Qatar Derby (Gr2 PA) : Lady Princess attendue au tournant

International / 19.12.2020

Qatar Derby (Gr2 PA) : Lady Princess attendue au tournant

Doha (QA), dimanche

Lady Princess (General), pour l’entraînement de Thomas Fourcy, n’aura pas une tâche si simple que ça dans le Qatar Derby (Gr2 PA) réservé aux 4ans. La petite championne, qui n’a connu que deux fois la défaite, va devoir se mesurer à l’impressionnante Mon’nia (Amer), qui vient de se promener dans les Guinées locales, mais aussi à des mâles de premier plan comme Methgal (TM Fred Texas), lauréat de la Qatar International Cup (Gr1 PA) en début d’année, ou Jabalah (Al Mamun Monlau), qui avait devancé Lady Princess dans le Qatar Derby (Gr1 PA) des 3ans.

Qatar Derby (Gr3 PA)

Invincibilité en jeu pour HM Jalfane

Thomas Fourcy tente un pari avec HM Jalfane (Dahess) dans la course réservée aux 3ans. Le poulain est invaincu en deux sorties mais il peut manquer d’expérience pour son premier déplacement à l’étranger et sa première tentative au niveau Groupe. Antar (Al Mamun Monlau), lauréat pour ses débuts à Doha, Sir Monlau (Al Mamun Monlau), que Thomas Fourcy connaît bien, ou le pensionnaire d’Élisabeth Bernard Umran (Mister Ginoux), qui a gagné son maiden dans un bon style dernièrement à Toulouse, peuvent le faire galoper.

Alban de Mieulle commence fort

La journée de samedi, plutôt dédiée aux pouliches, a été dominée chez les pur-sang arabes par l’entraînement d’Alban de Mieulle. Il a réalisé le jumelé en début de réunion dans une course à conditions grâce à Muqla (Tabarak) et Yaqhar (Kalino), que l’on a vues en France au premier semestre. Muqla est une sœur de la championne Raqiyah (Amer). Un peu plus tard, l’entraîneur a remporté les Oaks pour les 4ans avec Al Efreeta (Dahess), parfaitement montée par Ronan Thomas. La pouliche d’Al Shaqab avait ouvert son palmarès il y a une semaine seulement.

Enfin, Julien Augé a remporté la bonne course internationale pour les pur-sang anglais, les Al Rayyan Stakes, en selle sur le 2ans Soldierpoy (Sepoy), entraîné sur place par Mohammed Afroz.