The Late Sheikh Jassim bin Mohammed Al Thani Trophy (Gr2 PA) : la plus belle d’Al Naama

13.12.2020

The Late Sheikh Jassim bin Mohammed Al Thani Trophy (Gr2 PA) : la plus belle d’Al Naama

Doha (QA), samedi

Double lauréate de Groupe 2 PA sur 1.400m et 1.600m, Al Naama (Majd Al Arab) était surtout connue pour sa vitesse. Elle n’avait encore jamais gagné sur la distance de 2.000 mètres. C’est désormais chose faite à l’occasion de The Late Sheikh Jassim bin Mohammed Al Thani Trophy (Gr2 PA). La pensionnaire d'Alban de Mieulle était confiée cette fois à Soufiane Saadi. Pour la deuxième fois cette année, elle s’offre le luxe de devancer le champion Ebraz (Amer), troisième. Sa compagne de couleurs et d’entraînement Gtnah (TM Fred Texas) se classe deuxième, offrant un jumelé spectaculaire à la casaque d’Al Shaqab Racing. Al Naama a longtemps couru en France pour Thomas Fourcy, qui était présent sur l’hippodrome d’Al Rayyan Park.

De bout en bout. Sûre de sa force, Al Naama a pris la tête du peloton, suivie par Baker de Saularie (Kerbella) et Rajab (Harran Asf). Dans le tournant final, Al Naama a accéléré puis porté une attaque décisive : elle n’a jamais été rejointe. Gtnah finit bien en pleine piste après avoir viré au large dans le tournant. Ebraz progresse le long de la corde et vient prendre la troisième place tout à la fin. Mais les deux premiers avaient déjà fait la différence. Auteur d’un doublé au cours de la réunion, le jockey français Soufiane Saadi totalise déjà 17 victoires cette saison et se positionne en deuxième place (au niveau des gains) du classement des jockeys locaux. Le pilote nous a confié : « Al Naama nous a agréablement surpris. En effet, elle nous avait plutôt montré que sa distance de prédilection était 1.600m. J’avais les ordres d’aller devant, le moins vite possible, de la canaliser un maximum et elle a bien accéléré dans la ligne droite. Elle a montré qu’elle avait désormais un peu plus de tenue. On connaît Ebraz. On sait qu’il est le meilleur cheval arabe du monde, et donc c’est vraiment top de battre un cheval comme cela. »

Une nièce de Dahess. Élevée par Al Shaqab Racing au haras du Berlais, Al Naama est issue de l’étalon du haras du Grand Courgeon Majd Al Arab (Amer).  Sa mère, Entisar (Djebbel), une jument qui n'a pas couru, a eu trois autres partants en France. La deuxième mère, Danie du Cassou (Dahr), est à l'origine de plusieurs vainqueurs dont Dahess (Amer), nommé meilleur cheval arabe du monde en 2007 et lauréat de vingt-huit courses, dont les Zaabeel International Stakes (Gr1 PA) de Newbury à trois reprises ! On peut également citer Bibi de Carrère (Djourman), lauréat de huit courses et étalon confirmé, notamment aux Émirats Arabes Unis. La troisième mère, Nerva du Cassou (Baroud III), a produit un autre champion en piste et désormais étalon, Nizam (Amer), vainqueur de quinze courses, dont la President Cup, l'Emir's Sword et les Zaabeel International Stakes (Grs1 PA). C'est la souche de Nevadour (Ourour), une des juments de base de l'élevage français.