Prix du Grand Chesnay (Inédits) : Sweet Betsy surfe sur la forme de Stéphane Wattel

Courses / 12.12.2020

Prix du Grand Chesnay (Inédits) : Sweet Betsy surfe sur la forme de Stéphane Wattel

Deauville, samedi

Déjà victorieux vendredi avec la 2ans Star of India (Muharaar), Stéphane Wattel s’est offert un jumelé dans ce Prix du Grand Chesnay (Inédits). Sweet Betsy (Lawman), élevée par un Brésilien en France, s’est imposée de trois longueurs pour ses premiers pas. Elle court pour une association entre plusieurs propriétaires anglais : David Thorpe (président du comité de direction de la société d’hippodromes Arena), Adrian Pratt (membre du Jockey Club britannique et directeur de l’hippodrome de Plumpton) et Lord Clinton.

La pouliche était montée par Théo Bachelot, de retour ce samedi après une semaine de quarantaine pour Covid.

Une belle pointe. Sweet Betsy a constamment attendu à mi-peloton. Shamsha (Shalaa) a animé l’épreuve, suivie de près par Go Gipsy (Goken). De son côté, Morisot (Manduro) a longtemps été pointée en dernière position, ayant du mal à suivre le rythme dans le dernier tournant. Sweet Betsy n’a pas connu de déboires dans la phase finale et a pu prendre l’avantage à deux cents mètres du but, laissant sa dauphine, la bonne finisseuse Morisot, à trois longueurs. Toujours vue en bonne place, Izana Bere (Peer Gynt) a pris une courageuse troisième place sans inquiéter les deux premières.   

À suivre sur le gazon. Stéphane Wattel nous a confié : « Mes pouliches ont été longues à préparer mais elles se déclarent toutes peu à peu. Sweet Betsy est une jolie pouliche qui était froide le matin mais j’espérais qu’elle se déclare l’après-midi, ce qu’elle a fait. Deuxième, Morisot a été prise de vitesse aujourd’hui mais j’étais persuadé que la distance serait trop courte pour elle. Elle a pris son action mais est encore très verte. Elle sera mieux sur beaucoup plus long la saison prochaine. Ces deux pouliches seront, je pense, très bien sur le gazon et sur la distance. »

Une petite-fille de Mona Lisa. Élevée par le haras Bonne Chance (Maria Daroz Freitas Lobo), Sweet Betsy est une fille de Lawman (Invincible Spirit), qui fait la monte au haras de Grandcamp. Elle a été présentée aux ventes de yearlings Arqana d’octobre par Étreham et a été acquise 28.000 € par PB Bloodstock. C’est le troisième produit de My Wish (Galileo), qui avait gagné sa course sur 2.400m à 3ans, remportant un handicap en 31 de valeur. Elle a déjà donné Japarana (Makfi), qui compte un succès à Orléans.

La deuxième mère, Mona Lisa (Giant’s Causeway) avait remporté une victoire à 3ans ainsi que les Give Thanks Fillies Stakes (L). Elle avait également terminé deuxième du Prix de l’Opéra (Gr1) et troisième des Coronation Stakes et des Irish Oaks (Grs1). Plus loin, on retrouve la grande souche de Reprocolor (Jimmy Reppin)…

 

 

 

Green Desert

 

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

Rafha

 

Lawman

 

 

 

 

 

Gulch

 

 

Laramie

 

 

 

 

Light the Lights

SWEET BETSY (F2)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

My Wish

 

 

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Mona Lisa

 

 

 

 

Colorsnap

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 57”03

1.000m à 600m : 25”71

600m à 400m : 12”73

400m à 200m : 12”39

200m à l’arrivée : 12”18

Temps total : 2’00”04