Vente Arqana : le marché perd en fluidité

Institution / Ventes / 06.12.2020

Vente Arqana : le marché perd en fluidité

On baissait en gamme pour cette deuxième journée de la vente d’élevage Arqana, et le marché s’est révélé moins fluide que samedi. Le taux de vendus frôle les 75 %, soit cinq points de moins que lors de la première journée. Si le médian résiste, le prix moyen accuse une baisse de 16 %, à 29.056 €. Sur les quatre plus hauts prix de la session, on trouve deux foals, une Wootton Bassett adjugée 160.000 € à Blandford Bloodstock et un Showcasing qui a fait monter les enchères à 150.000 €. Seules deux juments ont en revanche passé la barre des 100.000 €. Elles étaient cinq l’an dernier. 

LES FAITS MARQUANTS

LES JUMENTS

Sonjeu vers l’Irlande

#434    SONJEU (F5)           Intello & Wait and See, par Montjeu         150.000 €

            Pleine d’Attendu

            Acheteur : MAB Agency

            Vendeur : Wertheimer & Frère

            Éleveur : Sydney Vidal

En remportant le Prix Saraca (L) le 11 septembre 2017, Sonjeu était devenue la première gagnante black type de son père, Intello. Présentée par l’écurie Wertheimer & Frère dimanche, elle a été achetée 150.000 € par Marc-Antoine Berghgracht, qui a eu le dernier mot sur Robert Nataf.

Sonjeu était présentée pleine d’Attendu, le sire du haras du Quesnay. Ce sera son deuxième produit et le premier, une pouliche foal nommé Fraîche, est aussi par Attendu. Marc-Antoine Berghgracht a commenté : « C’est tout simplement une magnifique jument, gagnante de Listed. Elle est pleine d’Attendu, un étalon dont les premiers yearlings m’ont impressionné. J’en ai d’ailleurs acheté plusieurs, dont un à 72.000 € lors de la vente d’octobre. Sonjeu pourrait désormais partir en Irlande. »

Sonjeu appartient à la première génération d’Intello et les Wertheimer l’avaient achetée 75.000 € aux ventes de yearlings d’octobre Arqana, pour soutenir l’étalon. Premier black type d’Intello, elle est une fille de Wait and See (Montjeu), deuxième d’un Prix Vanteaux (Gr3). La deuxième mère, Dareen (Rahy), a donné Daksha (Authorized), lauréate du Prix Allez France (Gr3). Au haras, Daksha a donné Vachement (Dubawi), gagnant de Listed au Japon à 2ans et acheté 400.000 € à Arqana. La troisième mère, Golden Opinion (Slew O’ Gold), a gagné les Coronation Stakes (Gr1) sous l’entraînement d’André Fabre.

Angelissima part chez Adrien Fouassier

#300        ANGELISSIMA (F3)     Dark Angel & Foreign Tune, par Invincible Spirit        95.000 €

         Acheteur : Sarl Trotting Bloodstock

         Vendeur : Wertheimer & Frère

         Éleveur : Wertheimer & Frère

Les juments issues des belles familles Wertheimer sont toujours recherchées. On l’a vu samedi lors du jour 1 de la vente d’élevage. Dimanche, Florent Fonteyne est allé jusqu’à 95.000 € pour le lot 300, la grise Angelissima (Dark Angel). Entraînée par Carlos Laffon-Parias, elle avait signé des débuts encourageants au mois de novembre de ses 2ans sur la fibrée cantilienne. Puis elle a été absente plus d’un an et a conclu huitième d’un maiden, le 28 novembre dernier, à Chantilly encore, pour sa grande rentrée. La 3ans est le deuxième produit de sa mère, Foreign Tune (Invincible Spirit), lauréate du Prix Coronation (L) et deuxième du Prix de Lieurey (Gr3). Florent Fonteyne a commenté : « C’est une famille que je connais bien car j’ai acheté Thirsty (Oasis Dream), le frère de sa mère, qui vient de gagner à Deauville par cinq longueurs. La famille me porte chance ! Elle a été achetée en vue de l’élevage mais elle pourrait malgré tout recourir, donc elle va rejoindre l’écurie d’Adrien Fouassier et elle nous dira si elle peut être revue en compétition ou non. »

La deuxième mère est Gwenseb (Green Tune), lauréate du Prix du Bois (Gr3), de la Flèche, et du Prix de Lieurey (Ls). Elle a aussi pris la deuxième place du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) et, au haras, on lui doit Impassable (Invincible Spirit), gagnante des Prix Daniel Wildenstein et de Sandringham (Grs2), mais aussi Attendu ** (Acclamation), lauréat des Prix du Palais Royal, La Rochette et Quincey (Grs3), et troisième du Critérium International (Gr1), et Spotify (Redoute’s Choice), lauréat des Dubai Millenium Stakes (Gr3).

