Prix de Buros (Steeple-chase) : Valse de Rose de bout en bout

Courses / 13.12.2020

Prix de Buros (Steeple-chase) : Valse de Rose de bout en bout

Pau, dimanche

Dans le Prix de Buros, sur le papier, Valse de Rose (Fairplay du Pécos) courait en liberté comme le dit l’expression. Après un début de carrière à Pau, lors du précédent meeting, elle avait fait une rentrée à Auteuil, finissant bonne quatrième du Prix Pierre et Bernard Cyprès. Affronter Auteuil pour une anglo-arabe, c’est un signe de qualité, et face aux seuls anglos dans le Prix de Buros, elle disposait d’une première chance. D’autant qu’elle venait de se balader en steeple à Pontchâteau. En tête après quelques mètres de course, Valse de Rose a mené à sa main. La représentante de Gilbert Lenzi a bien sauté dans l’ensemble, sauf le petit open-ditch, la douve, dans le tournant final. Mais elle s’est bien relancée ensuite. Bien qu’ayant penché sur sa droite sur la dernière haie, elle a poursuivi son effort pour l’emporter aisément devant le favori, Allan Poe (Nicaron), toujours bien placé, mais fautif sur l’ultime obstacle, et Guns’n’Roses (High Rock), lui aussi pointé parmi les premiers rapidement.

Une tactique payante. Entraîneur de Valse de Rose, Daniela Mele a dit : « Elle l’a très bien fait. À Pontchâteau, elle avait gagné facilement, mais ce n’était pas un grand lot. Cette course lui a donné du moral et lui a appris son métier. À la douve, elle m’a fait peur, mais elle est bien repartie. Elle est venue à maturité, c’est une bonne pouliche. Lors de ses débuts en steeple à Toulouse, nous voulions la monter sage et venir finir, mais ça ne s'était pas bien passé. Depuis, nous l'avons bien comprise : il faut la laisser tranquille dans la bouche. En dernier lieu, elle s'est envolée, mais c'était un lot bien inférieur à celui d'aujourd'hui. Aujourd'hui, j'ai dit à son jockey de bien partir et de la laisser à sa main, afin qu'elle regarde bien ses obstacles. C'est la bonne tactique à adopter avec elle. »

Une petite-fille d’une double gagnante du Grand Prix des Anglo-Arabes. Élevée par Caroline Gadomski, épouse de Jean Brouqueyre, Valse de Rose est une fille de Fairplay du Pécos (Freeland), étalon au haras de Gelos, et de Valse d’Estivaux (Fétiche d’Estivaux), gagnante de trois courses entre 1.900m et 2.400m, troisième de l’Omnium Anglo-Arabes à 12,5 % (Course A) et deuxième du Grand National des Anglo-Arabes à 12,5 % (Course A). Après Valse de Rose, Valse d’Estivaux a eu Valse Horizon (Al Namix), un 2ans à l’entraînement chez David Cottin. La deuxième mère, Noces d’Or à Estivaux (Zeffir), a été une championne, remportant six de ses seize courses, dont deux fois le Grand Prix des Anglo-Arabes (Course A) et le Grand Prix des Pouliches à 25 %. C’est la famille de Royal Estivaux (Chef de Clan), gagnant en plat, en haies et troisième du Steeple-Chase National des Anglo-Arabes à Enghien.

 

 

 

Ramouncho

 

 

Freeland

 

 

 

 

Orylande

 

Fairplay du Pecos

 

 

 

 

 

Safir

 

 

Frivole du Pecos

 

 

 

 

Fantaisy

VALSE DE ROSE (F4)

 

 

 

 

 

 

Fast

 

 

Fétiche d’Estivaux

 

 

 

 

Zagora

 

Valse d’Estivaux

 

 

 

 

 

Zeffir

 

 

Noces d’Or à Estivaux

 

 

 

 

Vacances Estivales