Prix Comte de Saint-Cricq (Haies) : Ajas marque les esprits en vue du Grand Prix

Courses / 05.12.2020

Prix Comte de Saint-Cricq (Haies) : Ajas marque les esprits en vue du Grand Prix

Pau, samedi

Ajas (No Risk at All) était le cheval de classe du Prix Comte de Saint-Cricq. Le représentant d’Ulf Sjoberg a répondu présent en s’imposant facilement pour sa première sortie au Pont-Long. Attentiste en troisième position derrière Sol Blade (Solon) et Zoffany Bay (Zoffany), il est venu à la hauteur du premier nommé à la douve. Puis il a accéléré franchement pour se détacher à l’entrée de la ligne droite. En dépit d’une faute à la dernière haie, Ajas a remis un coup d’accélérateur sur le plat pour l’emporter de sept longueurs. À l’issue de sa deuxième place dans le Grand Steeple de Compiègne (Gr2), son entraîneur, David Cottin, nous avait dit qu’il viserait le Grand Prix de Pau. Ses espoirs prennent corps avec la démonstration d’Ajas. Il a déclaré : « Ajas n’avait jamais couru à Pau, mais il avait le profil pour bien faire ici avant le coup. En valeur pure, c’était le meilleur cheval du lot. Depuis qu’il est ici, il est très bien. Il devrait aller sur la préparatoire du 4 janvier, le Prix Bernard de Dufau (L), puis sur le Grand Prix de Pau (Gr3, 24 janvier) si tout va bien. » Jockey d’Ajas, Kévin Nabet a ajouté : « Il fallait voir s’il pouvait s’adapter à Pau et il a montré qu’il s’y plaît bien. Il fait aussi bien les haies que le steeple. J’espère qu’il pourra performer dans le Grand Prix de Pau. »

Zoffany Bay a mis la pression sur Sol Blade une bonne partie du parcours. Il a bien prolongé son effort sur le plat en prenant une prometteuse deuxième place pour sa première sortie face à une telle opposition. Sol Blade court bien face à de meilleurs adversaires que ceux qu’il a croisés précédemment. Pour ses premiers partants du meeting palois, David Cottin a donc fait le jumelé et pris la quatrième place avec Texard (Kapgarde), qui a réalisé une performance intéressante.

Le cousin d’un placé de Listed sur les haies australiennes. Élevé par son propriétaire, Ulf Sjoberg, Ajas est un fils de No Risk at All (My Risk), étalon au haras de Montaigu. La mère d’Ajas, Seraglio (Singspiel), a gagné un bumper sur 3.500m à Market Rasen, alors qu’elle était âgée de 4ans. Morte en 2015, elle a aussi donné Goddess Freja (Kapgarde), lauréate de trois courses sur les obstacles français. Deuxième mère d’Ajas, Dream Quest (Rainbow Quest) a terminé deuxième du Prix Joubert (L). Elle a été mise à la reproduction chez Hesmonds Stud, où elle a donné sept gagnants. On lui doit notamment Dream Along (Sinndar), gagnante à 3ans sur les haies de Newton Abbott. Dream Quest est aussi la deuxième mère de Galiando (Galileo), placé de Listed sur les obstacles… en Australie ! C’est la famille de Vision of Night (Goldene Peitsche, Gr2, Prix de Meautry, Gr3), Baroon (deuxième du Derby allemand, Gr1), Struggler (Prix de Saint-Georges, Gr3) et My Top (Derby italien, Gr1). 

 

 

 

Take Risks

 

 

My Risk

 

 

 

 

Miss Pat

 

No Risk at All

 

 

 

 

 

Simply Great

 

 

Newness

 

 

 

 

Néoménie

AJAS (H6)

 

 

 

 

 

 

In the Wings

 

 

Singspiel

 

 

 

 

Glorious Song

 

Seraglio

 

 

 

 

 

Rainbow Quest

 

 

Dream Quest

 

 

 

 

Dreamawhile