LES FOALS

Une Wootton Bassett descendante d’In Clover pour Blandford Bloodstock

#251        F      Wootton Bassett & Ayelet, par Hat Trick   160.000 €

         Acheteur : Blandford Bloodstock

         Vendeur : La Motteraye Consignment

         Éleveurs : Scea de Marancourt, Langlais Bloodstock

Les hommes de Blandford Bloodstock sont montés jusqu’à 160.000 € pour le lot 251, une jolie foal bai foncé par Wootton Bassett. C’est le premier produit de la mère, Ayelet (Hat Trick), qui a été achetée 40.000 Gns en 2018 à la vente de juillet Tattersalls par Victor Langlais. La jument est retournée à Wootton Bassett en 2020. Ayelet n’a pas couru mais elle est bien née, issue d’une belle famille Strawbridge : sa mère, Dream Clover ** (Oasis Dream), a remporté le Prix de la Cochère (L) et est une sœur de We Are ** (Dansili), gagnante du Prix de l’Opéra (Gr1), de With You ** (Dansili), gagnante du Prix Rothschild (Gr1), ou encore de Call the Wind (Frankel), le gagnant du Qatar Prix du Cadran (Gr1). En remontant plus loin dans la souche, on retrouve Dominant (Hong Kong Vase, Gr1), Es Que Love (Lennox Stakes, Gr2), ou encore Listen In ** (Prix du Conseil de Paris, Gr2).

C’est Richard Brown qui a signé le bon et il a expliqué : « Tom Goffs, mon associé, cherchait une pouliche foal pour un de ses clients. Il a cherché à Newmarket et n’a pas pu venir à Arqana. Et puis nous avons vu cette pouliche ici… Elle a été achetée pour un propriétaire/éleveur donc c’est un investissement sur le long terme. Elle est par un superbe étalon et est issue d’une très belle famille. »

Un Showcasing flashy pour Mag O’Toole

#273        M     Showcasing & Dadao, par Intello      150.000 €

         Acheteur : Margaret O’Toole/Glenvale Stud

         Vendeur : Haras du Logis

         Éleveur : Scea Élevage d’Yllone

Ce joli poulain alezan, avec de grandes chaussettes et une belle liste en tête, ne passait pas inaperçu. C’est Mag O’Toole qui l’a emporté à 150.000 €. Par Showcasing, il est le premier produit de Dadao (Intello), restée inédite. La jument est une fille de Balisada (Kris), lauréate des Coronation Stakes (Gr1) et deuxième des Falmouth Stakes (Gr2). Au haras, elle a donné Galactic Star (Galileo) qui, sous l’entraînement de Sir Michael Stoute, a gagné les Godolphin Stakes (L, 2.400m) et pris la deuxième place des Glorious Stakes (Gr3) et la troisième place des Jockey Club Stakes (Gr2, 2.400m). Balisada est aussi la deuxième mère de Folkswood (Exceed and Excel), deuxième du Jebel Hatta (Gr1). Il s’agit de la souche d’Inchinor.

