sa première sortie à Pau. Et de quelle manière ! Constamment aux avant-postes, tout en sautant à la perfection, le beau gris a relayé Apéro Bleu (Network) au commandement au bout de la ligne opposée. Se détachant dans le tournant final, Edward d’Argent a sauté la dernière haie en pleine piste et a filé vers un franc succès, en étant sollicité uniquement aux bras. Placé du Prix Duc d’Anjou (Gr3) dans sa jeunesse, Dylidancer (Dragon Dancer) a bien terminé pour s’emparer de la deuxième place à six longueurs et demie. La troisième place est revenue deux longueurs plus loin à Spirit Sun (Zambezi Sun), auteur d’une bonne rentrée après cinq mois d’absence.

Objectif Grand Steeple-Chase de Paris. David Cottin, entraîneur du lauréat, nous a dit : « La piste était parfaite pour lui faire effectuer sa rentrée aujourd’hui. Si nous n’avions eu que du beau temps jusqu’ici, il n’aurait pas couru. Le cheval a montré qu’il n’avait rien perdu de ses moyens. Il faut voir comment il rentre, mais l’idée est de rester en haies cet hiver avant de courir une course facile à Auteuil, et de prendre des chemins de traverse pour l’amener sur le Grand Steeple-Chase de Paris. On n’y est pas encore, mais c’est le but. La Grande Course de Haies de Pau (L) est une possibilité, si tout va bien. »

Le meilleur élément de sa famille. Élevé par Kevin, Yves et Françoise Geissenhoffer, Edward d’Argent est de très loin le meilleur élément de sa famille. Il est le dernier produit de sa mère, Roquine (Roi de Rome), non placée en cinq courses en plat, et il est aussi son seul produit à avoir couru. La deuxième mère, Rabquine (Rabdan), a gagné sept courses modestes en plat de 3ans à 4ans, sur des distances allant de 2.100m à 2.500m, sous l’entraînement d’Étienne Mazoyer. Elle a notamment produit Ajquine (Ajdayt), lauréate d’une course "F" à 3ans, sur le mile de Lyon-Parilly. La troisième mère, Ramequine (Ramsin), a gagné deux courses à 3ans sur 2.400m, à Saint-Cloud et à Évry

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

EDWARD D’ARGENT (H7)

 

 

 

 

 

 

Time for a Change

 

 

Roi de Rome

 

 

 

 

Rêve de Reine

 

Roquine

 

 

 

 

 

Rabdan

 

 

Rabquine

 

 

 

 

Ramequine