TRIBUNE LIBRE : quels encouragements pour 2021

Courses / 09.12.2020

TRIBUNE LIBRE : quels encouragements pour 2021

Mathieu Boutin, Association des entraîneurs propriétaires - AEP

Thierry Doumen, Association des éleveurs et propriétaires indépendants- Aepi

Hubert Tassin, les P.P. - Province – Paris pour le galop français

Serge Tardy, Syndicat national des propriétaires au galop

« 1 – L'ESTIMÉ 2020

La prévision actuelle de perte d’1,9 million d’euros apparaît très décevante et même difficilement acceptable. Les données mettent en évidence trois points importants :

# Malgré l’annonce du Conseil d’administration d’une économie de charges de 14 M€ (- 13%), le solde sur gestion de France Galop ne recule que de 6,1 M€, ce qui tendrait à dire que les produits propres à France Galop ont diminué de 7,9 M€ (- 21 %) en étant insuffisamment compensés.

# L’estimé par rapport au budget montre que le résultat net de France Galop n’a pas souffert de l’épidémie du Covid-19 et de l’arrêt total des courses du 17/3/2020 au 11/05/2020. Ce résultat a été obtenu en très grande partie grâce à l’effort imposé aux acteurs des courses : baisse des encouragements de 63.575 M€ comparée à 76.001 M€ de réduction du résultat net sur paris mutuel, soit 83,6 % de l’effort. Les mesures de chômage partiel financées par l'État et les simples économies sur l'organisation, le marketing, le réceptif ou les déplacements devraient produire plus que le solde affiché.

# La répartition de la perte de recettes présentée est la suivante

- acteurs des courses : - 63,5 M€ (85 %) - total charges France Galop hors allocations : - 11,45 M€ (15 %)

On conviendra que l’effort est très déséquilibré. La trésorerie de la structure d’organisation est entièrement protégée alors que l’outil de production – propriétaires, éleveurs et entraineurs - ne l’est pas. Les propriétaires ayant maintenu les effectifs ne peuvent supporter cette disproportion écrasante. C’est cet outil de production sur lequel tient toute notre activité qui est mis en danger.

Nous voulons croire que la projection présentée est excessivement pessimiste, tant sur le plan de la gestion de France Galop et des organismes rattachés, que pour la contribution finale du pari mutuel.

Cela doit conduire à réviser cette projection et, en tout état de cause, à renouveler l’engagement du versement d’un complément sur la base de l’excédent à fin 2020. Il est très probable qu’il y en ait un et, même s’il devait être modeste, l’important pour France Galop sera de respecter son engagement vis à vis des propriétaires.

2 – APPROCHE BUDGETAIRE DE FRANCE GALOP POUR 2021 ET ÉVALUATION DES RISQUES

Pour ce qui concerne le budget 2021 : il affiche un résultat net en déficit de 1 M€. France Galop se projette ainsi à l’équilibre en 2021 suivant les prévisions du PMU qui sont sans doute très conservatrices et avec un versement des encouragements égal au montant de celui de 2019 augmenté des plans de relance.

# Risque Covid-19 présenté dans les scénarios (après le 20 janvier) :

  • 1 mois de confinement similaire à novembre 2020 : résultat net 2021 : - 16 M€
  • 1 mois de confinement + 4 mois de couvre-feu : résultat net 2021 : - 46 M€

# Proposition de France Galop :

  • versement de 80 % des encouragements sur les 2 ou 3 premiers mois de l’année (janvier et février et/ou mars).
  • versement du solde de 20 % en fonction des épisodes de confinement passés et/ou à venir.

Notre analyse :

La rétention partielle par France Galop d’une partie des allocations est le moyen proposé par France Galop pour protéger l’Institution en cas de nouvelles formes de crise sanitaire/économiques.

# Au regard des encouragements distribués en 2020, l’économie provisionnelle de 20 % durant les 2 premiers mois 2021 serait de 3,8 M€ (1,52 % des allocations totales de l’année).

# Les mois de janvier et de février sont, en termes de budget d’allocations, les mois les moins importants de l’année au galop. L’effet d’économie, sur la base d'un objectif d'équité en cas de choc ultérieur, est donc relativement faible sur le budget.

# Cette mesure s’appliquerait durant la période des meetings, où les coûts de fonctionnement augmentent fortement.

# Elle porterait sur une majorité de courses de dotations moyennes.

# Son application entraînerait donc une fragilisation dès le début de l’année d’acteurs déjà très impactés par la baisse des encouragements de 2020, sans être décisive en termes de protection des bases de France Galop.

Nous considérons que l'application, de la "rétention" pour janvier et février nuirait à l'écosystème pour des enjeux budgétaires limités, avec comme principal souci une équité sur l'année qui devrait finalement être assurée par les recettes ou les plans de financement.

3 – PROPOSITIONS

Le maintien, puis (ou avant ?) la relance

La rétention des encouragements ne pourrait être qu’une solution de recours au vu d'une dégradation brutale des perspectives quand les autres possibilités ont été écartées.

# En cas de confinement et/ou de couvre-feu de courte durée, mise en place d’un dispositif de financement du "manque" par divers moyens :

- concertation avec l’État qui permettrait de garantir le montant des encouragements par des moyens de trésorerie (décalage des taxes, PGE...) ou de résultat (modulation des prélèvements publics).

- lL’utilisation partielle du compte courant détenu dans les comptes du PMU (environ 50 M€) est peut-être également à évoquer.

Ces solutions apparaissent cohérentes et équitables.

# Enfin, en dernier recours, si un principe de rétention devait être malgré tout appliqué, la notion de maintien en priorité de la base de la pyramide qui a prévalue en 2020 – qui est la plus fragile et concerne l’essentiel du cheptel qui permet la collecte des paris, et donc le financement des allocations pour l’ensemble du programme – devrait rester l’idée directrice. »

COMPARATIFS BUDGETS FRANCE GALOP 2019 - 2021 en K€                                                           

Réel 2019 Budget initial 2020 Estimé 2020 Budget 2021
Résultat net PMU 760.127 770.033 620.000 775.421
Résultat net sur pari mutuel 358.326 367.723 291.722 367.925
Pmh -1.365 -1.895 -1.770 -1.363
Encouragements -248.323 -248.169 -184.594 -250.062
Solde intermédiaire 108.638 117.659 105.358 116.500
Charges spécifiques 31.308 30.912 29.912 31.117
Solde gestion France Galop 68.721 68.880 62.749 67.369
G.T.H.P. 17.463 18.222 14.979 18.268
Equidia 1.338 1.934 857 1.819
Total Charges hors allocations 118.830 119.948 108.497 118.573
Résultat d'exploitation -10 192 -2 289 -3 139 -2 073
Résultat financier 676 156 369 495
Résultat exceptionnel -16.992 305 818 577
Résultat net -26.508 -1.828 -1.952 -1.001