Un Mehmas pour août 2021

#254        M     Mehmas & Better Chance, par Shamardal 64.000 €

         Acheteur : Altenbach Bloodstock

         Vendeur : Haras d’Ombreville

         Éleveur : Srl Keymand Int

Le bon a été signé à 64.000 € par Altenbach Bloodstock (Tom Whitehead) pour le lot 254, un fils de la sensation des first crop sires Mehmas (Acclamation), qui compte déjà cinquante gagnants, douze produits black types et a donné le lauréat des Middle Park Stakes Supremacy. Ce foal est le deuxième produit de sa mère, la Godolphin Better Chance (Shamardal), laquelle n’a pas brillé en compétition en deux sorties. Son premier produit, Better than Ever (Mainsail), entraîné par Marco Botti, est un bon cheval de handicap. C’est une famille dans laquelle on retrouve de la vitesse. Better Chance est une sœur de Spirit of Battle (Elusive Quality), troisième des Prix Eclipse (Gr3) et Saraca (L). La troisième mère, Victoria Cross (Spectacular Bid), a donné Mozart (Danehill), gagnant des Nunthorpe Stakes, de la July Cup (Grs1), des Jersey Stakes (Gr3) et deuxième des 2.000 Guinées d’Irlande (Gr1). Le poulain va rester en France dans le but de repasser en vente à Deauville en août prochain.

Après Kenway et Sealiway…

#383        F      Galiway & Rêvedargent, par Kendargent  52.000 €

         Acheteur : Paul Nataf

         Vendeur : Haras du Hoguenet

         Éleveurs : Haras du Hoguenet, Écurie Vaporetto, comte Guillaume de Saint-Seine & Zied Ben M’Rad

Paul Nataf l’a emporté à 52.000 € pour le haras de la Gousserie. C'est une fille de Galiway et de Rêvedargent (Kendargent). Le courtier a dit : « Elle a été achetée pour le haras de la Gousserie, dans le but de courir. Il y a eu Sealiway, Kenway, et nous espérons donc trouver le troisième... » Galiway sur une fille de Kendargent, c’est un croisement qui a déjà souri au haras de la Gousserie puisqu’il est responsable de Sealiway **, héros cette année du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), ainsi que de Kenway, lauréat à 2ans du Prix La Rochette (Gr3) et, cette année, pas toujours des plus heureux dans les Groupes. Sealiway et Kenway sont issus de familles du haras de Colleville et c’est aussi le cas de cette pouliche. Sa mère, Rêvedargent, élevée par Guy Pariente, a été achetée 30.000 € par Pegase Bloodstock lors de la vente d’élevage 2019, alors qu’elle était pleine de ce lot 383. En 2020, elle a été présentée à Penny’s Picnic.

Rêvedargent est une fille de Matwan (Indian Rocket), gagnante du Prix des Rêves d’Or (L). Rêvedargent est la propre sœur du bon Batwan, lauréat de la première course de sortie de confinement, le Prix de Saint-Georges (Gr3). C’est une famille avec de la vitesse, puisque Matwan a aussi donné Wanaway (Galiway), lauréate du Prix Ronde de Nuit (L), et Matorio (Oratorio), lauréate du Prix du Muguet (Gr2). Il s’agit donc de la souche du top-sprinter Myasun (Panis) et de Speak of the Devil (Wootton Bassett), deuxième cette année de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Une association Étreham & Lieu Marmion pour No Faith

#332         NO FAITH (F5)   Le Havre & Macina, par Platini     112.000 €

                 Pleine de Bated Breath

                 Acheteur : Haras d’Étreham/Haras du Lieu Marmion

                 Vendeur : Haras du Mont-dit-Mont

                 Éleveur : Gestüt Romerhof

Acquise 145.000 € sur ce ring en octobre 2016, No Faith (Le Havre) a fait carrière sous les couleurs de Prime Equestrian. Pour ses débuts, son entourage avait fait le choix de la présenter dans l’important Prix de la Reboursière (Inédites). Elle y avait été battue du minimum par Luminate (Lawman), à l’issue d’une longue lutte. La gagnante a remporté le Prix de Condé (Gr3) de trois longueurs lors de sa sortie suivante.

Plus tard, No Faith a remporté trois courses, dont deux handicaps sur 1.200m en valeur 39,5. Nicolas de Chambure a eu le dernier mot à 112.000 €. Le bon était cosigné par le haras du Lieu Marmion (en la personne de Leonidas Marinopoulos) et celui d’Étreham. La jument est pleine de Bated Breath (Dansili), un étalon qui présente un taux de black type par partant très élevé (10 %) pour un sire officiant à 12.500 £.

No Faith est une fille de Le Havre (Noverre), lequel a déjà sorti deux bons chevaux en tant que père de mère : Pyledriver (Harbour Watch) a gagné les Great Voltigeur Stakes et les King Edward VII Stakes (Grs2), alors que Des Ailes (Sweetpea Stakes, L) s’est imposée dans une préparatoire aux Oaks japonaises (elle a d’ailleurs pris part au classique).

No Faith fait partie des huit gagnants de l’allemande Macina (Platini), troisième du Benazet-Rennen (Gr3, 1.200m). Elle a donné trois black types dont Tigah (Dalakhani), gagnant des San Francisco Mile Stakes (Gr3). La deuxième mère, Mamma's Too (Skyliner), a gagné deux Listeds – sur 1.000m et 1.200m – en Angleterre, avant de produire la précoce The Loan Express (Choisir), proche troisième des Queen Mary Stakes (Gr2).

Une fille de Rosanara pour le Japon

#390         ROSEYA (F4)      Invincible Spirit & Rosanara, par Sinndar           87.000 €

                 Pleine d’Intello

                 Acheteur : Ever Union Shokai

                 Vendeur : Aga Khan Studs

                 Éleveur : Aga Khan Studs

Enchérissant en ligne, Ever Union Shokai (c’est-à-dire Ko Saito) a eu le dernier mot 87.000 € pour Roseya (Invincible Spirit). Cette ex-pensionnaire d’Alain de Royer Dupré a débuté à la fin du mois d’avril de ses 3ans dans le Prix des Grès, se classant quatrième d’une épreuve dont quatre des cinq premières sont devenues black types. C’est une fille de l’excellente Rosanara (Sinndar), lauréate du Prix Marcel Boussac, mais aussi deuxième du Prix de Diane et troisième du Critérium International (Grs1). Deux des cinq partants de la jument sont gagnants, mais aucun n’a encore décroché du caractère gras.

La deuxième mère, Rosawa (Linamix), est lauréate des Prix de la Calonne et de Liancourt (Ls). On lui doit trois black types, dont Rosanabad (Selkirk), deuxième du Prix de Fontainebleau (Gr3), ainsi que la mère d’Homeryan (Sea the Stars), deuxième du Prix Thomas Bryon (Gr3). Rosawa était la propre sœur de Rajsaman (Linamix), lequel avait battu Siyouni (Pivotal) et Lope de Vega (Shamardal) dans le Prix de Fontainebleau (Gr3).

Roseya est pleine de l’étalon du haras du Quesnay Intello (Galileo), reproduisant le croisement ultra-confirmé de Galileo (Sadler’s Wells) sur Danzig (Northern Dancer).

Une descendante d’Allez les Trois pour Jean-Philippe Dubois

#316         KYRA (F3)          Mastercraftsman & Kylia, par Mr. Greeley         80.000 €

                 Acheteur : Jean-Philippe Dubois

                 Vendeur : Wertheimer & Frère

                 Éleveur : Wertheimer & Frère

Pouliche à l’entraînement, Kyra (Mastercraftsman) reste sur une deuxième place en valeur 30 le 30 novembre, sur la P.S.F. de Deauville. Pour 80.000 €, elle va rejoindre la collection de galopeurs du "trotteur" Jean-Philippe Dubois, par exemple très impliqué dans la carrière de l’étalon du haras de Grandcamp Martinborough (Deep Impact). Il est aussi l’éleveur de la remarquable High Celebrity ** (Invincible Spirit), lauréate du Prix d'Arenberg (Gr3) et troisième des Cheveley Park Stakes (Gr1). La pouliche est une sœur de Cosmique (Pivotal), deuxième du Critérium de Lyon (L), et de Standing Up (Motivator), troisième du Prix Occitanie (L). Sa tante, Aboulie (Exceed and Excel), a gagné le Prix Miesque (Gr3).

Kyra a la même deuxième mère que Mustajeeb (Nayef), gagnant des Greenlands Stakes (Gr2) et troisième des 2.000 Guinées d’Irlande (Gr1).

La troisième mère, Allez les Trois (Riverman), est l’aïeule de 20 black types dont trois au niveau Gr1 (Tamayuz, Anabaa Blue et Santiago). La quatrième mère n’est autre que l’immense Allegretta (Lombard) !

LES FOALS

Les Churchill font recette

#408         (M) Churchill & Star Force, par Blu Air Force          60.000 €

                 Acheteur : Marco Bozzi Bloodstock

                 Vendeur : Haras des Loges

                 Éleveur : Stefano Luciani

Stefano Luciani est installé près de Rome avec trente-cinq poulinières, ainsi qu’une dizaine de juments stationnées à l’Irish National Stud. Avec son père, il a élevé Blu Air Force (produit maison et tête de liste en Italie), lequel faisait la monte dans le haras familial. Les Luciani sont très actifs sur le marché des foals, notamment à Tattersalls. Il est aussi très lié à l’Irlande, et ce lot 408, qu’il a élevé, était d’ailleurs présenté par le haras des Loges de Ian "Moussey" Hanamy et Katherine Aalen. Ce fils de Churchill (Galileo) a fait monter les enchères jusqu’à 60.000 €, son père ayant réalisé une moyenne de 71.000 € avec ses foals en 2020.

La mère a déjà donné une bonne pouliche à Stefano Luciani avec Stella di Camelot (Camelot), exportée aux États-Unis après sa troisième place dans le Premio Regina Elena (Gr3), c’est-à-dire les Guinées italiennes. La deuxième mère a produit le champion des "Luciani", Blu Constellation (Orpen). Meilleur 2ans italien de sa génération, il avait remporté le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2)…

Almanzor plaît aux pinhookers

#239         (M) Almanzor & Alta Stima, par Raven’s Pass           52.000 €

                 Acheteur : Five Star Bloodstock Transport

                 Vendeur : Haras du Hoguenet

                 Éleveur : Hubert Mazeaud

Alta Stima (Raven's Pass), gagnante du Prix Solitude (L), a bien réussi ses débuts au haras car son premier yearling (par Frankel) s’était vendu pour 420.000 € en août 2016 (avant de mourir prématurément). La jument n’a pas forcément eu trop de chance par la suite et Paul Nataf l’a achetée pour seulement 35.000 € en décembre 2019. Elle était pleine d’Almanzor (Wootton Bassett), dont les foals ont atteint une moyenne de 70.000 € cette année. Les Irlandais de Five Star Bloodstock, en attendant les premiers partants de l’étalon du haras d’Étreham en 2021, espèrent donc avoir fait une bonne affaire à 52.000 €.

La deuxième mère n’est autre qu’En Public (Rainbow Quest), l’exceptionnelle poulinière de Frédéric Bianco. Elle a donné 11 gagnants sur 14 partants, dont huit black types ! Il s’agit notamment de Kreem (Hurricane Run), gagnant du Prix du Lys (Gr3), et Sardaukar (Royal Academy), deuxième de l'American Handicap et troisième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Grs1). La troisième mère, Frénétique (Tyrant), est à l'origine de Silverskaya (Silver Hawk), gagnante des Prix Minerve et de Royaumont (Grs3), mère de Séville (Galileo), placé du Derby d'Irlande, et mère désormais de bons éléments au Japon…

Une Camelot pour MAB

#267         (F)  Camelot & Chant de Sable, par Oasis Dream      50.000 €

                 Acheteur : MAB

                 Vendeur : Haras d’Étreham

                 Éleveur : Scea Marmion Vauville & Alain Jathière

Il y a quelques jours à Newmarket, un foal élevé par le haras du Lieu Marmion et Alain Jathière a fait monter les enchères jusqu’à 160.000 Gns (188.500 €). Les deux éleveurs ont refait parler d’eux dimanche avec ce lot 267. Présentée par le haras d’Étreham, cette fille de l’étalon classique Camelot (Montjeu) a séduit Marc-Antoine Berghgracht qui a signé le bon à 50.000 €. Avec une mère par Oasis Dream (Green Desert), le sire de Coolmore a déjà donné Sir Dragonet (Cox Plate, Gr1), lequel vient de faire la Une des journaux hippiques en Australie !

La mère, Chant de Sable (Oasis Dream) n’a pas gagné et elle n’a pas encore eu de partants. Mais son yearling par No Nay Never (Scat Daddy) fut vendu 260.000 Gns en octobre 2018 chez Tattersalls.

La deuxième de ce lot 267 a donné deux bons chevaux, Balius (Mujahid), gagnant des Jebal Hatta (Gr2), mais aussi deuxième de la Hong Kong Cup et des Queen Elizabeth II Cup (Grs1), ainsi que Delfos (Green Tune), gagnant de trois Groupes dont le Prix d'Harcourt (Gr2)…